Blog personnel sur l'immobilier français

Catégorie : Investissement (Page 2 of 3)

Comment évaluer le prix d’un bien commercial ?

Le bien commercial a besoin d’être évalué de temps en temps pour en connaitre la valeur sur le marché. En effet, pour vendre un local commercial, il est nécessaire de faire une estimation et une valorisation du magasin. Cela permet de trouver un bon acheteur avec un juste prix.  A la fin de l’évaluation, vous pouvez fixer le prix de votre magasin et faire la négociation avec l’acheteur. A savoir que le prix d’un bien à usage commercial ne se calcule pas à partir du mètre carré comme la maison, les bureaux, etc.

Continue reading

Découvrir l’importance de l’estimation immobilière

L’estimation immobilière est un procédé indispensable dans le cadre de la vente immobilière. Elle est donc une étape déterminante pour la réussite d’un projet. Elle présente des atouts indéniables pour ceux qui souhaitent vendre son bien plus rapidement et efficacement. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à un spécialiste professionnel. Ou encore recourir à des sites spécialisés qui proposent des services d’estimation de prix en ligne.

Continue reading

Comment obtenir un prêt personnel sans justificatif ?

Un prêt personnel sans justificatif est un crédit que vous pouvez utiliser comme bon vous semble. Effectivement que ce soit pour l’achat d’un bien immobilier ou d’un véhicule, c’est une option que vous devez envisager. Vous pouvez donc avoir un crédit sans devoir vous justifier.

Comment ça marche un prêt personnel sans justificatif ?

Un organisme de prêt  peut si vous êtes solvable, vous donnez de l’argent sans demander ce que vous allez en faire. Effectivement comme tout autre type de crédit, vous devrez rembourser les mensualités. Le taux d’intérêt est assez abordable aussi.

Mais attention, un prêt personnel sans justificatif ne ressemble pas à un prêt sans justificatif de revenus.  Ce dernier est difficile à trouver et à obtenir, car généralement quand vous faites une demande de crédit, la banque demande à connaitre vos revenus. Avant de souscrire à un crédit, allez sur internet et comparez les différentes offres que vous pouvez trouver. L’autre avantage accordé par un comparateur, c’est que vous n’envoyez qu’un seul formulaire et qu’en retour vous recevrez de nombreuses formules. Sur ce site www.creditsansjustificatif.eu  sur le crédit sans justificatif, vous aurez toutes les réponses qu’il vous faut.

C’est l’avantage qu’on a avec internet. Pour avoir un prêt personnel sans justificatif, il suffit de se rendre sur la toile et de choisir parmi les nombreuses possibilités qu’on y trouve. Privilégier toujours les organismes de prêts reconnus ou ayant déjà une notoriété bien établie.

Ce type de crédit est fait pour les personnes ayant un besoin urgent de liquidité. Que ce soit pour un projet, une construction, il vous sera facile d’avoir de l’argent en optant pour ce prêt. Vous avez surtout l’avantage de la confidentialité et de la liberté d’utilisation. En effet, l’institution de prêt respectera votre vie privée. Ce crédit est sans obligation d’achat. En dernier lieu, c’est un crédit ultra rapide à avoir : comptez 48h pour en bénéficier.

Quels sont les critères d’éligibilité pour ce prêt donc ?

Si vous tenez à être éligible pour ce prêt, en premier lieu soyez solvable ! Montrez que vous avez une situation professionnelle stable et des revenus réguliers. En effet vous aurez plus de chance de bénéficier de ce crédit si vous avez un CDI et au moins un an d’ancienneté dans votre société. C’est un des points qui fera changer d’avis un préteur sur oui ou non vous donnez un crédit.

Ayez donc un dossier solide. Pour cela, faites en sorte d’avoir une bonne cote de crédit et vous aurez toutes les cartes en main. Nous ne le répèterons jamais assez, soyez solvable !! Soyez clean avec vos anciens prêts. Surtout, n’ayez aucun découvert sur votre compte en banque. Prenez le temps de bien préparer votre dossier en amont en réunissant tout document susceptible de servir votre cause auprès de la banque.

Sachez aussi que ce sont vos habitudes de consommation qui guideront le choix de votre prêt. Si vous avez réfléchi un long moment à un projet, optez pour ce prêt en toute quiétude. Même si elle s’obtient assez rapidement, n’essayez pas d’en abuser au risque de vous retrouver surendetté.

Pourquoi il est plus facile d’emprunter à deux ?

Il faut savoir que la demande de financement n’est pas toujours garantie. Il arrive que certaines de ces demandes soient confrontées à un refus de financement. Vu les conditions à remplir, les pièces à fournir, mais surtout la garantie que la banque exige, il est nécessaire de constituer un dossier en béton pour parvenir à avoir un avis favorable. Le prêt à deux donne plus de confiance auprès des établissements prêteurs. Nous allons découvrir les avantages de cette forme de prêt, et établirons par la suite les démarches à entreprendre pour que votre demande de prêts à deux se passe au mieux.

Les principaux avantages du prêt à deux

Les raisons qui poussent les emprunteurs à effectuer des prêts en couple sont plusieurs. Le cumul de deux revenus est largement supérieur à un revenu unique. Ce qui permet la possibilité de demander un financement plus conséquent. La capacité de remboursement et la capacité d’endettement s’en trouvent également améliorées. La banque ou établissement prêteur se base essentiellement sur ces deux faits. Leur objectif est d’assurer un remboursement sans incident. Cette forme de financement présente des bénéfices non négligeables pour les ménages, notamment lors du calcul du reste à vivre et du niveau d’endettement. Il est plus facile pour la banque d’établir les calculs relatifs aux deux revenus, même si un seul des deux contractants est en CDI. Ce profil leur donne plus d’assurance. Trouvez sur ce guide du rachat de crédit www.le-guide-du-rachat-de-credit.fr d’autres avantages obtenus en empruntant en couple.

