Immo Palast

Blog personnel sur l'immobilier français

Catégorie : Actualité (page 1 of 4)

Quels sont les rôles des avocats en droit immobilier ?

Outre la gestion de votre bien immobilier, l’avocat spécialisé en droit immobilier remplit plusieurs fonctions qui sont toutes indispensables les unes que les autres.

De nos jours, de nombreuses personnes se lancent dans la vente ou l’acquisition d’un bien immobilier. C’est un domaine en plein essor et qui peut rapporter beaucoup. Toutefois, pour être sûr de conclure de bonnes affaires, il est impératif de se faire aider par un bon avocat en droit immobilier.

En quoi consiste le rôle d’un avocat en droit immobilier ?

Le domaine de l’immobilier est un secteur en perpétuelle évolution. C’est aussi un investissement qui demande du savoir-faire. C’est pour cette raison qu’il est très important de demander à un avocat de nous accompagner. Ainsi, notre projet pourra aboutir jusqu’à ses finalités. Nombreux sont les points qui requièrent l’intervention d’un avocat en immobilier.

Vous voulez acquérir, louer ou vendre un bien immobilier ? Vous pourrez demander à un avocat de rédiger votre acte de vente, votre acte de disposition ou votre contrat de location. Vous voulez procéder à la création de votre patrimoine immobilier ? Le mieux est de demander conseil auprès d’un avocat en immobilier avant de se lancer dans le projet.

Mais un avocat immobilier est aussi la seule personne vers qui vous devez vous tourner en cas de litige. Il peut dispenser des conseils vous permettant de résoudre les problèmes dans les plus brefs délais. Toutefois, si vous consultez un avocat en immobilier avant de vous lancer dans votre projet, vous pourrez éviter toutes mésententes.

Quelles sont les compétences requises pour devenir avocat en droit immobilier ?

Les domaines auxquels les avocats en droit immobilier peuvent être appelés sont très vastes. Des fois, ils peuvent être emmenés à jouer le rôle d’un conseiller. Dans ces cas-là, les avocats en immobilier doivent détenir toutes les informations relatives à ce domaine. Ils doivent avoir aussi une forte compétence en rédaction.

Dans la plupart des cas, les avocats en immobilier sont appelés à rédiger des contrats de bail, d’une cession de biens, etc. Enfin, ils doivent revêtir le statut d’un bon négociateur. En cas de litiges locatifs, seuls les avocats spécialisés en droit immobilier peuvent résoudre le problème.

Aussi, outre de détenir un diplôme de niveau bac+4 ou bac+5 en droit, des qualifications, un bon esprit de synthèse et d’analyse sont également requises pour pouvoir assurer dans le métier du droit immobilier.

Quels sont les champs d’action d’un avocat en droit immobilier ?

Les fonctions assignées à un avocat spécialisé en droit immobilier sont très variées. Vous pouvez lui demander de s’occuper de la gestion de votre bien immobilier. Vous pouvez également solliciter son intervention pour la vente d’un fonds de commerce, d’une maison. Beaucoup de gens recourent à un avocat immobilier lorsqu’ils veulent procéder à l’achat d’une action immobilière.

Bref, le fait de recourir à un avocat professionnel dans l’immobilier facilitera votre transaction et vous épargnera toutes sortes de litiges. Dans certains cas, un avocat pourra également vous aider à faire une bonne acquisition en bien immobilier.

Le dispositif Denormandie, et si on en profitait !

Faisant partie des dispositifs fiscaux à favoriser l’acquisition immobilière, le dispositif Denormandie a été mis en place pour favoriser l’achat des biens anciens, si le dispositif Pinel pour les biens neufs. Ce dispositif fiscal est une aubaine pour les propriétaires bailleurs qui souhaitent investir dans le bien locatif ancien. Et il touche les petites et communes moyennes, aussi bien sur l’Hexagone que sur la DOM-Tom.

Un règlement de la loi de finances 2019

Ce dispositif fait partie de la loi de finance de 2019, et il  a été baptisé par le  nom de son auteur Julien Denormandie qui n’est autre que ministre en charge de la Ville et du logement.Cette loi, comme ces prédécesseurs est destinée à l’investissement locatif dans des villes ayant la particularité d’avoir de nombreux logements à réhabiliter.

« Lutter contre le logement insalubre, améliorer l’isolation thermique, améliorer l’attractivité des centres villes, tels sont les objectifs de ce nouveau dispositif fiscal tourné vers l’immobilier ancien et les villes moyennes et petites » ont été les propos du ministre pour soutenir son projet de loi, voté par le gouvernement et applicable d’ici 2019.

Un dispositif de défiscalisation avec des conditions bien précises

Ce dispositif n’est bénéfique que pour les futurs propriétaires bailleurs qui investissent dans une ville où dans une ville où le besoin de réhabilitation du centre-ville se fait sentir, et qui désirent rénover ce logement. Le bien immobilier doit par la suite être destiné pour la location et doit se situer dans l’une des villes éligibles qui comptent actuellement près de 200 villes. Enfin, les travaux de rénovation doivent représenter au moins 25% du coût total de l’opération, prix d’achat du bien, frais de notaire et travaux inclus. Ces travaux doivent également être réalisés par une entreprise de batiment montpellier.

Ces futurs propriétaires bailleurs peuvent jouir d’une aide financière allant de 12 à 21% du coût des travaux. Tout comme pour le dispositif Pinel qui touche les biens immobiliers neufs, la loi Denormandie concerne les biens anciens et l’aide financière dont les propriétaires bailleurs puissent en profiter dépendra de la durée de la mise en location du bien, c’est-à-dire entre 6 et 12 ans. Voici donc les villes éligibles à cette aide :

