Immo Palast

Blog personnel sur l'immobilier français

Chasseur immobilier : une profession en vogue en 2018 !

Un bon chasseur immobilier travaille pour le compte de l’acheteur. C’est un métier qui se fait connaître de plus en plus, particulièrement ces dernières années pour différentes raisons. Mais qu’est-ce qu’il fait exactement ? Est-ce une autre appellation pour « agent immobilier » ? On vous dit tout dans cet article.

Le métier de chasseur immobilier

On l’appelle aussi chasseur d’appartement. Son travail est d’aller à la rencontre de clients pour leur dénicher un bien immobilier particulier. C’est un métier qui se fait connaître et pourtant a existé en France depuis plus d’une décennie. Pour l’agent immobilier comme ParlezmoideParis, la seule motivation du chasseur immobilier, c’est la satisfaction de son client. C’est pourquoi on le nomme parfois « côté acheteur ».

En effet, l’agent immobilier se place du côté du vendeur et cherche uniquement à vendre un bien même si ce dernier ne convient pas forcément à l’acquéreur. Ici, c’est tout le contraire, et c’est aussi une des raisons qui fait que les acheteurs préfèrent maintenant contacter un chasseur d’appartement plutôt qu’un agent immobilier. Ainsi, ils sont certains de trouver un bien immobilier qu’ils aimeront réellement, sans empressement et sans pression. Visitez ce site, pour en savoir plus sur le métier de chasseur immobilier.

Sa mission consiste à accompagner les acheteurs durant le processus d’achat. Grâce à ses contacts, il tente de trouver le bien idéal pour ces derniers à partir de critères bien définis. Il visite ensuite les biens qu’il aura sélectionnés et présentera ceux qu’il estime au goût du client. Il tente aussi de négocier les prix des biens et accompagne ses clients jusqu’à la signature du contrat. Faire appel à un chasseur d’appartement permet donc un sacré gain de temps aux acheteurs.

Chasseur d’appartement, un métier en pleine expansion

À l’heure actuelle, tout le monde sait en quoi consiste le métier de chasseur immobilier. D’ailleurs, vous l’avez vu sur l’émission « Chasseurs d’appart » sur M6 dans lequel trois chasseurs immobiliers sont en compétition pour trouver le bien idéal pour un couple d’acheteurs.

C’est d’ailleurs l’une des raisons du développement de cette profession. On constate aujourd’hui de plus en plus d’acteurs dans ce domaine. Des agences sont mises en place pour aider ces acquéreurs à trouver la maison de leurs rêves. On qualifie même le chasseur d’expert en recherche de bien particulier car grâce à ses relations.

De nos jours, si vous voulez trouver une maison ou un appartement à acheter ou à louer qui soit à la fois dans vos moyens et à votre goût, nul doute que vous devez faire appel à un chasseur d’appartement. De plus, il ne sera rémunéré que si vous signez un contrat, donc il a tout intérêt à trouver rapidement. L’avantage de faire appel à un chasseur immobilier comparé à un agent, c’est que votre satisfaction sera sa seule motivation.

Devenir chasseur d’appartement

Il n’existe pas de réelle formation pour ce métier jusqu’à ce jour, mais ça ne saurait sûrement pas tarder. En tout cas, si vous comptez exercer cette profession, vous devez poursuivre vos études dans l’immobilier. Sinon, il est possible de suivre la même formation qu’un agent immobilier à Paris.

Le plus important dans ce métier, c’est se constituer un bon carnet d’adresses, de faire jouer ses relations afin d’aider et de conseiller les acheteurs du mieux possible. C’est de cette façon que vous construirez votre image de professionnel. Il faut aussi être à l’écoute.

Une décroissance des taux pour le crédit immobilier chez BforBank

Le secteur bancaire est soumis à une forte concurrence avec l’arrivée des banques en ligne et des néobanques. Prônant un tarif bas et des services efficaces, ces derniers détiennent une grande partie du marché même s’il reste très divisé. Il est donc tout à fait normal que chaque enseigne s’évertue à proposer des offres défiant celle des banques en ligne les plus influentes, voire plus avantageuses. C’est justement dans ce sens que BforBank annonce désormais la baisse du taux de son crédit immobilier. Considéré comme étant l’un des prêts les plus sollicités par les clients, un tel changement pourrait favoriser la banque en ligne auprès de nombreux utilisateurs.

Un ajustement du taux pour rester dans la course

L’offre de crédit immobilier de la BforBank depuis près d’un an fait partie des plus intéressantes que l’on puisse trouver sur le marché bancaire actuel. Facile à contracter et présentant des taux concurrentiels, elle s’est vite fait appréciée des utilisateurs. Malheureusement, cette dernière n’est pas la seule du secteur à présenter des avantages, aussi la banque en ligne se doit de l’ajuster afin de rester dans la course. C’est ainsi qu’au début du mois, BforBank a établi de nouveaux taux pour son crédit immobilier visant à faire quelques économies à ceux qui souhaitent investir dans ce domaine.

Une baisse de taux pour qui et quels effets ?

Malgré sa réussite, l’offre de crédit immobilier proposée par BforBank a vite été devancée par ceux d’autres banques en ligne telles que Fortuneo ou Boursorama. Pour cause : un taux plus élevé que ceux imposés par ces derniers, ce qui n’est pas toujours du goût des clients. La baisse de son barème actuel est donc une nécessité mais qui n’est pas avantageuse pour tous les profils. En effet, seuls certains contrats verront les véritables points positifs d’une telle démarche.

Les contrats à court terme sont privilégiés

Vous envisagez de contracter un crédit immobilier sur 10, 15 ou 20 ans ? Vous êtes sûr de profiter de la baisse des taux imposés par BforBank. Les contrats d’une dizaine d’années sont les plus avantagés car la baisse est estimée à environ 0,31% comparée au taux précédent qui était de 1,17%. Ensuite vient les crédits immobiliers pour une durée de 20 ans dont la baisse est de 0,26% face au taux de 1,71% utilisée plus tôt. Enfin viennent les contrats de 15 ans dont le taux a baissé de 0,24% alors qu’il était de 1,4% auparavant.