D’autre part, une demande effectuée à deux a plus de chance d’aboutir à un financement. L’emprunt en couple est favorisé par les banques et obtient des taux d’intérêt préférentiels. Le nombre de produits financiers peut aussi constituer un bon argument avec l’emprunt en couple. Le couple peut alors domicilier les deux revenus sur différents comptes, avec un compte joint, mais il peut également posséder des livres d’épargnes. C’est le plus court moyen de jouir de plusieurs avantages lors des différentes négociations.

Quelles sont les conditions pour emprunter en couple ?

Cette offre présente plusieurs avantages, notamment la facilité d’obtention du financement. Il est néanmoins nécessaire de s’informer sur les modalités relatives. Les couples mariés avec le régime communautaire sont les plus privilégiés. En effet, les biens acquis avec le prêt en couple feront partie intégrante des biens communs. Mais le mariage ne représente pas une condition sine qua non pour le prêt en couple. Être de simples concubins, partenaires d’un pacs, ou simplement d’être en couple peut vous faire accéder à cette offre. Le bien ainsi obtenu reste alors indivis. L’emprunt en couple n’est cependant pas exempt de risque. Le prêt étant contracté ensemble, avec deux signataires et deux co-emprunteurs, les deux parties deviennent alors solidaires dans toutes les opérations en relation avec l’emprunt, notamment le remboursement. Les litiges peuvent survenir en cas de séparation ou bien en cas de défaillance financière d’une partie. Le crédit ne peut faire le sujet d’une annulation sans les deux contractants. Le code de consommateur a prévu un encadrement spécial à cet effet. Toutefois, l’emprunt en couple reste toujours un excellent moyen d’obtenir un prêt au meilleur taux, et pour cause plus de 60% des prêts se font en couple.

Mieux gérer son budget avec le rachat de crédit à la consommation, comment ?

Le remboursement de crédits à la consommation peut mettre à mal la situation financière d’un particulier. Sur le plan financier, le particulier peut se retrouver dans une situation précaire avec un minimum de reste à vivre pour affronter ses dépenses quotidiennes. Niveau gestion, il peut être difficile d’honorer plusieurs remboursements mensuels, plusieurs créanciers et autant d’interlocuteurs. Le rachat de crédit peut devenir la solution à tous ces désagréments. Voyons ce qu’est le rachat de crédit à la consommation et ses avantages avant de nous pencher sur les démarches à suivre pour accéder à cette offre.

Comment fonctionne le rachat de crédit à la consommation ?

Solution financière qui a le vent en poupe, le rachat de crédit à la consommation permet de regrouper en un prêt unique tous les crédits à la consommation en cours. Ces derniers sont rachetés par un établissement unique qui propose à la place un financement unique. Si le rachat de crédit à la consommation trouve actuellement un tel développement, c’est grâce à la baisse actuelle des taux. Le bénéficiaire peut alors bénéficier de ce taux qui est au plus bas pour remplacer les anciens. Avec cette opération, le particulier peut réaliser des économies pouvant aller jusqu’à des milliers d’euros. Le remboursement est alors calculé en fonction de la capacité de remboursement du bénéficiaire. Le rallongement de la durée de remboursement permet de réduire la mensualité.

Le procédé en question allège les charges du débiteur, le montant de ses échéances est réduit et le niveau d’endettement le suit dans cette diminution. Le montant du reste à vivre augmente en conséquence pour améliorer le pouvoir d’achat du bénéficiaire. Enfin, le rachat de crédit peut aussi devenir une source de financement pour les projets personnels. En effet, une trésorerie supplémentaire peut être demandée avec le financement du rachat. Elle ne détériore pas pour autant le taux d’endettement, puisque le remboursement est calculé avec ceux des crédits rachetés. En contrepartie de ce rallongement, le coût total de l’opération augmente. Pour bénéficier de tous les avantages inhérents à cette opération, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur www.meilleurrachatdecredit.org

Comment bénéficier de tous ces avantages ?

Avant d’effectuer la demande proprement dite, il faut être au fait de toutes les facettes de l’offre. Un dossier mal préparé ou une étude non approfondie peuvent devenir des obstacles majeurs dans l’obtention des avantages cités. Des études financières doivent être faites pour savoir si c’est le bon moment de regrouper ses crédits à la consommation ou non. Par exemple, vous ne gagnerez rien en incluant dans le rachat un crédit au bout de son échéance de remboursement. Bien entendu, comme toutes les opérations financières, le client peut passer par un comparateur et un simulateur en ligne pour l’aider. Néanmoins, le plus sûr moyen est de passer par les services d’un professionnel de la finance comme un courtier. En tant que professionnel, il est en mesure de conseiller, d’orienter et de soutenir tout au long de la transaction.

Crédit de consommation rapide, principe, avantages et procédures

Il existe plusieurs formules de prêt à la consommation que les emprunteurs peuvent souscrire pour financer leurs projets. Le prêt conso rapide, tel que son nom l’indique, est une formule de prêt que l’emprunteur peut obtenir dans un délai très court. L’emprunteur peut recevoir son prêt en moins de 48h, parfois même immédiatement.

Crédit conso rapide, un crédit sans justificatif

Le crédit conso rapide est un prêt flexible impliquant une démarche simplifiée. Aucun justificatif n’est exigé de l’emprunteur, ni facture, ni devis. Ce type de prêt peut être utilisé pour financer n’importe quel travaux, sans que l’emprunteur n’ait à justifier de l’utilisation de l’argent. Achat d’équipements de maison, vacances familiales, frais scolaires, l’emprunteur est entièrement libre de choisir la destination du prêt. Attention toutefois car il s’agit d’un prêt sans justificatif d’utilisation. Les emprunteurs devront tout de même un certain nombre de justificatif de solvabilité.