Auvergne-Rhône-Alpes

    Ain : Ambérieux en Bugey, Oyonnax

    Allier : Montluçon, Moulins, Vichy

    Ardèche : Annonay, Privas

    Drôme : Montélimar, Romans-sur-Isère, Valence

    Haute-Loire : Le Puy-en-Velay

    Isère : Vienne, Voiron

    Loire : Montbrison, Roanne

    Puy-de-Dôme : Issoire, Riom, Thiers

    Rhône : Tarare

    Savoie : Chambéry

    Haute-Savoie : Rumilly

Bretagne

    Côte d’Armor : Lannion, Saint-Brieuc

    Finistère : Morlaux, Quimper

    Ille-et-Vilaine : Fougères, Redon, Saint-Malo, Vitré

    Morbihan : Lorient, Pontivy, Vannes

Bourgogne-Franche-Comté

    Doubs : Montbéliard

    Nièvre : Cosne-Cours-sur-Loire, Never

    Jura : Dole, Lons-le-Saunier

    Haute-Saône : Vesoul

    Saône-et-Loire : Châlon-sur-Saône, Le Creusot, Mâcon, Montceau-les-Mines

    Yonne : Sens

Centre-Val de Loire

    Cher : Vierzon

    Eure : Évreux, Louviers, Vernon

    Eure-et-Loir : Vernon, Chartres, Dreux, Nogent-le-Routrou

    Indre : Châteauroux, Issoudun

    Indre-et-Loire : Chinon

    Loir-et-Cher : Romorantin-Lanthenay

    Loiret : Gien, Montargis, Pithiviers

Maine-et-Loire : Cholet, Saumur

Corse

    Ajaccio

Grand Est

    Ardennes : Charleville-Mézières, Sedan

    Aube : Troyes

    Marne : Châlons-en-Champagne, Épernay

    Haute-Marne : Saint-Dizier

    Meurthe-et-Moselle : Longwy, Lunéville, Toul

    Meuse : Verdun

    Moselle : Forbach, Saint-Avold, Sarreboug, Sarreguemines, Thionville

    Bas-Rhin : Haguenau, Savernes

    Haut-Rhin : Colmar, Guebwiller, Mulhouse

    Vosges : Épinal, Saint-Dié-des-Vosges

Hauts-de-France

    Aisne : Château-Thierry, Laon, Saint-Quentin, Soissons

    Nord : Denain, Douai, Dunkerque, Maubeuge, Valenciennes

    Oise : Compiègne, Creil, Senlis

    Pas-de-Calais : Lens-Lievin, Saint-Omer

    Somme : Abbeville

Ile-de-France

    Seine-et-Marne : Coulommiers, Fontaiebleau, Meaux, Melun, Montereau-Fault-Yonne, Nemours

    Yvelines : Les Mureaux, Mantes-la-Jolie, Limay, Poissy, Rambouillet, Sartrouville, Trappes

    Essonne : Corbeil-Essonnes, Étampes, Évry, Saint-Michel-sur-Orge

    Val-D’Oise : Gonesse, Persan – Beaumont-sur-Oise

Normandie

    Calvados : Lisieux, Vire

    Manche : Cherbourg-en-Cotentin, Saint-Lô

    Orne : Alençon, Argentan, Flers

    Seine-Maritime : Dieppe, Fécamp

Nouvelle-Aquitaine

    Charente : Angoulême, Cognac

    Charente-Maritime : Rochefort, Saintes

    Corrèze : Tulle

    Creuse : Guéret

    Dordogne : Périgueux

    Gironde : Libourne

    Landes : Dax, Mont-de-Marsan

    Lot-et-Garonne : Agen, Marmande, Villeneuve-sur-Lot

    Pyrénées-Atlantiques : Pau

    Deux-Sèvres : Niort

    Vienne : Châtellerault, Poitiers

    Haute-Vienne : Limoges

Occitanie

    Ariège : Foix, Pamiers

    Aude : Narbonne

    Aveyron : Millau, Rodez, Villefranche de Rouergue

    Gard : Alès

    Haute-Garonne : Revel

    Hérault : Agde, Lunel, Sète

    Lot : Figeac

    Lozère : Mende

    Hautes-Pyrénées : Lourdes, Tarbes

    Pyrénées-Orientales : Perpignan

    Tarn : Albi, Castres, Mazamet

    Tarn-et-Garonne : Montauban

Pays de la Loire

    Loire-Atlantique : Chateaubriand, Saint-Nazaire

    Mayenne : Laval

    Sarthe : La Flèche

    Vendée : Fontenay-le-Comte, La Roche-sur-Yon

Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Alpes-de-Haute-Provence : Digne-les-Bains, Manosque

    Alpes-Maritimes : Grasse, Vallauris

    Bouches-du-Rhône : Arles, Tarascon

    Hautes-Alpes : Gap

    Var : Draguignan

    Vaucluse : Carpentras, Cavaillon

DOM-TOM

    Guadeloupe : Pointe-à-Pitre – Les Abymes

    Martinique : Fort-de-France, Le Lamentin

    Guyane : Cayenne, Saint-Laurent-du-Maroni

    La Réunion : Le Port, Saint-André, Saint-Joseph, Saint-Pierre

    Mayotte : Dembéni, Dzaoudzi, Mamoudzou

Les procédures à suivre pour être propriétaire d’un immobilier Saint-Jean-de-Luz

Être le propriétaire d’un logement à Saint-Jean-de-Luz est un rêve pour un grand nombre de personnes. En effet, cette partie de la côte basque est un lieu idéal pour avoir une résidence. Cela dit, avant de pouvoir acquérir un bien immobilier dans ce territoire, vous devez suivre quelques démarches. Ces procédures vous aideront à devenir propriétaire sans prendre des risques élevés.

Évaluer ses économies et trouver des aides pour financer l’acquisition du bien

La première chose à faire avant d’acheter un logement est d’estimer vos finances. Effectivement, Saint-Jean-de-Luz est l’une des communes les plus chères du Pays basque. De ce fait, si vous ne disposez pas d’assez d’argent, vous devez faire un prêt à la banque. Dans ce cas, il faut que vous calculiez votre capacité d’emprunt. Il s’agit du montant que vous pouvez prendre auprès d’un établissement bancaire sans vous ruiner. Pour l’estimer, il suffit de remplir un formulaire sur un simulateur en ligne.

Pour plus de précision, il est recommandé d’employer plusieurs simulateurs différents. Si la somme obtenue ne vous permet pas d’acheter une propriété, pensez à recourir aux aides au logement. Ces derniers ont pour but d’appuyer les particuliers dans le financement d’un projet immobilier. Il existe plusieurs aides que vous pouvez utiliser comme le plan d’épargne logement et le prêt à taux zéro renforcé.

S’informer sur le marché immobilier et dénicher une agence immobilière compétente

Après avoir évalué la somme à votre disposition, vous devez vous informer sur le marché luzien. Cette démarche vous permet de connaître le prix des logements dans cette localité. Selon les experts, le prix d’un appartement dans cette municipalité se négocie en moyenne à environ 5 301 €/m². Pour les maisons, le mètre carré est proposé entre 2 600 € à 6 800 €. Une fois cette étape finie, il faut que vous trouver une agence compétente. Ce professionnel vous sera d’une grande aide pour acquérir votre immobilier Saint-Jean-de-Luz.