Révision du taux d’appel

Hormis le taux du crédit immobilier en baisse, <strong>BforBank fait aussi baisser son TAEG d’appel</strong>. Ce dernier profite à tous les contrats à court terme que ce soit de 10 ou de 15 ans. Ainsi, si votre profil énonçait un taux de 1,87% pour un prêt de 200 000 euros et une durée de 15 ans, <strong>la baisse du taux est de 0,24%, vous permettant donc désormais de profiter d’un meilleur tarif</strong>. Cependant, même si BforBank s’évertue à proposer des tarifs moins imposants, des efforts restent à fournir pour devancer ses concurrents tels que <strong>Boursorama dont le TAEG d’appel est actuellement à 1,60%</strong>.

BforBank face aux autres banques en ligne

Ainsi, les efforts de cette banque ne passent pas inaperçus auprès des clients. Toutefois, même si elle reste dans le classement des meilleures banques en ligne du moment, la concurrence est toujours rude pour l’offre de crédit immobilier. En effet, on constate que les taux imposés par les autres établissements de l’Hexagone sont tout aussi bas. Pour n’en citer que quelques-uns, on remarque notamment celui d’ING Direct qui est à 1,37% ou encore celui de Fortuneo qui ne dépasse pas les 1,48%. Raison pour laquelle, n’oubliez pas de bien négocier votre taux lorsque vous vous apprêtez à souscrire un crédit immobilier, en n’hésitant pas à faire jouer la concurrence.

Investir dans l’immobilier neuf reste une bonne option pour 2018

Après une année exceptionnelle en 2017, l’investissement immobilier va rester dynamique pour 2018. De nombreuses opportunités seront encore à saisir pour les investisseurs. C’est le bon moment pour mettre en route votre projet d’investissement dans la pierre. Mais avant de se lancer, une question s’impose : faut-il acheter dans l’ancien ou investir dans le neuf ? Si l’achat dans l’ancien reste une option moins contraignante, de nombreuses personnes préfèrent se tourner vers le neuf. Ce dernier présente de sérieux avantages pour les futurs propriétaires.

Achat immobilier neuf : quels sont ses principaux avantages ?

On vous conseille l’achat immobilier dans le neuf, mais vous vous demandez encore pourquoi se tourner sur ce choix ? Rassurez-vous ! L’achat immobilier dans le neuf présente bien des avantages non négligeables, pour n’en citer que quelques-uns :

  • Des espaces optimisés en fonction de votre mode de vie

En achetant dans le neuf, vous aurez la possibilité d’avoir des espaces pensés et optimisés en fonction de votre mode de vie. Chaque pièce du logement est conçue pour répondre à tous vos besoins. De plus, les logements neufs bénéficient d’importantes garanties en cas d’éventuels dommages.

  • Des normes thermiques et acoustiques très strictes

Tous les logements neufs, dont le permis de construire a été déposé après 2013, respectent des normes thermiques et acoustiques très strictes. Ils offrent un isolement efficace face aux bruits extérieurs et bénéficient d’une isolation thermique de qualité. En effet, les matériaux utilisés dans la fabrication garantissent de meilleures performances thermiques et acoustiques. Un logement neuf respecte également les dernières normes en matière de sécurité.

  • Des économies considérables lors de l’achat

L’achat immobilier neuf permet de réduire de deux fois les frais de notaire. Il faut compter entre 2 à 3 % seulement du prix du logement, contre 7 à 8 % dans l’ancien. Cet avantage permet de réaliser de réelles économies. Ce n’est pas tout ! L’achat dans le neuf permet aussi de limiter les frais d’entretien. Au niveau de l’impôt, si vous achetez un logement neuf pour en faire votre résidence principale, vous êtes exonéré de la taxe foncière durant 2 ans.

Quelques conseils pour l’achat d’un bien immobilier neuf

Étant donné que l’achat immobilier dans le neuf se fait uniquement sur plan, il est donc nécessaire d’être vigilant sur certains points. Pour que votre investissement soit un véritable succès, prenez le temps de vous attarder sur les conseils suivants :

  • Visiter le terrain

Avant de signer quoi que ce soit, il est important de visiter le terrain sur lequel votre maison sera construite. Cela vous permettra également de visiter le quartier.

  • Étudier le plan-masse

En étudiant le plan-masse, vous allez pouvoir connaître beaucoup de choses sur votre futur logement, comme la distance entre la voie et l’immeuble.

  • Se renseigner sur le promoteur

Pour être sûr que la maison sera construite dans les temps, il est important de s’assurer de la fiabilité du promoteur. Pour cela, vous pouvez interroger ses anciens clients.

  • Lire attentivement le contrat de réservation

Il est nécessaire de lire attentivement le contrat de réservation. Cela va vous permettre de connaître les matériaux et équipements qui vont constituer votre nouveau logement.

  • Vérifier tous les éléments lors de la livraison

Lors de la livraison, n’hésitez pas à lister tous les éventuels défauts et les éléments qui ne correspondent pas à ce qui est mentionné dans le contrat de réservation.

 

 

Acquérir un bien avec ou sans apport personnel

Beaucoup de personnes se demandent s’il faut acquérir un bien avec ou sans apport personnel. Et bien pour réponse à cette question, veuillez suivre l’article suivant.

Acquérir avec un apport personnel

L’apport personnel est un atout important non négligeable lors de la constitution d’un dossier de financement. C’est la part d’argent que l’emprunteur investit dans son projet d’achat en complément de son emprunt. Il est exprimé en pourcentage de la somme globale. Pour la banque, cet apport est une assurance de l’engagement de l’emprunteur. C’est un élément qui déterminera la décision d’accorder un prêt immobilier ou non. Plus votre apport est conséquent, plus vous représentez moins de risque pour la banque, et elle pourra ainsi vous octroyer des conditions attrayantes ou les négocier. Pour obtenir un prêt, il est nécessaire d’estimer son apport personnel à 10 ou 20 % du montant du bien.

Acquérir un bien avec peu ou pas d’apport personnel

L’absence d’apport personnel n’est pas un motif pour rejeter votre dossier, d’autres éléments entrent en ligne de compte. Sont considérés comme un apport personnel, les prêts aidés comme le PTZ+ ou le prêt action logement (exemple 1 % logement). Mais si aucune de solution citée ne convient, il existe un autre procédé, celui du crédit à 110 %. C’est un crédit qui couvre un projet immobilier et ses divers frais (frais de dossier, frais du notaire) sans avoir recours à un apport personnel.