Déclinaisons du crédit à la consommation rapide

Le crédit à la consommation rapide connait deux déclinaisons, le prêt personnel et le crédit renouvelable. Le prêt personnel prévoit la mise à disposition d’une somme définie dans le contrat de crédit et que l’emprunteur peut utiliser selon ses besoins. Sans justificatif d’utilisation, seul le remboursement du prêt intéresse les établissements de crédit. Voyage, scolarité des enfants, achat de voiture, les fonds se destinent à n’importe quel projet.

D’autre part, le crédit renouvelable est une formule spécifique qui permet à l’emprunteur de disposer en permanence de liquidité. Renouvelable, le prêt se reconstitue à chaque fois qu’il est remboursé. L’emprunteur peut obtenir son prêt sans devoir déposer une nouvelle demande à chaque fois. C’est un crédit quasi-instantané. Flexible, le crédit renouvelable affiche toutefois des taux d’intérêt particulièrement élevés. Il est préférable de réserver le recours au crédit renouvelable aux situations d’urgence uniquement.

Conditions d’éligibilité au crédit rapide

Les offres de crédit rapide s’adressent à tout le monde. Néanmoins, banques et établissements de crédit imposent des conditions strictes pour trier les demandes de prêt sans justificatif. La solvabilité est la condition sine qua none pour l’obtention de ce type de prêt. Travail stable, revenu important, taux d’endettement raisonnable, les organismes de crédit évaluent de façon très méthodique le profil des emprunteurs. Ils privilégient surtout les personnes bénéficiant d’un contrat de travail à durée indéterminée et dont le salaire se trouve dans la moyenne haute.

Les banques s’attardent également sur la situation personnelle de l’emprunteur, nombre d’enfants à charge, importance des charges. Le taux d’endettement de l’emprunteur ne doit pas excéder 33%. Ce taux d’endettement prend en compte les charges fixes, loyer, factures, frais scolaires, mais également les crédits en cours. L’ensemble de ces charges ne doivent pas dépasser le tiers du revenu de l’emprunteur. Ce taux peut toutefois évoluer en fonction de certaines circonstances : revenu plus élevé, conjoint actif, etc.

Toute demande de prêt rapide s’accompagnent d’un certain nombre de justificatifs dont un justificatif de salaire, prévoir notamment trois bulletins de salaire ou le dernier avis d’imposition pour les travailleurs indépendants.

Où souscrire un crédit rapide ?

La plupart des établissements de crédit actuels proposent une offre de crédit rapide, soit sous la forme de crédit personnel soit sous la forme de crédit renouvelable. Afin de retrouver plus facilement les offres, recourez à un comparateur de crédit qui liste et trie les offres en fonction de vos critères. Vous pouvez ensuite réaliser une simulation afin d’obtenir le détail des offres. Le simulateur de crédit est un outil performant permettant d’évaluer plus sérieusement l’opportunité d’une offre. Il vous dévoile le coût global et réel de votre crédit en se basant sur le TAEG ou taux annuel effectif global.

En quoi la simulation de crédit est-elle nécessaire ?

Au moment de contracter un prêt bancaire, il est important de mesurer l’envergure de cet engagement. En effet, un crédit est un contrat qui vous lie à l’organisme prêteur pendant une période considérable. Une étude sérieuse s’impose avant de s’y lancer. Voici comment une simulation de crédit peut vous aider.

En quoi cela consiste-t-il ?

Une simulation de crédit est le fait de consulter les détails concernant le prêt que l’on va contracter. Il s’agit alors de définir les responsabilités induites par ce crédit. Que cela concerne une simulation de rachat de crédit ou la simulation d’une autre forme de prêt, elle doit inclure les critères de mesure développés ci-dessous.

D’abord, le montant dont vous avez besoin est considéré en premier, c’est le capital. Ensuite, la banque centrale aura fixé un taux d’intérêt avec une marge négociable selon les organismes de prêt. À cela viennent s’ajouter les frais annexes qui constituent les coûts de traitement du dossier et autres.

En prenant en compte ces trois paramètres, l’emprunteur est en mesure de situer les implications de ce prêt à court terme et à long terme. À noter que le capital peut faire l’objet d’un cumul des frais de notaire avec le montant net de l’achat à effectuer. Cela dépend évidemment du pourcentage de prêt escompté.

Les types de crédit concernés

Le motif de prêt le plus courant est le prêt immobilier. En effet, une simulation s’impose pour ce type de crédit, car il existe dans cette catégorie plusieurs formes de crédit impliquant différents engagements. L’on peut énumérer le prêt amortissable, le prêt in fine, le crédit relais, le prêt à paliers et les crédits complémentaires.

Quant au prêt à la consommation, il est calculé sur une base de taux annuel qui peut être fixe ou variable, en fonction du choix de l’emprunteur. En prenant en compte les projets de l’emprunteur et sa capacité de remboursement, le montant et le nombre de prêts contractés peuvent être négociés auprès du prêteur.

Il n’est pas rare qu’une personne possède plusieurs prêts à son actif. Elle peut alors décider de procéder à un regroupement de crédits ou rachat de crédit, afin de consolider ses crédits en un seul et payer une seule mensualité à un seul créditeur. À cette occasion, elle est en mesure de renégocier son prêt.

Indispensable ou non ?

La réponse évidente à cette question est oui ! La simulation de crédit est non seulement indispensable, mais elle est également obligatoire. En théorie, c’est l’organisme créditeur qui va proposer à son client de procéder à cette simulation pour s’assurer de la capacité d’emprunt de la personne.

De son côté, afin de mieux évaluer la tendance actualisée des emprunts, l’emprunteur a tout intérêt de simuler son prêt. Il est probable qu’après avoir simulé son emprunt, l’on se rende compte que l’on est capable de réaliser plus de 60 % d’économie sur son emprunt en préférant certaines formules à d’autres. Pour élargir les horizons, il est conseillé de se rendre sur des sites proposant les formules de différentes sociétés. Il est tout de même important de noter qu’une simulation doit être faite juste avant la souscription, car les taux varient énormément. Un prêt qui parait moins cher aujourd’hui peut revenir plus onéreux dans une semaine.