En effet, il vous soutiendra dans l’intégralité des procédures à suivre pour être propriétaire. De plus, il vous proposera de nombreux catalogues de logement dont certains sont exclusifs. Pour dénicher une compagnie sérieuse, le mieux est de recourir à la bonne vieille méthode du bouche-à-oreille. Cela vous permettra d’avoir des avis concrets sur les agences présents à Saint-Jean-de-Luz.

Choisir le bien à acquérir et signer un compromis de vente

Avant de pouvoir passer à la recherche de la résidence, vous devez savoir quel type de logements vous souhaitez acquérir. En effet, il y a une grande différence entre un appartement et une maison. Cela dit, chacun de ses biens immobiliers possède ses avantages et ses inconvénients. Dès que vous avez la réponse à cette question, vous pouvez enfin partir en quête de la résidence de vos rêves.

Pour ce faire, vous pouvez demander à votre agence immobilière de trouver une propriété correspondant à vos critères. Une fois que vous avez déniché la perle rare, il faut que vous proposer une offre au vendeur. Si ce dernier l’accepte, il ne vous reste plus qu’à signer un compromis de vente. Ce document engage à la fois l’acheteur et le propriétaire. Il est juridiquement équivalent à une vente et nécessite un dépôt de garantie.

Comment choisir son agence immobilière ?

Vous compter votre bien immobilier avec l’aide d’une agence immobilière ? Le choix peut être difficile parmi les nombreuses offres que vous trouverez. Vous pourrez trouver l’agence dans les petites annonces, sur internet et autres ressources. Sachez alors quels sont les détails qui vous permettront de le choisir efficacement.

Exposer votre bien immobilier dans plusieurs agences

Pour assurer la vente de votre patrimoine, il est possible de le confier à une ou à plusieurs agences. Si vous voulez en choisir plusieurs, sachez que la grande majorité des agences immobilières vous inciteront à signer un mandat de vente exclusif. Vous devrez simplement savoir que vous n’êtes pas obligé de le faire.

Parmi les sociétés immobilières, il y a celles qui déploient tous les moyens pour réussir la vente, contrairement aux autres agences n’ayant pas les ressources suffisante. Le cas de cette dernière lui pousse alors à rentrer des mandats sans faire suffisamment d’effort. Soyez donc vigilent avant de décider de signer les mandats auprès des différentes agences immobilières.

Vous devrez aussi éviter de proposer votre immobilier Flayosc dans trop d’agences, car aux yeux des acheteurs, cela peut vouloir dire que vous avez du mal à vendre votre bien. Cette situation incitera alors les acquéreurs à négocier grandement leur prix d’achat. La meilleure chose à faire est de choisir entre 2 et 4 agences immobilières professionnelles. Basez-vous sur les bons critères dans le choix de chaque agence !

Les critères pour le choix d’une agence immobilière

La grande majorité des vendeurs ont pour principal but de vendre vite avec un excellent prix. Dans le cadre d’une vente immobilière, le choix des agences immobilières demeure alors une chose importante. Privilégiez les agences professionnelles, expérimentées et disposant des ressources nécessaires pour booster votre vente de bien immobilier. Ainsi, vous pourrez atteindre votre objectif rapidement et en toute efficacité.

Pour vendre rapidement un bien, il est nécessaire de connaître les prix courants des logements sur votre ville ou quartier. C’est un moyen de définir le prix de votre maison au bon niveau. Il est de ce fait favorable de choisir une agence près de l’immobilier à vendre. Les agents auront facilement la possibilité de connaître les prix des transactions récentes effectuées au sein de votre quartier. Votre logement aura donc un prix de vente approprié. Vous devrez également considérer le savoir-faire et le professionnalisme des agents.

Avec un agent largement compétent, vous aurez droit à des conseils avisés. Il sera à votre écoute et vous guidera sur les démarches nécessaires à la réussite de votre vente. L’agent immobilier prendra les mesures de votre habitation tout en vous renseignant sur les différents diagnostics immobiliers que vous devez procurer. Son travail consistera également à estimer de manière précise le prix de votre bien immobilier Flayosc.

L’agence assure votre assistance

L’agence vous propose de nombreuses prestations afin de garantir le bon déroulement de la vente. Vous pourrez alors lui demander sur quels détails il se base pour définir le prix de votre logement. Il en va de même sur les références des ventes sur lesquelles l’agent se réfère. En même temps, elle vous aide également dans la réalisation des dossiers nécessaires !

Investissez dans une maison pour vos vacances à Sainte-Maxime

Partir en vacances n’est pas toujours une partie de plaisir quand on doit passer du temps à réfléchir où dormir pendant ces jours de repos. Bien que les hôtels soient une bonne alternative pour ce genre de chose, ils reviennent toujours plus chers bien évidemment surtout durant les périodes de vacances alors que le budget n’est pas toujours prévu à cet effet. Si vous envisagez de vous rendre à Sainte-Maxime, vous pouvez en effet investir dans une maison pour votre séjour, et en profitez pour trouver de bonnes affaires et diverses opportunités d‘investissement.

Pourquoi investir dans une maison de vacance ?

Investir dans une maison à Sainte-Maxime paraît être une décision assez difficile et coûteuse, mais cette idée mérite qu’on y réfléchisse à deux fois. Sainte-Maxime abrite l’une des plus belles plages et c’est une destination de choix pour toutes les personnes qui souhaitent passer du temps dans un endroit tranquille. En considérant que c’est une ville touristique, il est clair que les prix d’hôtels sont plus onéreux lors des hautes saisons, avoir une maison semble alors une idée plutôt reposante tout en sachant que c’est un investissement à long terme pour toutes les vacances qui viennent.

Maison de retraite au bord de la mer

Pourquoi ne pas penser non plus à une maison à Sainte-Maxime pour ses années de retraite, s’offrir enfin la paix tant attendue durant des années de dur labeur. C’est un investissement, oui cela est sûr, mais vous passerez des beaux jours ensoleillés dans la chaleur et les brises de l’océan de Sainte-Maxime pendant longtemps. Il est clair qu’avoir une maison de retraite est une récompense bien méritée d’années de travail.

Mais la maison peut aussi constituer une seconde maison si c’est ce que vous souhaitez en faire, vous y passerez quand vous voudrez, mais il faut penser à l’entretenir régulièrement. La plupart des maisons à Sainte Maxime ont une piscine dans celle-ci et le confort et la sécurité sont de mise dans cette ville.