L’importance des taux d’endettement

Souscrire à un prêt immobilier auprès des établissements de crédit oblige l’emprunteur à le rembourser par la suite. Avant de vous accorder un quelconque crédit, la banque s’assurera d’abord que vous êtes aptes à rembourser le prêt, elle procédera ainsi au calcul de votre taux d’endettement. C’est la part du revenu net en % qui est consacré aux remboursements des prêts : prêts immobiliers. Vous découvrez sur le site sur EmpruntGO plusieurs offres de rachat crédit à la consommation qui vous aide à avoir plus d’informations et d’idées pour l’obtention de votre credit auprès de votre banque. Ainsi, la banque ou l’établissement de crédit hésitera à accorder un crédit à un particulier dont le taux d’endettement dépasse les 33 %.

Toutefois, il y a une exception à ce principe de taux d’endettement de 33 %, c’est la notion de quotient familial. Il s’agit du reste à vivre d’un ménage une fois que toutes les charges ont été acquittées (nourriture, électricité, eau, location maison, éducation, etc). Ainsi, si ce quotient familial est assez important, la banque pourra ne pas prendre compte du taux d’endettement de 33 %.

Trouver le meilleur organisme de rachat de crédit

Le meilleur organisme de crédit est celui qui a plus de volonté pour recevoir la demande de l’emprunteur. Dans le cas où cette demande a été reçue par plusieurs organismes, il faut opter pour celui qui présente le taux le plus intéressant. En effet, un bon organisme pour une catégorie peut ne pas l’être pour une autre.

Ainsi, il y a ceux qui favorisent les propriétaires et d’autres qui favorisent les locataires. Certains favorisent les entreprises et d’autres qui présentent des offres intéressantes surtout pour les particuliers.

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Pourquoi investir dans l’immobilier ? L’immobilier constitue l’un des placements les plus rentables et les plus sûrs. Nous vous proposons une liste de raisons pour laquelle c’est une bonne idée d’investir dans le secteur de l’immobilier.

Ils sont nombreux à penser que l’immobilier n’est plus un bon moyen de prospérer, ce qui est faux. Le fait d’investir immobilier continue de présenter plusieurs avantages. Si vous hésitiez encore à investir dans l’immobilier, voici une liste d’arguments qui finiront de vous convaincre de faire le pas.

Investir immobilier pour développer son patrimoine

L’immobilier est une valeur sûre pour développer son patrimoine. Opter pour un tel investissement s’avère en effet être plus intéressant que certains placements financiers. En devenant propriétaire après s’être décidé à investir dans l’immobilier vous avez le choix d’occuper le bien et ainsi de ne plus verser des loyers à un  bailleur, ou de le gérer autrement en le mettant en location, ou encore de le revendre pour réaliser une plus-value. Quelque soit le cas, acquérir un bien immobilier permet d’étendre et de diversifier son patrimoine.

Investir immobilier pour compléter ses revenus et préparer sa retraite

Choisir d’investir dans l’immobilier est un placement sûr et rentable. Dans certaines zones à l’instar de la Côte d’Azur où la demande est forte, en mettant le bien acquis en location c’est la garantie d’une source de revenus chaque mois. C’est en conséquence un bon moyen d’améliorer son confort de vie quand on est en activité, mais aussi et surtout à la retraite. Une fois que le prêt éventuel aura été remboursé il sera alors possible de pleinement profiter des sommes touchés au titre de loyers.

Investir immobilier pour payer moins d’impôts

C’est sans doute l’une des raisons qui incitent de plus en plus de personnes à investir immobilier. De nombreuses lois fiscales présentent des avantages pour les propriétaires. Ainsi, si vous décidez de louer en appartement meublé, grâce à la loi Censi-Bouvard une diminution sur l’impôt de 11% est possible. Avec le dispositif Pinel investir dans l’immobilier locatif neuf peut vous faire bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 21%. Un article sur immoz.info vous en dit davantage sur cette loi et ses bénéfices pour les propriétaires.

Investir immobilier, un investissement pérenne

Se décider à investir dans l’immobilier est un investissement pérenne. Un bien immobilier est par nature durable. Il reste toutefois conseillé de tenir compte de certains paramètres au moment de l’investissement afin que le projet porte véritablement ses fruits pendant longtemps. Ainsi en est-il de l’attractivité de la zone géographique dans lequel il se situe, par exemple en Côte d’Azur. Plus la ville ou la région a du potentiel, et plus il sera évident de trouver des locataires ou de potentiels acheteurs. Trouvez davantage de conseils sur les précautions à prendre dans cet article.

S’investir dans l’immobilier présente de nombreux avantages. Pour pouvoir en bénéficier il est conseillé de se faire accompagner dans votre projet par un professionnel de l’immobilier. Il saura vous orienter vers le bien le plus adapté à vos attentes et à votre budget.

L’immobilier à Toulouse : un secteur florissant

Avec un marché immobilier en plein essor, Toulouse figure désormais dans la liste des villes françaises les plus attractives. En effet, cette cité possède de nombreux atouts pour ne citer que ses potentiels économiques ou la qualité de vie qu’elle offre. En outre, le prix des appartements neufs reste à la portée de la plupart des ménages. Voici alors quelques arguments qui devraient convaincre les plus hésitants à investir à Toulouse.

Investir dans l’immobilier à Toulouse : une solution parfaite pour accéder à la propriété

Selon l’estimation des spécialistes, près d’un Français sur dix compte acquérir un bien immobilier à Toulouse dans les cinq prochaines années. La ville a effectivement tout pour plaire. Son emplacement et ses paysages lui confèrent une ambiance conviviale. D’ailleurs, de nombreuses familles et séniors s’y sont installés en raison de sa qualité de vie. Par ailleurs, son pôle économique attrayant attire aussi des entrepreneurs et des travailleurs de tous horizons.

Mais, Toulouse est surtout réputée pour sa qualité d’enseignement. Classée comme étant la deuxième cité étudiante de la  France, la métropole a placé les étudiants au cœur de ses stratégies de développement. Chaque année, ses meilleures universités accueillent des milliers de jeunes venus du monde en entier. En achetant un bien immobilier à Toulouse, les parents pourront assurer la formation de leurs enfants. Enfin, il s’agit d’une ville desservie depuis toute la France. Ainsi, on peut s’y rendre assez facilement.