Demande de crédit immobilier : pourquoi il faut être patient ?

Le prêt immobilier permet aux particuliers de financer un projet spécifique. Il peut s’agir de l’achat d’un bien immobilier, du rachat d’un crédit immobilier ou encore d’un investissement locatif. La souscription à ce type d’emprunt tient compte de divers points et nécessite de la patience. En effet, votre dossier devra être analysé par votre organisme de prêt.

Quels sont les critères obligatoires pour l’obtention d’un prêt immobilier ?

Accepter une demande de crédit constitue pour l’organisme de crédit un risque. Par conséquent, il procédera à une étude approfondie de votre dossier selon le système bancaire actuellement.

Quelles sont les modalités pour obtenir un prêt immobilier ?

Pour que votre demande puisse être acceptée par votre organisme de crédit, vous devez répondre à différents types de critères. Quel que soit le montant de l’emprunt, la souscription à un crédit immobilier est soumise à plusieurs points. Le particulier devra constituer son dossier en rassemblant tous les éléments requis par le prêteur. La procédure se poursuivra ensuite par l’analyse des termes contractuels contenant les obligations réciproques des deux parties et du profil de l’emprunteur. Enfin, l’établissement prêteur prendra le temps de l’étudier avant d’émettre une décision finale.

Qu’en est-il des conditions liées au contrat de prêt ?

L’analyse du profil de l’emprunteur consiste à vérifier sa solvabilité. Le but est de savoir si le client dispose des moyens nécessaires pour effectuer ses règlements mensuels tout au long du contrat. Une fois sa capacité d’emprunt prouvée, la procédure de demande continue avec la vérification des garanties proposées par l’emprunteur. Elles sont en principes obligatoires. Souvent, le bénéficiaire se doit de présenter un apport personnel couvrant les différents frais annexes pour rassurer sa banque. Toutefois, il est possible pour un particulier de bénéficier d’un emprunt sans apport personnel. Pour plus de renseignements, découvrez ce qu’est un prêt sans apport sur pret-sans-apport.be!

Une demande d’emprunt immobilier : comment constituer son dossier ?

Cette démarche doit se faire préalablement à la quête de l’organisme de prêt. Elle permet de faire face à toutes les éventualités et d’apporter rapidement à votre dossier toute rectification nécessaire.

Quels sont les éléments que doit contenir un dossier ?

Pour que votre dossier soit complet, vous aurez à présenter vos deux derniers avis d’imposition. Vous devez également y inclure vos trois derniers relevés de compte bancaire pour prouver votre stabilité professionnelle et financière. Vous aurez aussi à présenter un justificatif de votre domicile actuel et de votre identité. N’hésitez pas à mettre dans votre dossier tous les éléments complémentaires permettant de renforcer votre dossier.

Quels sont les points à prendre en compte avant de signer ?

Avant la signature d’un contrat, prenez le temps de vous renseigner sur l’ampleur de l’engagement que vous vous apprêtez à prendre. C’est pourquoi il serait plus sage d’effectuer préalablement au dépôt de dossier une simulation de crédit. Vous pourrez ainsi voir l’étendue de vos responsabilités selon le type de taux d’intérêt, la durée et le mode de remboursement et que vous avez choisi.

Après la simulation, vous pourrez facilement comparer les différentes offres et sélectionner votre organisme de crédit.

Comment bien préparer sa demande de prêt hypothécaire ?

Autrement appelé prêt hypothécaire, crédit immobilier ou encore crédit logement, Il vous accorde le droit de devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement très facilement. Si vous disposez de revenus stables et que vous souhaitez avoir une maison, un crédit immobilier est ce qu’il vous faut. Ce type de prêt vous permet également de financer des chantiers ou des travaux de rénovation.

Connaissez-vous le principe de l’hypothèque ?

Quand vous souscrivez à un crédit hypothécaire, cela sous-entend que votre nouvelle acquisition sera la garantie que vous devez fournir auprès de la banque. Donc en cas de défaut de paiement, l’organisme de prêt est autorisé à saisir votre bien à tout moment. Pour faire simple : votre  maison sera un gage pour la banque durant toute la durée de votre crédit.

Concrètement donc, dès votre achat, la banque met une hypothèque dessus. Les enseignes ne refusent jamais un crédit hypothécaire, car elles en sortent toujours gagnantes. En effet même si votre dossier sera minutieusement étudié pour connaitre votre capacité d’absorption de fond et de solvabilité, vous aurez généralement toujours un aval positif.

Quels sont le montant et la durée conseillée pour un prêt hypothécaire ?

Quand vous allez demander un crédit immobilier, réfléchissez en premier lieu à vos finances. Comment vous allez rembourser le prêt ? Quelle mensualité pouvez-vous payer sans vous ruiner ? Quelle est la valeur du bien que vous allez mettre en situation d’hypothèque ? Autant de questions cruciales avant de commencer les démarches administratives.

La première étape consiste donc à faire une simulation de votre prêt. Aujourd’hui il est tout à fait possible de simuler un crédit sur internet. Les offres y sont très nombreuses  et dans tous les cas ce sont des crédits rapides et immédiats. Durant votre simulation il est préférable que votre mensualité ne dépasse pas le tiers de votre revenu. C’est déjà un signe que vous êtes stable financièrement et que vous êtes un client solvable.

Cliquez pour une simulation de prêt immobilier en Belgique. La somme que vous pouvez obtenir dépendra des revenus qui sont à votre disposition. Salaires, investissements, compte épargnes Faites jouer toutes les ressources en votre possession. Ensuite, jetez un œil à vos dépenses : les charges fixes comme l’électricité, un prêt en cours ou autre…

Au moment d’examiner votre requête, la banque fera estimer votre bien par un expert immobilier. Que cela soit une nouvelle construction ou un projet de rénovation, l’avis de l’expert sera toujours important. Ils feront aussi attention aux mêmes facteurs cités précédemment. En dernier lieu, une longue durée du prêt vous assure d’avoir un prêt plus conséquent et un taux de remboursement relativement bas.