Comment faire profit d’une maison à Sainte Maxime

Investir c’est bien, tirer profit c’est mieux. Pour cela, vous pouvez par exemple acheter une maison à Sainte-Maxime à deux ou à trois, et pour les vacances, vous y passerez à tour de rôle chacun avec sa famille. Vous pouvez aussi par exemple faire louer votre maison si vous n’y vivez pas en permanence, vous la mettez en location pendant que vous n’en avez pas besoin, dans ce cas, vous avez une source de revenue tout en ayant une maison pour les vacances.

Vous pouvez aussi penser à une possibilité de colocation dans le cas où votre maison est assez grande pour recevoir deux familles par exemple ou selon votre disponibilité. Ayez en tête que le prix de la maison varie de 300.000 euros à des millions d’euros selon vos exigences et ce qui vous plait (design, dimension, emplacement).

La vente d’une villa : tous ce qu’il faut savoir

On classe souvent une villa par ses atouts immobiliers. Les pièces de la maison sont très confortables sur le plan environnemental et sur le plan matériel. Vendre une villa demande des techniques précises afin de plaire au plus grand nombre. Celles-ci consistent surtout à la publication de l’annonce, à la visite des lieux et à la réalisation des formalités administratives. Il faut donc prendre en compte certains conseils pour réussir la vente.

Les caractéristiques d’une villa

Une villa doit respecter plusieurs normes de qualité pour être considérer comme une habitation convenable. On considère souvent ce genre d’infrastructure par son paysage intérieur et extérieur. Cependant, d’autres aspects font également partis des critères à prendre en compte pour pouvoir vendre une villa comme le design intérieur, la lumière, les paysages extérieurs, l’aspect des pièces, les décorations et les équipements.

Ensuite, une villa est aussi un bien immobilier qui doit avoir un cadre hygiénique irréprochable. Elle doit être équipée de matériels de dernière génération que ce soit dans la cuisine, la salle de bain, le salon ou dans les chambres à coucher. Il faut qu’elle soit bien isolée avec tous les équipements de chauffage, de climatisation,…

Meilleurs moyens de vendre une villa

Pour réussir la vente d’une villa les issambres  dans les meilleures conditions, quelques principes sont à considérer. Il est nécessaire de prendre soin de l’apparence intérieure et extérieure du logement. Si on est en présence d’une pièce ou d’un endroit qui a besoin d’être rénové, il est primordial de le faire sans délai car cela peut nuire à l’infrastructure et au processus de vente immobilière.

Le soin de l’image est en effet essentiel pour vendre un bien immobilier plus rapidement et il faut réaliser les travaux de réhabilitation et de rénovation pour donner un coup de cœur aux acheteurs potentiels. Ces travaux sont des modifications superficielles de la maison. Un changement radical nécessite beaucoup d’investissement mais c’est quelques fois la meilleure solution pour parvenir à vendre à une vitesse éclaire. Il existe quelques idées de rénovation à savoir la dépersonnalisation de l’intérieur, le rajeunissement des murs et le nettoyage.

Comment vendre plus rapidement une villa ?

Après le nettoyage et le rangement de l’intérieur et de l’extérieur de la ville, pour la vendre rapidement, on passe par la publication d’une annonce sur des sites spécialisés. Dans cette annonce, il faut illustrer la page web avec de belles photos et une excellente présentation de la villa avec toutes les descriptions afin de séduire et de convaincre les clients. Le meilleur moyen d’obtenir des clichés de qualités est de faire appel à un photographe professionnel.

On peut également vendre plus rapidement une villa en considérant la période de vente. La haute saison du secteur immobilier est pendant la rentrée et le printemps. Enfin, il ne faut pas oublier de faire une estimation du juste prix de la villa. L’idéal est de demander plusieurs estimations de valeurs à des agents immobiliers pour connaitre un prix approximatif et vendre le bien plus rapidement.

Assurance prêt immobilier : quelles sont les informations importantes pour renégocier ?

L’assurance crédit immobilier représente parfois plus de 30 % du coût d’un crédit immobilier. Malgré tout, il est possible de changer d’assurance et profiter d’une couverture moins onéreuse. Cette action peut être réalisée au niveau même de la banque ou dans d’autres établissements bancaires. Cependant, quelques règles doivent être suivies pour y arriver.

Quelles sont les principales raisons incitant à changer et renégocier son assurance de prêt immobilier ?

Comme cité précédemment, l’assurance emprunteur peut représenter un coût important pour les emprunteurs. Au moment de contracter le prêt immobilier, il est parfois difficile pour les particuliers de tout savoir sur les aspects du crédit. De ce fait, ils sont contraints d’accepter les offres complémentaires induites par le contrat de crédit proposé par la banque. Malgré que celle-ci doive être tenue d’informer les emprunteurs sur leur droit de pouvoir choisir un assureur tiers, elle les incite à choisir leurs produits.

Désormais, il est donc important de savoir que les consommateurs ont des droits quant au changement d’assurance emprunteur en cours de prêt immobilier. Il leur reste cependant une solution pour y remédier, notamment la résiliation et la renégociation de l’assurance prêt immobilier. Cette option permet de bénéficier d’une couverture abordable pour les mêmes garanties et également d’être mieux assuré pour le même prix.

Les renseignements à tenir en compte pour changer d’assurance crédit immobilier

Selon la loi Hamon en 2015, l’assuré a le droit de résilier son contrat d’assurance emprunteur durant les 12 mois de sa première année de couverture. Cela est aussi possible chaque année à la date d’échéance du contrat. Selon la loi Lagarde sur la délégation d’assurance, l’emprunteur n’est plus obligé de souscrire à l’assurance groupe proposée par la banque et pouvant s’avérer onéreuse.

Désormais, il est possible de rechercher des contrats plus avantageux. Cependant, il faudra être astucieux pour renégocier l’assurance de prêt immobilier. Pour ce faire, il est idéal de définir ses besoins, de comparer les offres de plusieurs organismes concernant les tarifs de même que la qualité des garanties.

Renégocier son assurance crédit immobilier avec sa banque ou avec une nouvelle banque ?

Si l’on souhaite renégocier l’assurance de prêt immobilier à la même banque, il faudra tout d’abord trouver un contrat moins élevé. En général, une banque peut refuser les contrats dont les garanties sont équivalentes aux contrats qu’elles proposent. Dans le cas où un contrat est intéressant, il doit être validé par la banque même.