Comprendre le marché de l’immobilier à Toulouse

De nombreux acteurs se partagent le marché de l’immobilier de Toulouse. D’un côté, on a les particuliers qui investissent dans une maison ou un appartement neuf afin de se soustraire des loyers. Dans l’autre, on retrouve ceux qui recherchent une résidence secondaire. Puis, on compte aussi les investisseurs qui acquièrent un logement dans le but de le louer, ce qui permettra de constituer un patrimoine ou de percevoir un revenu complémentaire. En effet, le programme immobilier neuf Toulouse est très rentable depuis ces dernières années. Les acheteurs et les vendeurs peuvent effectivement trouver un prix raisonnable qui profite à tout un chacun. D’ailleurs, même si les bâtiments situés dans l’hyper centre paraissent chers, ils restent plus abordables que les immeubles implantés au cœur de Paris. Actuellement, on peut dénicher un appartement confortable en centre-ville en déboursant entre 3 000 et 4 500 € pour chaque mètre carré, ce qui est bien plus accessible qu’à Paris. Mais pour trouver des offres plus intéressantes, il est recommandé de s’adresser à une agence pour consulter son les offres d’investissement immobilier neuf à Toulouse.

Comment reconnaître un bon chasseur immobilier ?

Partout en France et dans plusieurs pays du monde, on a tendance à faire appel à des chasseurs immobiliers. Héros des temps modernes, ils travaillent uniquement pour le compte des acquéreurs. Leur unique objectif ? Donner entière satisfaction à ces derniers sans exercer sur eux une quelconque pression pour acheter tel ou tel bien, contrairement à un agent immobilier.

On voit ainsi beaucoup de gens qui souhaitent travailler dans le domaine de l’immobilier choisir ce métier. Cela ne rend pas la tâche facile aux clients. En effet, ces derniers ne savent plus vers qui se tourner, car chaque prestataire vend ses services du mieux qu’il peut, et étant donné qu’il n’existe pas encore une formation spécialisée pour devenir chasseur d’appartement en France.

Principales attributions d’un bon chasseur immobilier

La première chose à savoir est que le chasseur immobilier peut travailler à son compte ou dans une agence. La question n’est pas de savoir quel est le plus avantageux pour les clients car bien que la plupart des bons chasseurs appartiennent tous à une agence, les plus expérimentés choisissent aussi bien de monter leur propre affaire.

Toutefois, il vaut mieux choisir une agence de qualité pour être plus rassuré. Sollicitez par exemple un chasseur immobilier comme Parisearch qui est une agence composée d’une équipe de professionnels du marché de l’immobilier. Quoi qu’il en soit, un vrai chasseur immobilier doit vous présenter une carte de transaction professionnelle.

Menez une petite enquête dès lors que vous avez une personne en tête. Ce chasseur a-t-il souscrit à une assurance responsabilité civile professionnelle ? Est-il membre d’une fédération de chasseurs immobiliers ? Il ne suffit pas de se décréter professionnel pour en être un, il faut aussi le prouver et c’est ce que chaque acquéreur doit découvrir avant de poursuivre toute collaboration.

Le chasseur immobilier : une personne fiable et expérimentée

Pour choisir votre chasseur d’appartement, vous devez vous fier à votre intuition avant tout. Si au premier contact le courant ne passe pas, il vaut mieux penser à engager une autre personne. En général, les clients préfèrent demander conseil à d’autres personnes qui ont eu recours à un professionnel de l’immobilier auparavant. Consultez ce forum.

C’est la meilleure solution pour sélectionner le meilleur chasseur, surtout si les personnes qui vous le recommandent ont été entièrement satisfaites dans leur recherche de bien immobilier. Préférez engager une personne expérimentée, car elle est sûrement en relation avec les personnes importantes dans ce milieu, vous permettant ainsi de trouver plus rapidement la maison de vos rêves.

Sinon, pourquoi ne pas vous documenter un peu et vérifier les témoignages des clients précédents sur le site du chasseur d’appartement que vous comptez engager ? Dans la mesure du possible, choisissez un chasseur d’appartement qui ne soit pas en même temps agent immobilier car il favorisera toujours un bien par rapport à un autre.

Les résultats sont une référence

Dans ce genre de métier, les diplômes ne sont pas réellement importants. Tout ce qui compte, c’est que le chasseur immobilier soit capable de trouver le bien idéal, la perle rare pour ses acquéreurs, et dans le respect des délais indiqués. Cliquez ici.

Peu importe qu’il ait deux ou dix années d’expériences au final s’il n’a pas satisfait grand monde au cours de sa carrière. C’est pourquoi il est très important de toujours vérifier les dires d’un chasseur d’appartement, et de prendre contact avec ses anciens clients si nécessaire.

Procédure de saisie immobilière : qu’est-ce que c’est ?

C’est une question difficile à digérer pour le débiteur que de voir son bien immobilier changer de main sans lui laisser le temps de réfléchir. C’est une obligation réglementaire qui se solde par la mise en vente de l’objet en question. La procédure de saisie immobilière se charge de tous les détails de la vente jusqu’à obtenir un prix équivalent à la dette contractée. Elle peut s’effectuer d’une manière amiable pour avoir un meilleur prix ou encore par le biais d’une vente aux enchères publiques. En fait, le créancier et le débiteur sont arrivés à cet arrangement, car ils se sont préalablement convenus de procéder ainsi d’une manière légitime et légale. Alors, pour faire face aux dettes, les différentes étapes à suivre permettent d’obtenir une meilleure visibilité la procédure de saisie immobilière.

Les étapes préliminaires de la procédure

Durant la phase de négociation pour le traitement d’un marché quelconque, le créancier et le débiteur sont les parties signataires du contrat. Pour être plus explicites, les clauses de ce contrat enregistrent impérativement ce qui doit être exécuté en cas de non paiement règlementaire de la dette. Lorsque la date de paiement arrive à échéance et que rien n’a été payé au moment opportun, on peut déclencher la procédure. Le créancier poursuivant, quelle que soit son origine, diligente la procédure de saisie immobilière auprès d’une juridiction compétente en la personne d’un juge. Ce dernier représente l’entité compétente pour entamer l’exécution de cette procédure en présence d’un avocat pour défendre les causes du débiteur. Cette première étape signifiée par un huissier de justice somme d’abord le débiteur de payer la dette sous peine de sanctions à son encontre. En même temps, le bien immobilier est déjà sous main de justice. Cette sommation doit faire l’objet d’une publicité auprès de l’autorité de la propriété foncière. La phase suivante consiste à procéder à la vente directe en établissant le procès-verbal de description des lieux. Une déclaration de créances vient avec la fourniture d’un cahier des conditions de vente puis une audience d’orientation est fixée.