Choisir un crédit à taux fixe ou variable ?

Le taux de remboursement, parlons-en. On parle d’un taux fixe, car il est décidé dès la signature de votre contrat de  crédit et il ne changera plus jusqu’à la fin de celui-ci. Un taux est variable lorsqu’il sera augmenté ou réduit à certaines périodes de la durée du prêt.

Un taux fixe est intéressant quand les formules vous proposent des taux d’intérêt bas. Cela vous assure un confort financier et une sécurité quand vous ne connaissez pas le montant exact de vos remboursements.

Le taux variable par contre sera ajusté en fonction de votre santé financière et celle du marché jusqu’à échéance de votre contrat de prêt hypothécaire. La variation se fera suivant une fourchette prédéfinie. Si elle est revue à la hausse, elle ne devrait pas dépasser le double du taux initial. Un conseil ? Choisissez en fonction de la nature de votre prêt immobilier.  En effet le crédit hypothécaire peut se présenter sous différentes formes. La formule la plus courante est le crédit hypothécaire avec amortissement du capital. Avec des mensualités fixes, vous remboursez une partie du capital en sus des intérêts sur le restant de la somme à payer. Au tout début des intérêts importants vous imposent de payer une faible partie du capital. Mais au fur et à mesure des paiements, les intérêts deviennent de plus en plus réduits. Par conséquent vous pouvez payer une plus grande partie du capital.

Comment calculer ses mensualités pour un crédit immobilier ?

Lorsque l’on souscrit un prêt immobilier, on s’engage à le rembourser durant de nombreuses années. Il est donc indispensable de trouver la mensualité idéale qui vous permettra d’avoir un endettement raisonnable et un coût total de prêt immobilier correct. Pour vous aider à la déterminer, la simulation de crédit immobilier avec sa calculette d’emprunt immobilier est un excellent outil !

Formule de calcul des mensualités

Utiliser un comparateur de crédit immobilierva vous permettre de connaître les mensualités de votre prêt en fonction du montant emprunté, du taux et du coût de l’assurance. Mais, pour trouver la mensualité idéale, une simulation de crédit immobilier est indispensable afin de vérifier avant de vous engager si elle est en adéquation avec votre budget.

Pour calculer, vos mensualités, la formule à appliquer est la suivante :

On nomme :

  • C le montant total emprunté
  • M la mensualité
  • N le nombre de mensualités à payer ou la durée du crédit
  • T le taux effectif annuel

Il faut ensuite effectuer le calcul suivant :

Pour que cela soit plus clair, prenons un exemple. Si un emprunteur souscrit un crédit de 200 000 € sur 420 mois avec un taux annuel global de 4,5 %, il aura alors une mensualité de 1 265 € par mois. Ce calcul peut sembler fastidieux à réaliser et d’autant plus si vous voulez faire une simulation de crédit immobilier en envisageant plusieurs scénarios puisque vous devez recommencer le calcul à chaque fois. Il peut donc sembler judicieux d’utiliser une calculette d’emprunt immobilier qui va vous faciliter le travail.

Faire une simulation d’emprunt immobilier en ligne

Avec une calculette d’emprunt immobilier, il vous suffit de rentrer quelques informations pour que vos mensualités soient automatiquement calculées. Ainsi, lors d’une simulation de crédit immobilier en ligne, il vous sera généralement demandé :

  • Le montant total que vous empruntez pour acheter votre bien.
  • La durée de remboursement ainsi que le taux du crédit qui correspond à cette durée. Pour tout savoir sur les modalités concernant le choix du taux, reportez-vous au blog 123 immo.
  • Le coût de l’assurance. Selon votre état de santé et le risque qu’il représente, le taux de l’assurance emprunteur varie et a donc une influence sur vos mensualités.

Une fois ces renseignements entrés, la calculette d’emprunt immobilier calcule automatiquement les mensualités comprenant ou non l’assurance, selon si vous avez donné les informations la concernant ou non ainsi que le coût total du crédit. C’est grâce à cela que vous pourrez faire plusieurs simulations jusqu’à ce que vous trouviez la bonne mensualité adaptée à votre budget et qui n’engendre pas un coût total du prêt trop élevé. Vous pourrez ainsi faire les calculs avec différents taux d’intérêt, taux d’assurance et diverses durées de prêt.

Selon l’outil de simulation de crédit immobilier utilisé, vous pouvez également avoir accès à un échéancier avec le tableau d’amortissement et les détails de chaque échéance. Il est aussi possible d’avoir un graphique des remboursements qui est une représentation du tableau d’amortissement montrant chaque année la proportion des intérêts, le capital remboursé et les assurances.

Quelques conseils pour choisir la meilleure mensualité

Pour optimiser votre simulation de crédit immobilier, lorsque vous établissez les mensualités maximales que vous ne souhaitez pas dépasser, voici quelques conseils à appliquer :

  • Faites le point sur vos dépenses fixes et vos rentrées d’argent afin d’avoir une vision claire de votre situation financière.
  • N’oubliez pas de prévoir un budget pour vous faire plaisir. Si les mensualités sont trop élevées, vous devrez vous priver des loisirs et des vacances.
  • Anticipez, dans la mesure du possible, les grosses dépenses d’argent à venir comme l’achat d’une voiture, les études des enfants… À ce sujet, pour avoir des conseils afin de bien gérer votre argent, cliquez ici.

Quelles subventions pour un ravalement de façade ?

Faire recours à une entreprise de ravalement est un moyen de diminuer sensiblement les pertes thermiques au besoin. En effet, des études ont prouvé que 30 % de la capacité énergétique d’un bâtiment peuvent se perdre du fait de la déperdition de chaleur due à une défaillance de l’isolation des parois. Or, le ravalement peut parfois coûter. Comment alors le subventionner ?