En cas de difficulté, il est toujours intéressant de demander l’aide d’un courtier qui saura repérer rapidement les offres les plus intéressantes selon les besoins et le profil de son client. Si la banque accepte le nouveau contrat, il est possible de résilier l’ancien contrat. Toutefois, l’accord du nouvel assureur est toujours utile avant la résiliation de l’ancien contrat pour éviter les mauvaises surprises.

Avec une toute nouvelle banque, il est possible de faire racheter son crédit immobilier. Avec un nouveau crédit, l’emprunteur peut établir une délégation d’assurance pour son crédit. Il s’agit d’une nouvelle offre de prêt. Concernant le rachat de crédit, il est conseillé de ne pas attendre pour réaliser les démarches. Toutefois, il vaut mieux être dans une situation stable pour pouvoir négocier et bénéficier des taux correspondants. Une fois l’offre signée, il n’y a qu’à attendre le déblocage des fonds.

Les tendances du marché immobilier à Lyon

Aujourd’hui, le prix d’un logement neuf au mètre carré excède les 5500 € dans la majorité des arrondissements de la ville de Lyon. La raison de ce prix toujours plus fulgurant pourrait être la rareté des fonciers. Cependant, c’est également le cas pour le marché de l’ancien. Les prix de l’immobilier à Lyon n’ont jamais été aussi hauts selon la Fondation des Promoteurs Immobiliers (FPI). Après l’année 2017, ils ne cessent de flamber. On a constaté une augmentation de 3,7 % en seulement un an. D’après l’explication de Hervé Simon, président de la FPI, il n’y a pas assez d’offres sur le marché.

Les offres n’arrivent plus à satisfaire les demandes

Le marché immobilier à Lyon est considéré comme « sous tension ». Les offres dans le neuf n’arrivent plus à satisfaire les demandes. Par rapport à l’année dernière, elles ont diminué de 20 %. Ceci est notamment dû aux délais d’obtention de permis de construire qui s’allongent selon l’explication de la FPI.

Ainsi, les acquéreurs se tournent vers le marché immobilier dans l’ancien. Cependant, les professionnels du secteur profitent de ces prix dans le neuf à tendance haussière pour augmenter à leur tour les prix dans l’ancien. Preuve à l’appui : selon le baromètre LPI-SeLoger, « les prix des appartements anciens ont grimpé de 10,3 % à Lyon » en un an.

De plus, la Chambre des notaires du Rhône confirme cette tendance haussière dans la métropole lyonnaise. Elle s’appuie sur les prix de sorties à la conclusion d’une transaction immobilière. Cependant, il ne s’agit pas d’une envolée des prix, mais d’un assagissement selon cette même Chambre des notaires.

Une hausse brutale sur tous les quartiers lyonnais

Cette tendance haussière a influencé le marché immobilier dans la plupart des quartiers lyonnais. Selon encore le baromètre LPI-SeLoger, Croix-Paquet et Saint-Vincent ont enregistré une poussée rapide de leurs prix. Il faut prévoir 23,4 % de plus par rapport à l’année précédente pour obtenir un mètre carré. Cette augmentation est de 14,4 % pour le VIIe, 11,3 % pour le VIe arrondissement de Lyon.

Alors, si vous vous demandez où investir à Lyon, l’Observatoire partenarial de l’habitat recommande Gerland. C’est le quartier le moins cher, car il ne faut débourser que 3 320 € par m2. Le quartier Charlemagne figure en seconde place du classement. Enfin, le quartier de la Part-Dieu est également à surveiller de près pour les investisseurs, car il est en pleine mutation.

Selon l’explication, le marché donne de plus en plus de place à l’Écologie. Les propriétaires, les bailleurs et les professionnels du secteur doivent s’adapter à cette tendance pour donner plus de valeur à leur bien immobilier.

Dans tous les cas, des Diagnostics Techniques immobiliers peuvent être nécessaires. Vous pourrez ainsi répondre parfaitement aux attentes des acquéreurs ou des locataires à Lyon. Allodiagnostic, une société de diagnostic immobilier dans la ville de Lyon, est en mesure de vous accompagner dans cette démarche. N’hésitez pas à visiter leur site et à leur adresser une demande de contactpour plus d’informations.

Nexity, en qualité d’acteur au redressement des problèmes de logement

On identifie actuellement un déséquilibre alarmant de l’offre et de la demande dans le domaine de l’immobilier. Cette situation a été étudiée de près par le promoteur immobilier Nexity pour ensuite sortir différentes mesures structurelles, législatives et surtout fiscales pour remédier rapidement à ce problème de logement. Abrogeant une vingtaine de réformes et de soutien aux anciens régimes ; le promoteur immobilier a adressé ces propositions au gouvernement sous forme de lettre ouverte. Son objectif premier est de promouvoir l’offre de logement accessible au pouvoir d’achat des Français.

Droits de mutation et fiscalité

Le promoteur insiste surtout dans ce domaine la révision du mode de calcul des droits de mutation à titre onéreux (DMTO). C’est la mesure phare parmi toutes les autres proposée par Nexity. En effet, les frais de notaires sont identifiés excessifs par ce professionnel, surtout lors de la cession des biens anciens. Nexity propose de ce fait d’alléger cette charge de manière à faire le calcul sur la base du prix de cession du logement ancien et non plus en fonction du taux imposé par le département. La perpétuation du DMTO abordable est en effet relevée comme un moteur certain pour l’accession au logement, les placements dans l’ancien n’étant pas très prisés de par cette charge importante.

Par ailleurs, Nexity insiste aussi sur la précision de la TVA applicable pour les zones A et B1. En effet, la distance physique de ces délimitations géographiques fiscales est souvent proche alors l’écart est important à la TVA, à savoir 5,5% et 20%. Le promoteur trouve ainsi injuste d’appliquer un taux différent alors que les biens ne s’écartent pas plus de 300 à 500 mètres des zones A. Le prix s’avère être totalement différent dans ce cas, alors que les investissements se déroulent tout près. Nexity propose ainsi au gouvernement la mise en application d’une TVA intermédiaire à hauteur de 10%, une souplesse à donner aux zones dans les bandes des 300 et 500 mètres entre autres. Il suggère également l’effectivité de ce règlement par rapport aux ménages et le prix du logement concerné.