La mise en vente proprement dite du bien immobilier saisi

Suite à la phase préparatoire à la saisie, il s’ensuit de façon logique la vente qui est très caractéristique de la procédure de la saisie immobilière. C’est véritablement une étape indispensable, orientée vers le règlement officiel de la dette impayée. Mais il faut toujours souligner que le débiteur peut entamer un règlement de compte par une vente à l’amiable de son bien s’il justifie de son accord pour cette procédure. Et une agence immobilière peut en être le témoin. Il peut en outre justifier aussi d’une promesse d’achat ou d’un compromis de vente pour que le juge puisse autoriser cette vente à l’amiable du bien. Mais si toutes ces options font défaut, une audience d’adjudication est fixée pour que la vente aux enchères publiques ait lieu à la date et au lieu qui seront indiqués par la suite. À titre indicatif, le débiteur est conseillé de se munir de tous les indices valables pour entamer une procédure à l’amiable. L’assistance d’un avocat est pour lui cruciale pour pouvoir tirer le meilleur profit issu de cette vente.

Prêt immobilier : nos conseils pour bien négocier son taux !

Après la signature de la promesse de vente, il vous restera 45 jours pour obtenir un crédit immobilier. Même si votre banque vous propose un taux d’intérêt avantageux, vous avez quand même la possibilité de le négocier dans l’optique de réduire au maximum le coût de votre prêt. Zoom sur les bonnes pratiques à adopter lors de la négociation.

Demande de prêt immobilier : l’importance de l’apport

Pour que votre demande de prêt immobilier puisse être acceptée, vous devez, en premier lieu, vous constituer un apport. Il s’agit du budget dont vous disposez pour acquérir le bien immobilier concerné. La plupart du temps, les banques exigent un apport correspondant à 10 % de la valeur du bien à acquérir. Toutefois, certains établissements bancaires ont une préférence pour les emprunteurs qui présentent un apport de 20 %. Si l’apport personnel est jugé satisfaisant, votre banque pourra être amenée à vous proposer un taux d’intérêt réduit. Mais comment faut-il s’y prendre pour se constituer un apport ? Cette somme d’argent peut provenir d’un héritage, de la revente d’un bien immobilier, d’un PEL (Plan d’épargne logement) ou encore d’un CEL (Compte d’épargne logement). Cependant, il peut arriver que les établissements bancaires acceptent certains prêts aidés à taux réduits comme apport personnel. C’est notamment le cas pour le PTZ, ou prêt à taux zéro. Ce dernier est accordé uniquement aux ménages modestes souhaitant acquérir un bien immobilier pour la première fois.

En outre, l’apport personnel est important pour décrocher à un prêt immobilier. Son montant est pris en compte pour évaluer le risque du crédit. Pour une personne pourvue d’un apport personnel, elle doit faire preuve à sa banque de sa capacité à épargner pour être bénéficiaire d’un taux de crédit attractif. Pour qu’un apport personnel soit intéressant pour le banquier, il doit se représenter au moins 10% de la somme empruntée. Si vous souhaitez donc se lancer dans un projet d’achat d’un bien, il est fortement conseillé de commencer par une épargne régulière.

Taux d’intérêt : la bonne gestion de votre compte en banque et les contreparties

L’apport n’est pas le seul critère pris en compte par votre banque. Dans un premier temps, elle s’assurera que votre niveau d’endettement ne dépasse pas 33 % de vos revenus. Par ailleurs, elle pourra être également amenée à examiner votre contrat de travail ou la manière dont vous gérer votre compte en banque. En effet, il est possible que votre banque exige que vous lui présentiez vos 3 derniers relevés de compte. Le taux d’intérêt appliqué par la banque est déterminé en fonction de la durée de votre crédit immobilier. Attendez-vous donc à un taux élevé si vous empruntez sur le long terme, 25 ou 30 ans. Il est probable que votre banquier vous propose de souscrire à différents produits : assurance de crédit immobilier, assurance automobile, assurance habitation, produits d’épargne, etc. Opter pour l’un d’entre eux offre la possibilité de négocier le taux d’intérêt de votre prêt immobilier. Il est important de ne pas oublier que pour bénéficier d’un emprunt, vous devez impérativement souscrire à un contrat d’assurance de crédit immobilier. Toutefois, depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde et de la loi Hamon, vous n’êtes plus obligé de souscrire au contrat d’assurance de votre banque. Vous pouvez désormais opter pour la délégation d’assurance et choisir l’assureur qui vous convient.

Annecy : le prix de l’immobilier

Comme tout marché, l’immobilier a des tendances bien à lui. Cela dépend de l’emplacement du logement mais également de la ville en question. En ce qui concerne Annecy par exemple, les tarifs sont bien différents pour une location ou une vente en centre-ville et en périphérie. Elles sont estimées en moyenne à 4 534 euros pour un appartement et à 4 370 euros dans le cas d’une maison par m².

Annecy et son parc immobilier

Il est des secteurs où il fait bon d’investir quand on veut acheter à Annecy. Que vous soyez frontalier et souhaitiez investir dans la pierre, ou tout simplement un particulier qui veut faire construire, le territoire annécien ne manque pas d’atouts. Desservie par deux autoroutes qui ouvrent sur la Suisse, la ville jouit de prix immobiliers assez élevés tout en proposant des offres alléchantes en termes d’investissement immobiliers. De l’immobilier locatif à l’immobilier tertiaire, Annecy propose de belles opportunités pour ceux qui veulent investir ou tout simplement s’installer dans le cœur du centre-ville, qui reste un secteur très recherché !

Les tarifs en fonction du bien immobilier

Plusieurs paramètres permettent de définir le prix d’un bien immobilier. Son état est un point important à prendre en compte. Dans le cas d’une location par exemple, le loyer mensuel est estimé à 13,2 euros par m² en moyenne pour tous types confondus. Pour plus de précisions, on notera qu’il est de 17,4 euros pour un studio, de 13,9 euros pour un 2 pièces, de 12,5 euros pour un 3 pièces et de 11,9 euros pour plus de 4 pièces. Dans le cadre d’une vente par contre, le m² pour un appartement va de 3 351 à 6423 euros en fonction de leur emplacement. Pour les maisons par contre, le prix est de 2 622 à 6 160 euros par m², ce qui est considérablement plus avantageux par rapport aux locations. Alors, une petite idée du bien immobilier que vous désirez acheter ?