Les différents types de subventions et de prêts

Le ravalement s’entend de travaux consistant à rénover la façade d’un immeuble. À l’instar de France Façade, le prestataire prendra en compte les murs extérieurs uniquement ou impliquer ses dépendances s’il y a lieu. En effet, une entreprise de ravalement professionnel est nécessaire parce que l’État soutient ces travaux de transition énergétique qui peuvent obtenir des subventions une fois éligibles.

Ainsi, puisqu’ils exigent une entreprise de ravalement de façade spécialisée, les travaux peuvent coûter cher, obligeant le propriétaire à recourir aux subventions ou aux prêts comme le crédit d’impôt écologique, l’éco-prêt, la prime énergie, etc. Des organismes sollicités le plus souvent sont l’Agence nationale pour l’habitat (ANAH) ou la Direction départementale de l’équipement (DDE).

Les subventions de l’ANAH dans les travaux de l’entreprise de ravalement 

Les propriétaires et les syndicats de copropriété qui font recours à une entreprise de ravalement peuvent jouir d’une subvention avoisinant les 50 % du coût des travaux. Seulement, elle est soumise à des conditions. D’abord, seuls les ménages modestes ou très modestes en bénéficient. Ensuite, 15 ans d’occupation du bâtiment avant les travaux et 6 ans après sont exigés.

De même, le propriétaire ne doit avoir souscrit à aucun prêt pour le logement les 5 dernières années. Enfin, les travaux devront être réalisés par un professionnel comme France façade et supérieurs à 1500 euros. Pour en savoir plus sur ces détails, visitez le blog de l’immobilier 123Immo.

Les aides des collectivités territoriales

La situation géographique du bien est nécessaire dans l’obtention d’une subvention des collectivités territoriales. Les travaux de l’entreprise de ravalement pourront ainsi être en partie couverts par les aides disponibles dans le cadre de l’OPAH. Ces aides permettant à l’entreprise de ravalement de façade de faire un travail impeccable peuvent venir en complément à celles de l’ANAH parfois.

Mais il s’agit de subventions exclusives qui nécessitent que vous vous rapprochiez desdites collectivités.

Les subventions de la DDE

Il est bien possible en tant que propriétaire de bénéficier d’un accompagnement financier de la Direction départementale de l’équipement. Cependant, certaines exigences l’entourent comme la nécessité pour le logement d’être bâti depuis plus de 20 ans. Mieux, cette aide nécessaire pour la prestation de l’entreprise de ravalement est attribuée en fonction des ressources du candidat. 

Par ailleurs, en plus d’être plafonnée et calculée suivant un pourcentage du coût de la réalisation, la particularité de cette aide reste le fait qu’elle est versée après les travaux.

Le crédit d’impôt écologique

En dehors des aides directes, le propriétaire, le locataire ou les membres d’une copropriété peuvent bénéficier d’un crédit impôt écologique. Du coût des travaux réalisés par France façade par exemple, ce crédit représentera 30 % et s’obtiendra dans les conditions suivantes :

  • le logement concerné est une résidence principale achevée 2 ans plus tôt au moins ;
  • une entreprise de ravalement professionnelle est obligatoire ;
  • dépenses pour les travaux à réaliser par l’entreprise de ravalement de façade plafonnées à 8000 euros pour une personne, 16 000 pour deux et 400 pour chaque supplément. 

L’éco-prêt, la prime énergie et la réduction de la TVA

L’isolation par l’extérieur est ce qui donne droit à l’éco-prêt plafonné à 30 000 euros et remboursable en 10 ans. Lorsque toutes les conditions sont réunies, il peut être obtenu à taux zéro. Quant à la TVA, elle réduite à 10 % pour ce type de travaux. Pour finir, la prime énergie, comme on peut le voir sur cette page, revient au propriétaire qui en remplit les exigences.

Assurance prêt immobilier : quelles sont les informations importantes pour renégocier ?

L’assurance crédit immobilier représente parfois plus de 30 % du coût d’un crédit immobilier. Malgré tout, il est possible de changer d’assurance et profiter d’une couverture moins onéreuse. Cette action peut être réalisée au niveau même de la banque ou dans d’autres établissements bancaires. Cependant, quelques règles doivent être suivies pour y arriver.

Quelles sont les principales raisons incitant à changer et renégocier son assurance de prêt immobilier ?

Comme cité précédemment, l’assurance emprunteur peut représenter un coût important pour les emprunteurs. Au moment de contracter le prêt immobilier, il est parfois difficile pour les particuliers de tout savoir sur les aspects du crédit. De ce fait, ils sont contraints d’accepter les offres complémentaires induites par le contrat de crédit proposé par la banque. Malgré que celle-ci doive être tenue d’informer les emprunteurs sur leur droit de pouvoir choisir un assureur tiers, elle les incite à choisir leurs produits.

Désormais, il est donc important de savoir que les consommateurs ont des droits quant au changement d’assurance emprunteur en cours de prêt immobilier. Il leur reste cependant une solution pour y remédier, notamment la résiliation et la renégociation de l’assurance prêt immobilier. Cette option permet de bénéficier d’une couverture abordable pour les mêmes garanties et également d’être mieux assuré pour le même prix.

Les renseignements à tenir en compte pour changer d’assurance crédit immobilier

Selon la loi Hamon en 2015, l’assuré a le droit de résilier son contrat d’assurance emprunteur durant les 12 mois de sa première année de couverture. Cela est aussi possible chaque année à la date d’échéance du contrat. Selon la loi Lagarde sur la délégation d’assurance, l’emprunteur n’est plus obligé de souscrire à l’assurance groupe proposée par la banque et pouvant s’avérer onéreuse.

Désormais, il est possible de rechercher des contrats plus avantageux. Cependant, il faudra être astucieux pour renégocier l’assurance de prêt immobilier. Pour ce faire, il est idéal de définir ses besoins, de comparer les offres de plusieurs organismes concernant les tarifs de même que la qualité des garanties.