Des refontes sur les prix fonciers

Le prix du foncier est aussi lourdement interpellé par le promoteur immobilier Nexity. En effet, il n’a pas cessé d’augmenter depuis les 10 dernières années. De plus, la fiscalité devient une charge très imposante sur ces achats de terrain. Les collectivités agissent de la sorte puisqu’elles visent surtout à favoriser les équipements publics puisque les terrains accueilleront des projets de constructions et ainsi de nouveaux habitants à considérer. Nexity est en accord avec l’amélioration du cadre de vie et du quotidien des habitants, mais il souhaite seulement éclaircir les prix fonciers, l’attribution des marchés ainsi que les prévisions de prix de sortie. Par ailleurs, lorsque la zone est considérée comme tendue, ce promoteur demande aussi à élargir le nombre d’étages autorisé pour les bâtiments afin d’économiser des espaces au sol. Le prix des travaux de rénovation ont augmentés eux aussi dans les dernières années. Avoir une belle maison habitable bien rénovée et avec un bon prix est le souhait de tous les français. Pour ce faire, vous pouvez contacter les professionnels de RENOV BAT PLUS pour un devis.

Perpétuer les aides au logement

Nexity demande surtout une faveur auprès du gouvernement quant à la prolongation du dispositif Pinel dans les zones B2, et ce exclusivement pour les réalisations orientées vers des logements sociaux. De même, la zone C est aussi suppliée à avoir le PTZ, mais le promoteur préconise une quotité de 30% au lieu des 20 applicables avant. Par ailleurs, une extension de la mise en application de telles aides est à renforcer au niveau des régions à forte attractivité démographique.

Les avantages d’une visite virtuelle immobilière

De plus en plus utilisée par les professionnels, la visite virtuelle est devenue un élément indissociable du secteur immobilier. Cette appréciation est due au grand nombre d’avantages que présente la visite. D’ailleurs, les avantages sont aussi bien pour les acheteurs et les vendeurs que les agences immobilières.

Les avantages pour le vendeur

Quand on souhaite vendre un bien immobilier, on se trouve souvent dans l’obligation d’accorder un temps de visite aux potentiels acquéreurs. Les visites peuvent donc être une source de dérangement, surtout si l’on occupe le bien à vendre en question. Grâce à la visite virtuelle, les vendeurs de bien n’auront plus de soucis à se faire. Ils peuvent mieux s’organiser et surtout éviter d’être dérangé fréquemment.

Un autre point important de la visite virtuelle pour les vendeurs, c’est qu’elle leur offre l’assurance une mise en avant optimale par l’agence qui prend en main la vente en question. D’ailleurs, on peut constater que deux vendeurs sur trois préfèrent confier la vende de leurs biens à une agence qui propose des visites virtuelles dans leurs prestations.

Les avantages pour l’acheteur

Il faut savoir que la visite virtuelle est une option des plus avantageuses pour les acheteurs de bien immobilier. Pourquoi ? Parce qu’elle offre un grand nombre de possibilités et propose des solutions flexibles. Il arrive que l’on souhaite acheter un bien alors que l’on ne se trouve pas dans le pays concerné. Aussi, grâce à une visite virtuelle, il est tout à fait possible de visiter la maison à n’importe quel endroit.

Que vous soyez ou non dans le même pays, la même région, la même commune ou la même ville, vous avez la possibilité d’effectuer une visite des lieux à distance. Un autre plus de ce type de visite immobilière c’est qu’elle peut être effectuée à tout moment. C’est donc un véritable gain de temps car vous pouvez effectuer la visite chez vous durant votre temps libre.

De plus, vous pouvez effectuer la visite virtuelle en compagnie de tous les membres de votre famille. Vous n’aurez plus besoin de fixer un créneau pour réunir toute la famille, il vous suffit d’attendre d’être à la maison et de visiter une fois que tout le monde est présent. Pour ce qui concerne  l’immersion, sachez que grâce aux visites 360 degré, vous pouvez vivre une immersion plus forte.

Les avantages pour l’agence immobilière

Ce ne sont pas uniquement les acheteurs et les vendeurs qui profitent de la visite virtuelle. Les agences immobilières aussi en perçoivent des bénéfices. Tout d’abord, la visite virtuelle aide à économiser du temps car organiser une visite physique engage  du temps et il est souvent nécessaire de faire plusieurs visites avant de trouver le bien idéal. C’est également une technique adaptée pour les curieux qui souhaitent en savoir plus sur le bien mis en vente mais qui n’est pas encore vraiment prêt à se lancer dans un achat.

Ainsi, l’agence pourra faire facilement les sélections avant d’effectuer une visite réelle. Cela permettra également à l’agence de se démarquer de la concurrence et de moderniser l’image de l’agence sur le marché de l’immobilier.

Comment aménager l’entrée et le salon d’un nouvel appartement ?

Les chambres et le salon sont les espaces les plus importants dans un nouvel appartement. Les premiers meubles sont choisis pour ces pièces, de même que les rideaux, les literies, les rangements ou les articles décoratifs. Cette hiérarchisation des espaces de vie influe aussi en partie sur le choix des couleurs des murs.

Idées de décoration pour la porte d’entrée

Table d’appoint, armoire ou banc

Utilisez l’espace pour disposer un ou deux rangements supplémentaires (commode à tiroirs, étagères, armoire…) Pensez aussi à rajouter un banc pour faire de l’entrée un lieu de détente ponctuel ; le meuble peut en même temps servir de rangement pour les chaussures. Apportez du charme avec une table d’appoint toute en blanc, de préférence avec des jambes hautes et/ou un plateau en verre – un plateau qui pourra éventuellement accueillir vos paniers à chaussures ou autres objets personnels ou décoratifs.

Le miroir

Il trouvera sa place au-dessus de la table d’appoint ou du banc, près de l’entrée. Le miroir apporte une touche d’élégance à l’intérieur, en plus de l’effet d’agrandissement.

Les crochets muraux

Ce sont des rangements pratiques – et esthétiques à la fois – pour les vestes et les sacs. Pensez aussi à accrocher sur l’un des crochets un sac de toile pour accueillir les objets plus petits, comme les chapeaux ou les parapluies.

Idées de décoration pour le salon

Les conseils en aménagement suivants sont loin d’être exhaustifs. Mais ces astuces sont un point de départ intéressant pour parfaire le décor de votre salon.

Le divan

Si vous n’avez pas assez d’espace, vous pouvez toujours vous tourner vers l’un de ces petits modèles qui sont légion en boutique ou sur Internet. Si votre budget est limité, les modèles occasions feront très bien l’affaire, parmi lesquels des canapés anciens qui peuvent retrouver de la fraîcheur une fois mis dans une housse.