Les prix en centre-ville d’Annecy

Les professionnels de l’immobilier tel qu’Actimo Annecy le signalent souvent, les prix varient également en fonction de l’emplacement du bien. Ainsi, on remarquera que certaines zones sont plus chères que d’autres. Parmi les rues les plus couteuses pour acheter ou louer un bien immobilier, il y a par exemple l’avenue de Albigny et de Parmelan ainsi que les rues de Marquisats, de Jean Jacques Rousseau et de Filaterie. Dans le cas d’un budget limité, il est préférable de se tourner vers les zones telles que l’avenue de Brogny, le Faubourg de Sainte-Claire, les rues de Carnot ou de Vaugelas. A vous de choisir dans quelle rue vous souhaitez vivre !

Les tarifs en périphérie d’Annecy

Si le centre-ville est souvent réputé pour imposer un tarif élevé, il est possible de se tourner vers les périphéries d’Annecy en cas de budget serré. Parmi les lieux mentionnés par les agences immobilières comme étant plus ou moins abordables, il y a par exemple le Quartier Sud qui met en avant un prix moyen de 3 914 euros par m². Le quartier romain affiche un tarif plus ou moins raisonnable avec un tarif de 3 841 euros par m² en moyenne. Il s’agit de bonnes alternatives, car ces endroits restent à prix intéressant tout en étant pas loin du centre-ville d’Annecy. D’autant plus qu’il est possible d’y trouver tous types de logement que ce soit appartement, maison ou autre selon les besoins. Alors, plutôt centre-ville ou périphérie d’Annecy ?

Comment financer votre projet immobilier en Belgique ?

Un prêt ou un crédit hypothécaire désigne un prêt bancaire garanti par un ou plusieurs biens immobiliers, dont l’emprunteur est obligatoirement le propriétaire.

Afin de financer l’achat d’un nouveau bien immobilier, le prêt hypothécaire peut être mis en place, via la mise en hypothèque de biens immobiliers existants. Obligatoirement, les biens doivent appartenir en nom propre à l’emprunteur. L’hypothèque a pour rôle d’assurer la banque ou l’organisme de prêt de récupérer l’intégralité du montant prêté, en cas d’éventuelle défaillance de paiement de l’emprunteur. Aussi, la banque va saisir puis revendre le bien immobilier pour rembourser le prêt initialement engagé par l’emprunteur.

Qui peut bénéficier d’un crédit hypothécaire ?

C’est une solution qui est à la disposition d’un emprunteur propriétaire. Le crédit hypothécaire convient surtout à un emprunteur détenant un patrimoine immobilier, souhaitant récupérer des liquidités, sans pour autant vouloir se dessaisir de son bien. Ainsi, il est ouvert au plus grand nombre de propriétaire salarié, chef d’entreprise, commerçant, artisan, retraité et autres. Comme condition, l’emprunteur doit disposer de revenus déclarés en Belgique et être résident fiscal belge. Il faut également que lesdits revenus de l’emprunteur soient à même de rembourser le crédit, en tenant compte de ses charges.

Quel est le montant et la durée d’un crédit hypothécaire ?

Le montant d’un prêt hypothécaire est dépendant de l’expertise de la valeur du bien immobilier mis en hypothèque. Il est compris entre 50 et 70% de la valeur dudit bien. La durée maximale d’un prêt hypothécaire sur mesure est comprise entre 12 et 20 ans. Cette durée est ajustée aux revenus de l’emprunteur. Le taux d’endettement est également adapté à sa capacité de remboursement si la dernière échéance du crédit doit aboutir avant les 90 ans de l’emprunteur. Le montant acquis servira bien sûr à mettre en œuvre le projet sur l’habitation.

Et le taux d’un crédit hypothécaire ?

L’emprunteur contracte un prêt hypothécaire d’un montant déterminé, à un taux d’intérêt fixe ou variable. Pour un prêt à taux fixe, comme son nom l’indique, il demeure inchangé durant toute la durée du crédit. Un taux d’intérêt variable, quant à lui, peut augmenter ou diminuer, selon une fourchette préalablement définie. L’augmentation du taux ne pourra jamais dépasser le double du taux d’intérêt initial. Si au fil des remboursements, l’emprunteur veut changer les modalités de son prêt, il pourra réemprunter. Cette opération ne nécessite plus de passer chez le notaire, sous réserve que l’inscription hypothécaire de l’emprunteur soit encore valable pour une durée égale ou supérieure à celle du nouveau prêt, en plus du fait que l’acte de crédit initial possède une clause pour dettes futures. Cependant, la banque ou l’organisme de prêt imputera à l’emprunteur, des frais de dossier, pour ce nouvel emprunt. Dans tous les cas, l’emprunteur peut toujours se renseigner auprès de sa banque pour plus de détails sur le prêt hypothécaire. Bref, le prêt hypothécaire est une solution de prêt à la portée des propriétaires de biens immobiliers. Nombreux organismes proposent des offres adaptées aux besoins de chacun dans la réalisation de son projet.

Acheter un terrain : ce qu’il faut vérifier !

L’achat d’un terrain est classé parmi l’un des grands investissements en termes d’acquisition de bien. Il s’agit de faire le bon choix d’investissement pour en tirer des bénéfices et non pas des pertes. Il est donc important de faire un repérage avant tout engagement.

Comment choisir un terrain ?

Trouver un terrain qui répond aux attentes n’est pas chose facile dans la mesure où plusieurs préfèrent vivre à la ville et les autres hors de la routine de la ville dans le calme des périphéries. Par conséquent, il est dans le droit de chacun d’établir une vérification au niveau de la mairie pour savoir l’état du lieu et les règles pour la construction.

Cependant, l’étude des terrains hors lotissement et dans un lotissement doit se faire au préalable avant l’achat. L’étude de la suite de la vie au quotidien reste également à faire pour éviter des contraintes désagréables après l’achat.