Renégocier son assurance crédit immobilier avec sa banque ou avec une nouvelle banque ?

Si l’on souhaite renégocier l’assurance de prêt immobilier à la même banque, il faudra tout d’abord trouver un contrat moins élevé. En général, une banque peut refuser les contrats dont les garanties sont équivalentes aux contrats qu’elles proposent. Dans le cas où un contrat est intéressant, il doit être validé par la banque même.

En cas de difficulté, il est toujours intéressant de demander l’aide d’un courtier qui saura repérer rapidement les offres les plus intéressantes selon les besoins et le profil de son client. Si la banque accepte le nouveau contrat, il est possible de résilier l’ancien contrat. Toutefois, l’accord du nouvel assureur est toujours utile avant la résiliation de l’ancien contrat pour éviter les mauvaises surprises.

Avec une toute nouvelle banque, il est possible de faire racheter son crédit immobilier. Avec un nouveau crédit, l’emprunteur peut établir une délégation d’assurance pour son crédit. Il s’agit d’une nouvelle offre de prêt. Concernant le rachat de crédit, il est conseillé de ne pas attendre pour réaliser les démarches. Toutefois, il vaut mieux être dans une situation stable pour pouvoir négocier et bénéficier des taux correspondants. Une fois l’offre signée, il n’y a qu’à attendre le déblocage des fonds.

Investissement immobilier : pour le meilleur rendement locatif

Investir dans l’immobilier est toujours tentant. Il faut cependant savoir s’y prendre pour bénéficier du meilleur rendement. Quelques astuces pour optimiser la rentabilité d’un investissement locatif. Si beaucoup investissent dans la pierre, c’est que le projet rapporte de l’argent.

Une mauvaise gestion risque cependant d’engendrer des pertes conséquentes. C’est pourquoi il est important de calculer la rentabilité locative d’un bien immobilier avant de se lancer. Ensuite, selon certains, investir dans l’ancien serait plus rentable. D’autres préfèrent miser sur le neuf. Dans tous les cas, il faut savoir profiter des dispositifs en vigueur.

Calculez le rendement locatif du logement !

La location appartement, maison entière ou résidence permet d’avoir une rentrée d’argent régulière grâce aux loyers perçus. Il faut toutefois calculer le rendement locatif du bien avant de s’engager. Son évaluation aide à connaître le montant à gagner si on met un logement en location. On tient compte du prix d’achat du bien ainsi que des frais des transactions.

L’opération s’effectue aisément sur Internet. Plusieurs sites web proposent gratuitement et sans engagement un simulateur de calcul de rentabilité locative. Le rendement locatif est un indicateur. C’est un taux. Il est différent pour chaque ville, et aide dans le choix de l’emplacement du logement à acheter.

La valorisation immobilière : fondement de la rentabilité du placement immobilier

L’opération consiste à rehausser la valeur du bien immobilier. Des travaux s’imposent. Voici le principe en 5 étapes :

  • Reconnaître les locataires ciblés et leurs besoins en fonction de la surface habitable et du type de maison
  • Aménager et optimiser le logement pour qu’il satisfasse au mieux les futurs locataires
  • Mettre en exergue les atouts de la résidence afin de mieux sortir du lot, la concurrence étant assez rude
  • Créer un coup de cœur du côté de la décoration
  • Rentabiliser autant que possible les travaux en optant pour les meilleurs artisans ou entreprises

Choisir le bon dispositif fiscal

Le choix du dispositif fiscal va de pair avec la décision sur le mode de location. Le propriétaire bailleur peut opter pour la location meublée. Il pourra alors bénéficier des avantages du statut LMNP ou LMP. L’investissement dans le neuf pourra générer le maximum de bénéfices grâce à la loi Pinel. Le dispositif Malraux revisité retrouve son attractivité fiscale.

Les investisseurs intéressés sont ceux qui possèdent une maison de caractère, un patrimoine, à restaurer. D’autres astuces comme la colocation sont aussi à étudier et à mettre en pratique. La multiplication des loyers, dans ce cas, augmente nettement le rendement locatif. On peut par ailleurs jouer sur le temps.

Optez par exemple pour une location saisonnière ou un autre type de location à courte durée. Avant cela, ne négligez en aucune manière l’étude du marché. La demande varie en effet en fonction de la ville où le logement est implanté. Autre chose, l’achat à prix très abordable d’un bien ancien, pas forcément en bon état, peut se faire. La condition, cette fois, est de se faire entourer de bons techniciens. Architectes, bureaux d’études, entrepreneurs et artisans seront de bons partenaires. Minimisez donc vos dépenses du côté des travaux. Dotez le logement des bonnes isolations. Faites en sorte que toutes les installations soient conformes aux réglementations thermiques en vigueur. Vous pourrez alors bénéficier des réductions d’impôts adéquates.

Guide pratique sur l’assurance habitation

L’assurance habitation est une garantie qui vous protégera contre divers types de sinistre. Également appelée assurance incendie, elle couvre cependant bien plus que ce risque, d’où son autre appellation « assurance multirisque ». En souscrivant cette garantie, vous couvrez de nombreux risques encourus par votre bien immobilier Pays basque et les occupants.

Regroupant les garanties de dommages aux biens et les garanties de responsabilité, cette assurance présente de véritables intérêts. Il faut savoir que les risques peuvent varier selon le profil de l’occupant (propriétaire, locataire ou copropriétaire). D’ailleurs, chaque propriétaire et locataire est libre de sélectionner les garanties qui leur conviennent. Néanmoins, notez que ce sont les garanties relatives à la responsabilité qui sont les plus importantes. En effet, si certaines couvertures permettent d’assurer la responsabilité de la personne fautive, d’autres peuvent protéger les victimes.

Que couvre l’assurance multirisque habitation ?