La table basse

La table basse avec un plateau en verre serait l’idéal, notamment avec des jambes ou des pieds en partie chromés. Rien ne vous empêche par ailleurs d’utiliser un pouf en guise de table basse, du moment que celui-ci soit anguleux. Certains poufs sont d’ailleurs conçus pour accueillir un plateau et dotés de rangements intérieurs.

L’art mural

Si vous avez un large pan de mur blanc derrière le canapé, exploitez-le pour égayer davantage votre séjour. La manière la plus simple consisterait à le peindre. Mais comment rester indifférent face au large choix de papiers peints qui s’offre à nous ?

Autre option : confectionner une galerie d’arts muraux, composée notamment d’objets de collections et/ou des cadres photos. Rajouter une tapisserie au mur pour parfaire le tout.

Meuble TV

Un meuble multimédia fait partie des must-have dans un séjour, que celui-ci soit moderne ou de style industriel d’ailleurs. Le standing apporte un charme exceptionnel dans la pièce. En même temps, le meuble offre des rangements supplémentaires qui accueilleront DVD, livres, magasines, pots de fleurs et autres objets personnels ou décoratifs.

Renouvellement du bail commercial : Les pièges à éviter

Le bail commercial a de nombreuses spécificités, notamment sur la durée. Attention entre autres à ne pas laisser ce bail se prolonger au-delà de 9 ans. On vous explique pourquoi.

Pourquoi un bail commercial est-il différent d’un bail signé entre particuliers ?

Qu’il soit dans le commerce, l’industrie ou l’artisanat, le locataire d’un bail commercial dispose de droits plus étendus. L’objectif du législateur est de lui permettre de bénéficier d’une certaine stabilité, essentielle au développement de son activité. C’est ce qu’on appelle le droit à la propriété commerciale.

Quelles sont les conditions de fixation et de révision du montant du loyer ?

Comme dans tout contrat privé, le montant du loyer initial est fixé librement entre le bailleur et le locataire. Par la suite, le loyer peut être révisé chaque année si le contrat comporte précisément une clause d’indexation annuelle. En l’absence de cette clause, le loyer peut être révisé au bout de 3 ans, à la demande de l’une ou l’autre des parties. On parle alors de révision triennale.

Ces règles s’appliquent pendant 9 ans avec, dans tous les cas de figure, un plafonnement lié, selon les situations, à des indices officiels comme l’indice des loyers commerciaux ou l’indice du coût de la construction.

Que faut-il faire au bout de ces 9 années ?

Le plus souvent, après 9 ans de location, il y a une prorogation tacite. C’est à ce moment-là que des problèmes peuvent survenir. En effet, après 12 ans de bail, le montant du loyer est totalement déplafonné. Cela peut engendrer pour le locataire de très mauvaises surprises.

On recommande donc au locataire de bien avoir en tête et dans son agenda cette date butoir de 9 ans. C’est à ce moment-là qu’il doit prendre l’initiative de demander le renouvellement, car le propriétaire a tout intérêt à ne pas bouger.

Concrètement, cette demande passe par un acte d’huissier qui s’appuie sur l’alinéa 4 de l’article L 145-10 du Code de commerce. A partir de là, le bail est renouvelé et surtout, le montant du loyer reste plafonné.

Nos conseils au locataire ou au futur locataire d’un bail commercial

  • Signez un bail stipulant la durée statutaire de 9 ans, et relisez bien le contrat, notamment les clauses qui écartent le plafonnement, mais aussi les clauses recettes – celles-ci fixent une partie du loyer en fonction d’un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé par le locataire.
  • Enregistrez bien dans votre agenda les dates de révision triennale et la date correspondant aux 9 ans du contrat.
  • Si vous avez déjà signé un bail commercial, faites réaliser un audit de ce contrat par un avocat. Il pourra vous expliquer en détail, si nécessaire, le bail commercial et sa réglementation. Mieux encore, le professionnel pourra repérer les clauses nulles et vérifier les clauses d’indexation.

Plus en détail, l’avocat pourra vérifier les points suivants :

  • les charges
  • la bonne exécution des travaux prévus
  • le respect de la délivrance conforme

Immobilier : Investir dans le neuf ou l’ancien ?

D’emblée, précisons qu’on peut faire de bonnes affaires aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. Ceci étant, l’ancien présente quelques avantages non négligeables, en particulier pour les personnes qui débutent dans l’immobilier.

Investir dans le neuf          

Dans l’investissement dans le neuf, on a droit à toute une série de lois de défiscalisation. Ce sont notamment les lois Robien, Borloo, Duflot, Pinel… Bien souvent, quand vous achetez ce type de bien en VEFA, vous le payez trop cher.  Un logement que vous devriez normalement acheter 2.000 € le mètre carré, le promoteur vous le proposera souvent à 3.000 ou 3.500 €.

Quand vous faites ce type d’investissement, les loyers sont généralement plafonnés. Le jour où vous voulez revendre l’appartement, ce sera au prix du marché (2.000 € dans notre exemple) et non à celui du promoteur. De fait, la défiscalisation n’est pas forcément une bonne affaire.

Construire soi-même un nouveau logement

A partir du moment où vous trouvez un terrain constructible, c’est vous allez créer de la valeur par la construction du bien. C’est le meilleur biais pour tirer parti des lois de défiscalisation.

Investir dans l’ancien

Vous avez plus de choix et plus de marges de négociations puisqu’il s’agit de biens dont peu de monde ne veulent. Puis, quand on achète un bien délabré, on le paye généralement en dessous du prix du marché. Faites tout de même vos calculs avant d’acheter un logement ancien. Est-ce que la différence de prix vous permet de couvrir le coût de travaux de rénovation nécessaire ?

En tout cas, la rénovation permet de remettre le logement au goût du jour. On vous recommande notamment de recourir à la technique du home staging, de sorte que le bien apparaît comme un coup de cœur aux acquéreurs potentiels. La valorisation immobilière vous permet de louer la maison ou l’appartement plus cher, tout simplement parce que le futur locataire est prêt à mettre un premium pour vivre dans un appartement design.

L’ancien permet donc de générer des revenus complémentaires, d’autant que le crédit est remboursé par le locataire, sans compter les excédents mensuels. Cela peut aussi être intéressant pour réaliser une opération achat/revente.

Par où commencer ?

Si vous débutez et que vous n’avez pas beaucoup de temps pour investir dans l’immobilier, on vous recommande tout simplement de vous lancer dans l’ancien. Trouvez-vous un bien délabré, rénovez-le. A vous de voir si vous souhaitez le mettre en location ou le revendre. En somme, l’ancien est un excellent moyen d’apprendre à investir dans l’immobilier.