Les règles importantes avant l’achat d’un terrain

La consultation du Plan local d’urbanisme, d’une carte communale, des autorisations d’occupation du sol et les règlements font partie des obligations de l’acheteur. Le but du document est d’informer sur la délimitation de la commune et la possibilité d’occuper le sol du point de vue nature, des dimensions constructibles et les aspects. En un mot, c’est la loi qui détermine si le terrain est constructible ou pas.

Après les études effectuées, il est d’une importance capitale de disposer d’un certificat d’urbanisme venant de la mairie. Ce dernier permet d’avoir la permission de réaliser sans problème les projets de constructions étant donné qu’il indique les règles qui en retourne. L’étude du sol est une opération sérieuse vu que la base de la construction réside dans la nature du sol. L’inspection de la texture du terrain demande une attention particulière puisque la nature du sol joue un rôle important. Il existe différents moyens comme l’étude auprès des personnes déjà résidantes ou voir les références du site www.parcelle-a-vendre.com par exemple.

Il faudra noter que le vendeur du terrain devra avoir une déclaration obligatoire en sa possession pour éviter les risques de malentendus au niveau de la mairie et de l’acheteur. Effectivement, quand cette déclaration ne sera pas remise en main propre au nouveau propriétaire, les désaccords peuvent intervenir.

Les vérifications obligatoires

Avant de réaliser une bonne affaire en achetant un terrain il va de soi de savoir si celui-ci répond à vos attentes. Quelques vérifications restent obligatoires. Ils se répartissent comme suit :

  • L’accès aux réseaux : le but de cette vérification réside dans le fait de ne pas couper les acheteurs du monde en les privant de communication. De ce fait, l’achat d’un terrain assez éloigné de la ville génère plus de coûts d’installation.
  • La servitude : la servitude de droit privé relève du droit de passage dont dispose le voisin dans le cas ou sa parcelle est entourée et il n’a pas accès à la voie publique. La servitude d’utilité publique concerne les Plans de prévention des risques naturels.
  • Le droit de préemption : la commune dispose du droit d’exiger une partie du terrain en cas de construction de voies publiques. Donc, il est astucieux de faire une étude sur ce droit si l’achat est prévisible.

Le terrain doit opter pour un assainissement autonome pour que le futur bâtiment se raccorde facilement avec l’assainissement collectif.

Pourquoi faut il choisir les portes composites ?

Une porte composite est conçue de manière innovante pour combiner un aspect de bois de grain de bois authentique et traditionnel, avec une foule d’avantages pour éliminer les inconvénients notoires des portes en bois; à savoir la peinture, l’altération, le gauchissement et les courants d’air. Chaque composant d’une porte en composite a été soigneusement sélectionné pour créer une porte d’entrée, une porte arrière ou une porte stable qui nécessite peu d’entretien, est thermo-efficace, insonorisée, protégée contre les intempéries, robuste et totalement sécurisée. À peu près deux fois l’épaisseur d’une porte UPVC, une porte composite a un poids similaire à celui d’une porte avant ou d’une porte arrière en bois pour un sentiment de qualité.

Portes composites vs Portes UPVC

Les portes composites sont particulièrement avantageuses par rapport aux portes UPVC en bois et standard, en termes de sécurité, de durabilité et d’efficacité énergétique. Chaque porte composite conçue individuellement est dotée d’un système de verrouillage multipoint à la pointe de la technologie pour une sécurité maximale. L’enveloppe extérieure d’une porte composite reste stable tout au long des variations de température saisonnières, contrairement à une porte en bois qui se rétracte et se dilate par temps chaud et froid. Une porte composite conserve donc sa résistance car les matériaux ne sont pas affaiblis par une contraction ou une dilatation liée à la température ou par la nécessité de forcer une porte en bois qui s’agglutine. Avec une isolation bien supérieure à celle d’une porte avant en bois, d’une porte arrière ou d’une porte stable, les portes composites offrent des économies d’énergie significatives et une empreinte carbone réduite!

Pourquoi il est conseillé d’utiliser la porte composite ?

Les clients optent pour la mise à niveau de leurs portes UPVC vers des portes composites. Dans ce post, nous examinons pourquoi nous pensons que vous devriez considérer une porte composite.

Les portes composites offrent une grande variété de caractéristiques de style et de sécurité, ce qui vous permet de choisir une porte qui convient à votre style et de vous assurer que la sécurité de votre maison demeure une priorité absolue.

Avantages des portes composites

Solide et durable

Les portes composites sont dotées d’un noyau en mousse isolante et d’un solide cadre extérieur. Cette composition multicouche apporte force et résilience, ce qui en fait l’une des meilleures portes du marché.

Faible entretien

Les portes composites sont réputées pour être l’une des portes d’entretien les plus basses du marché. La seule chose dont vous aurez besoin pour garder votre porte composite comme neuf, est un chiffon doux et de l’eau chaude savonneuse.

Factures à faible consommation d’énergie

Le rendement thermique des portes composites est sans égal avec un A évalué. Ils sont fabriqués de manière à ce que la chaleur ne s’échappe pas et que le froid n’entraîne pas de factures d’énergie plus basses et une maison plus chaude.

Preuve de temps

Les portes composites sont la porte parfaite pour toutes les saisons. Peu importe le temps, vous pouvez être assuré que les joints étanches aux intempéries feront en sorte que votre maison restera sans courant d’air.

Garanti pour durer

Nos portes composites viennent avec une garantie de dix ans, cependant, elles durent beaucoup plus longtemps que cela. Si vous avez installé votre porte composite professionnellement, vous pouvez vous attendre à un service après-vente exceptionnel.

Sécurité

Dernier point mais non le moindre, les caractéristiques de sécurité améliorées d’une porte composite sont la principale raison pour laquelle ce type de porte est devenu extrêmement populaire. Nos portes sont testées pour se conformer à la norme de sécurité PAS 24, la sécurité que nous fournissons est positivement reconnue par les principales compagnies d’assurance française. Vous aurez également la possibilité de passer à sécuriser par le design.

Vous voulez avoir plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter les experts comme le vitrier Taverny.

Maison ossature bois : pourquoi opter pour ce type de construction ?

Construire un habitat clos qui pourrait résister aux différentes contraintes qu’incombent le milieu extérieur, ne s’avère pas être une tâche aussi facile comme on pourrait l’imaginer. Pour ce faire, il existe de nombreux matériaux qui peuvent être utilisés à l’exemple du bois. Quels sont les critères qui font de ce matériau un modèle unique en son genre ?