Les garanties offertes par le contrat d’assurance habitation ont été pensées pour répondre à divers sinistres pouvant survenir dans la cadre de l’occupation de votre bien immobilier Pays basque. Il peut s’agir :

  • D’un dommage causé par un dégât des eaux ;
  • D’un dégât suite à un incendie, à une catastrophe naturelle, à une tempête ou à une grêle ;
  • D’un dommage engendré par un vol ;
  • De bris de vitres ou de dommages aux appareils électriques ;
  • De dommages causés aux voisins…

Une assurance obligatoire pour les locataires

C’est le statut de l’occupant qui détermine si souscrire une assurance multirisque habitation est obligatoire ou non. Si vous êtes locataire, il est impératif de contracter cette garantie, car vous serez responsable des dégâts qui pourraient survenir au bien immobilier Pays basque que vous occupez ainsi qu’aux voisins. Notez qu’il ne s’agit pas ici pour le locataire de déléguer sa responsabilité à son locataire. Ce dernier doit de ce fait fournir une justification de son assurance habitation pour avoir le droit de loger dans l’appartement.

Pour couvrir les risques de sinistres, vous pourrez souscrire une GRL ou Garantie des Risques Locatifs. Cette assurance vous protègera en cas d’incendie, de dégâts des eaux et d’explosion. Pour plus de garanties, vous pourrez contracter une clause de recours des voisins et des tiers. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, cette couvertureprotège les voisins en cas de dommages. Par ailleurs, à défaut d’adhésion à une assurance habitation, le propriétaire est en droit d’annuler le contrat et de rompre la location. Par contre, vous êtes libre de choisir votre assurance et le bailleur ne pourra vous imposer une assurance particulière.

Mais pas pour les propriétaires

Contrairement à un locataire qui est tenu de souscrire une assurance contre les risques locatifs, un propriétaire n’est pas obligé de contracter une garantie multirisque, qu’il soit occupant ou non. Évidemment, il ne serait pas indemnisé pour les dégradations de son logement s’il est reconnu responsable.

Comment vendre sa maison au meilleur prix ?

Vendre un bien immobilier rapidement et au meilleur prix n’est pas une tâche aisée, même pour le plus tenace des agents immobiliers. Toutefois, la mission n’est pas impossible. Notre premier conseil est d’adopter une décoration sobre, épurée et tendance pour provoquer un coup de cœur immobilier dès la première visite des lieux. 
De plus, en fonction de votre budget, du type de bien immobilier, mais surtout de votre objectif en termes de vente, quelques rénovations s’imposent. Certains préfèrent le Home-Staging, mais d’autres optent pour des travaux d’isolation dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique du bien immobilier. Essayez de combiner plusieurs solutions à la fois pour augmenter au mieux la valeur de votre bien sans faire beaucoup d’investissement ! 

Améliorer l’efficacité énergétique de votre bien immobilier

Depuis quelques années, l’efficacité énergétique des biens immobiliers est au cœur des débats. L’améliorer permet non seulement de réduire la facture mensuelle des ménages, mais il aide à augmenter la valeur du bien immobilier,tout en assurant un confort douillet aussi bien en été qu’en hiver. Pour ce faire, plusieurs solutions restent possibles : 

L’isolation des combles

Selon l’ADEME, après travaux, l’isolation des combles assure près de 25 %d’économie sur les factures de consommation énergétique. Ainsi, les combles perdus ou habités, cette partie sous les toits doit être votre première cible,surtout que les travaux sur cette zone sont subventionnés par les Certificats d’Économie d’Énergie dans le cadre de la loi pour la transition énergétique et la croissance verte. 

En fonction des revenus des ménages, les travaux sont soit gratuits ou partiellement subventionnés. Pour en connaître davantage sur la stratégie d’isolation, les isolants utilisés et le taux de subvention, cliquez ici ! 

La domotique

Employer une domotique efficace permet d’améliorer la performance énergétique de votre habitation. Pour ce faire, pensez à installer un système de chauffage et de climatisation régulable en fonction de la température intérieure et accessible grâce à des actionneurs à portée de main.Couplez-les à des volets roulants automatiques et des fenêtres double vitrage pour plus d’économie. 

La ventilation

Pour avoir un logement sain et suffisamment aéré, un système de ventilation efficace doit être envisagé. Par tirage naturel ou en utilisant la VMC(Ventilation Mécanique Contrôlée), votre intérieur sera plus sain avec peu de risques de moisissures. 

Autres équipements

Plusieurs études ont été effectuées pour recenser les équipements consommant le plus d’énergie, en voici un aperçu. Par exemple, vous pouvez opter pour un remplacement d’ampoules par d’autres en LED et réduire votre consommation énergétique de 20%. 

Opter pour le Home-Staging, la tendance déco qui rapporte gros

Littéralement, le Home-Staging consiste à « mettre en scène votre maison », mais plus proprement dit, il désigne la« dépersonnalisation » de votre intérieur au niveau des décors pour une harmonisation sobre et élégante. 

Comment réussir le home-staging ? 

  • Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, une cuisine et une salle de bains bien aménagées représentent près de 20 % de valeur ajoutée. Par exemple, si vous avez une baignoire vétuste, pensez à la remplacer par une douche design à l’italienne. Pensez également à redonner un coup de jeune à votre espace en repeignant les placards et les portes, ainsi qu’en remplaçant les poignées.
  • Si vous disposez d’une cour ou d’un jardin, aménagez-les avec du gazon, une véranda et quelques mobiliers d’extérieur pour créer un environnement plaisant.
  • Si vous avez des travaux en instance, des trous à colmater, des fissures à traiter et bien d’autres, finalisez le tout avant le début des visites.
  • Partout dans l’habitation, privilégiez des couleurs neutres, des décors sobres et enlevez tout ce qui rappelle que vous avez vécu dans la maison. N’oubliez pas non plus d’optimiser les espaces et mettre en place divers rangements.
« Older posts Newer posts »

© 2020 Immo Palast

Theme by Anders NorenUp ↑