Comment faire un crédit à la consommation ?

Connaître le processus avant de postuler peut vous aider sur la voie du financement. Les prêts à la consommation peuvent vous aider à acheter un nouveau véhicule, à payer les rénovations domiciliaires, à vous marier et à consolider vos dettes, entre autres. Vous pouvez même couvrir les coûts d’adoption. Mais qu’est-ce qui se passe réellement dans l’obtention d’un prêt consommation?

Evaluez vos besoins

Pour trouver le bon prêt, vous devez savoir de quoi vous avez besoin et quelle est votre situation financière actuelle. Disons que vous cherchez à acheter un équipement électroménager. Si vous avez une bonne cote de crédit, un prêt personnel garanti peut vous donner un taux annuel effectif global (TAEG) inférieur. Toutefois, si vous avez un mauvais crédit, vous devrez peut-être envisager de faire appel à un cosignataire pour pouvoir vous qualifier. Vous devez également vous demander combien vous devez emprunter, combien de temps vous devrez rembourser et quel type de paiement vous pouvez vous permettre. Aussi, vous devez noter toutes les fonctionnalités supplémentaires de votre prêt, telles que la possibilité de le rembourser rapidement.

Trouvez le type de prêt qui vous convient

Il existe différents types de prêts disponibles: prêts garantis, prêts non garantis, taux fixe, taux variable, crédit sans justificatif de revenu, etc. Une fois que vous avez déterminé les caractéristiques dont vous avez besoin pour votre prêt, examinez les différents types de prêt et choisissez celui qui vous convient le mieux. Vous voudrez peut-être aussi comparer le montant maximum des prêts offerts par les prêteurs pour être sûr de pouvoir obtenir tout le financement dont vous avez besoin.  Un crédit à la consommation est normalement plafonné à 75000 euros.

Renseignez-vous sur l’éligibilité et le TAEG

C’est l’une des étapes les plus importantes à suivre avant de postuler. Les prêteurs énumèrent les critères d’éligibilité de base à satisfaire avant de pouvoir demander le prêt. Assurez-vous de respecter ces conditions avant de souscrire. Il est important de connaître votre pointage de crédit et d’avoir une bonne idée du TAEG auquel vous pourriez avoir droit avant de présenter votre demande.

Comparez vos options de prêt à la consommation

Pour trouver le meilleur prêt personnel, vous devez décider de ce que vous voulez, puis comparer toutes vos options pour vous assurer d’obtenir un prêt compétitif. Combien l’organisme de crédit demande-t-il en frais ? Comment cela se compare-t-il à d’autres prêts similaires ? Il peut également être utile de comparer les avantages offerts par les prêteurs.

Soumettez votre candidature

Une fois que vous avez choisi le bon prêt à la consommation, il est temps de faire votre demande. La majorité des prêteurs proposent une application en ligne pratique, mais vous pouvez également faire une demande en succursale ou par téléphone. Pour la plupart des prêts, vous aurez besoin de documents confirmant votre identité, votre adresse, vos revenus et vos données financières, ainsi que des informations sur votre emploi. Si vous demandez un prêt garanti, vous aurez besoin de documents supplémentaires concernant la garantie. Le délai d’exécution pour l’approbation et la réception de vos fonds diffère. Les délais varient de quelques heures à quelques semaines.

Le furet plomberie électrique : est-il réellement utile ?

Aujourd’hui, lorsqu’une de ses canalisations est bouchée, on a le choix entre plusieurs alternatives : faire appel à un professionnel de la plomberie ou choisir de déboucher soi-même sa canalisation. En ce qui concerne ceux qui optent pour le second choix, ils vont devoir opter pour une solution efficace et pratique. Le furet plomberie électrique représente l’une de ces solutions. Mais, face à d’autres options exploitables, il est normal de se demander si le modèle électrique du furet plomberie est vraiment utile. Nous nous sommes intéressés à cette problématique, pour un partage d’expériences très enrichissant.

Par rapport aux modèles manuels

Il y a différents modèles de furet plomberie et les utilisateurs se prononcent souvent :

–         Soit pour un modèle manuel

–         Soit pour un modèle électrique.

Et lorsqu’on se décide à comparer les points forts des deux types de modèles, on comprend mieux pourquoi le modèle électrique est souvent choisi par bon nombre de personnes.

Dans un premier temps, il faut parler des défauts du modèle manuel : il peut se coincer et se rompre dans la canalisation (ce qui va causer plus de contrariétés) et il faut savoir le manier précautionneusement. Le modèle électrique a été justement conçu pour que ces deux principaux défauts n’existent plus. En effet, le furet plomberie électrique n’a pas besoin de coude ou de manivelle pour s’infiltrer dans la canalisation. Il suffit de bien le tenir et de le mettre en marche. 

Ensuite, il faut évoquer la performance du furet plomberie électrique et sa facilité d’utilisation. Dans ces deux contextes précis, le furet plomberie électrique remporte encore une fois l’avantage que le modèle manuel. En effet, ce dernier est efficace, mais ne garantit pas la réussite de l’opération de débouchage. Ce qui fait qu’en cas d’échec, il faut soit penser à faire appel à un plombier professionnel, ou soit explorer d’autres options de débouchage. Tandis que le furet plomberie électrique vous garantit beaucoup plus de réussite dans la destruction des bouchons grâce à un système de rotation dont bénéficie son extrémité (et dont est doté la majorité des modèles électriques). Puis, au niveau de la maniabilité des deux prototypes, il est plus facile d’utiliser le modèle électrique.

Par rapport au prix et à l’utilisation dans le temps

En ce qui concerne le prix d’achat, le furet plomberie électrique dispose là de son principal défaut : un coût onéreux qui ne convient pas forcément à toutes les bourses. Par contre, le modèle manuel est bien moins onéreux et donc plus accessible à tout le monde.

Par contre, ce dont le furet plomberie manuel bénéficie en termes de gain économique, il le perd sur le plan de l’utilisation à long terme et sur celui de la résistance. Certains modèles manuels sont très fragiles et s’usent au cours du temps. La manivelle peut, par exemple, être endommagée (ce qui aura pour conséquence d’altérer le fonctionnement du furet manuel). Par contre, les modèles électriques sont plus pratiques et leur degré élevé d’efficacité font d’eux des outils fiables et utilisables sur une plus longue période.

« Older posts

© 2019 Immo Palast

Theme by Anders NorenUp ↑