Les différents types de construction

Oui, il existe toute une panoplie de maisons en dehors de celle en parpaing. Maison traditionnelle, maison passive, maison en bois… Les matériaux de construction d’une maison évoluent et s’inscrivent de plus en plus dans une logique environnementale, en vue de diminuer au maximum notre empreinte écologique sur la planète. En termes d’isolation, certains matériaux font également de plus en plus leurs preuves, à l’instar du bois qui permet de réaliser des économies d’énergie non négligeables. Vous l’aurez compris, la maison en bois remporte de nombreux suffrages !

Un matériau noble

Contrairement aux autres matériaux de construction comme le béton armé ou le métal, le bois lui est un matériau noble qui reflète une beauté esthétique sans pareil. On peut observer cette qualité à travers une maison ossature bois à Annecy, situé en Haute-Savoie. De nos jours, la plupart des gens qui désirent construire une habitation préfèrent opter pour le bois en raison de cette noblesse qu’il confère. Avec un peu de vernissage et le polissage, ses courbes sont joliment mises en valeur avec une allure très brillante pour vous offrir un théâtre somptueusement décoré lors de vos déplacements à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison.

Un matériau très résistant

Les cellules constitutives du bois s’orientent vers un sens unique longitudinal en dessinant des cylindres soudés observés dans un sens transversal. De ce fait, le bois résiste fortement à une compression axiale établie suivant l’axe du fil. Il possède aussi une résistance prouvée en traction toujours selon cet axe. Cette capacité en traction le met en avant par rapport au béton armé qui résiste très peu à cette action. Il est également rigide face aux efforts de flexion et de cisaillement longitudinal. Ainsi, le calcul de la rigidité d’un matériau en bois parait simplifié du fait de nombreux comportements observés à son égard. Il faudrait quand même considérer la présence des nœuds qui réduisent sa résistance par rapport à ces différentes contraintes.

Une bonne isolation thermique et acoustique

Le bois confère une intense sensation de chaleur en raison de sa structure cellulaire qui capte l’air et le convie à des formes en petits volumes. Cela explique sa faible capacité de conducteur thermique. D’ailleurs, son isolation en ce qui concerne la chaleur dépasse 15 fois le béton, 400 fois l’acier et 1770 fois l’aluminium. Il permet alors une économie de consommation d’énergie estimée entre 20% et 30%.
La structure de ses cellules en alvéoles qui sont composées de cavités microscopiques lui donne une aptitude à affaiblir les ondes sonores qui le transpercent. Cette performance à réduire considérablement les bruits qui l’entourent varie notablement en fonction de ses essences.

Une propriété ignifuge

Contrairement à ce que les gens ont tendance à penser, le bois prend feu, mais ne rompt pas. En effet, il a une capacité portante très élevée en raison de l’homogénéité de ses particules finement tissées entre eux. Les flammes n’atteignent jamais le cœur d’un bois bien forgé.

Rénovation de maison : les erreurs à éviter !

Rénover une maison n’est pas une tâche facile. Il y a bel et bien des raisons qui poussent les gens à le faire. Que ce soit pour améliorer le confort thermique, l’aspect esthétique ou la décoration de la maison, cela demande un budget plus ou moins conséquent. Avant de vous lancer dans votre projet, il est important de définir le montant global des travaux à faire à travers un devis. Cela vous évitera de mauvaises surprises. Ne pas connaitre le coût des travaux à l’avance est donc une erreur fondamentale, mais il y a aussi d’autres erreurs à éviter pour mener à bien votre projet. C’est ce que le présent article essayera de vous récapituler.

Des erreurs qui pourront vous couter cher

Que ce soit par nécessité ou par envie, la rénovation d’une maison est soumise à des règles. Avant de vous lancer dans les travaux, il est d’abord important de faire un état des lieux. Même si vous avez entre les mains un projet clair, vous avez besoin de l’aide d’un professionnel dans cette étape très importante. Avant de faire appel à une entreprise, faites un tour sur Internet pour vous inspirer sur une architecture pour maison désign. A partir de cette étude d’état des lieux, on pourra déterminer les dégâts, les travaux les plus urgents et le budget alloué. Quelle que soit l’ampleur de votre projet, soyez toujours conscient de vos possibilités et de vos limites. Renseignez-vous sur vos responsabilités légales. S’il s’agit d’une rénovation lourde, vous êtes dans l’obligation de déclarer vos travaux. Ne commencez rien sans obtenir une autorisation de travaux ou un permis de construire, sinon cela pourrait vous coûter cher. Les travaux de rénovation ne s’improvise pas et peut vous engager sur plusieurs années. Une bonne préparation est donc de mise. Sachez bien organiser votre chantier de rénovation, comme cela vous ne perdez pas votre temps et votre investissement. Ne soyez pas trop calculateur surtout dans le choix de vos matériaux de rénovation, car c’est le plus gros poste de dépense de ce projet.

Les erreurs liées aux matériaux de rénovation

Vous voulez réussir votre projet de rénovation ? Premièrement, prévoyez le budget nécessaire pour réaliser les travaux. A l’achat de vos matériaux, laissez-vous guider par la personne à qui vous avez confié l’opération. Si vous choisissez des matériaux bas prix, qui sont souvent de mauvaise qualité (mais pas tous quand même), il sera plus difficile d’obtenir le rendu souhaité. Par-dessus tout, ces matériaux ne perdurent pas. Si vous voulez ainsi réussir la rénovation de votre maison, choisissez les meilleurs matériaux du marché, que ce soit pour le sol, les murs, les menuiseries, l’isolation ou autres. Outre les matériaux, l’outil est aussi le meilleur allié pour ceux qui envisagent se charger eux-mêmes de leurs travaux de rénovation. Dans ce cas, il faut aussi des outils de professionnels pour avancer vite et pour garantir un travail bien fait. Si vous ne voulez pas investir dans de nouveaux outils, vous n’avez qu’à louer auprès d’un professionnel ou entre particuliers. Pour votre sécurité, ne négligez pas quelques équipements comme les chaussures de sécurité, les lunettes de protection, le casque et les gants.

« Older posts

© 2018 Immo Palast

Theme by Anders NorenUp ↑