Blog personnel sur l'immobilier français

Catégorie : Investissement (Page 1 of 3)

Zoom sur l’investissement en LMNP

Dans le vaste monde de l’immobilier, il y a plusieurs issues possibles pour les particuliers qui veulent investir. Tel est le cas de l’investissement en LMNP. C’est une option intéressante. Tout ce qu’il faut, c’est savoir comment fonctionne le système en LMNP et recourir à des services d’expertises pour certaines tâches.

Continue reading

Les services offerts par les banques en ligne

La nouvelle technologie a pu rendre possible l’émergence d’un nouveau genre de banque. Il s’agit des banques en ligne. Contrairement aux banques traditionnelles, elles opèrent uniquement en ligne. De ce fait, elles proposent des tarifs peu chers. C’est, d’ailleurs, la raison pour laquelle elles attirent tant de nouveaux clients. En plus des tarifs attractifs, elles proposent également une large gamme de services bancaires. Certains d’entre eux sont gratuits, tels que la gestion des comptes et la carte bancaire. Et les autres services sont peu coûteux. En tout cas, découvrez tous les services offerts par les banques en ligne dans cet article.

La gestion des comptes

Après avoir ouvert un compte dans la banque en ligne de votre choix, vous devrez procéder à sa gestion. En effet, le principe de celle-ci est que vous vous substituez au banquier et gérez vous-même vos comptes. Vous pouvez le faire directement en ligne. D’ailleurs, l’ensemble des opérations des banques en ligne est effectué sur internet. Toutefois, même si elles vous laissent gérer vos comptes, elles restent à votre disposition en cas de besoin. En tout cas, vous pouvez consulter et gérer vos comptes à tout instant et sur des sites 100% sécurisés. 

La mise à disposition des moyens de paiement

Comme toutes les banques, les banques en ligne mettent à votre disposition les moyens de paiement de votre choix. Il s’agit notamment de la carte bancaire (envoi par courrier) et du chéquier (envoi par mail).

Sachez que la plupart des banques en ligne proposent la carte bancaire sans frais, au moins pendant un an. Si cette gratuité dure plus longtemps, elle ira de paire avec certaines conditions.

Commandes et impressions

Vous avez surement compris que les banques en ligne proposent leurs services via leur site web. Ainsi, vous trouverez les documents dont vous aurez besoin sur le site de votre banque. Elle peut également vous les envoyer par mail. Il s’agit, entre autres, de votre RIB, de votre chéquier, de vos relevés de compte… Vous pouvez donc directement les commander en ligne. Vous pourrez les imprimer quand vous le souhaitez. Ce système vous permet de gagner du temps.

Souscription et gestion des coordonnées

L’ouverture de vos comptes se fait directement sur internet. Et ce, qu’il s’agisse de compte courant ou de compte épargne. En effet, les documents à remplir sont tous informatisés. Vous avez la possibilité de les modifier à toute heure. Et au cas où vos coordonnées changent (adresse, téléphone…), les démarches sont faciles, rapides et gratuites.

Les services aux professionnels

Les banques en ligne proposent aussi des services intéressants aux professionnels. D’ailleurs, elles ont un espace dédié aux entreprises sur leur site. Ainsi, les démarches d’aide au financement sont facilitées. De même que le traitement des dépenses et des encaissements. Ce qui facilite à la fois la création d’une entreprise et sa gestion.

Les professionnels bénéficient aussi de conseils en matière de placement. En plus, ils ont également la possibilité d’accélérer les procédures de transmission d’entreprise.

Les placements en bourse

Votre banque en ligne peut vous proposer des activités de courtage en ligne. Ainsi, vous profiterez de tarifs plus attractifs et de meilleurs services. La banque met aussi à votre disposition plusieurs supports pédagogiques. Ils peuvent vous aider à mieux comprendre les rouages de la bourse.

Les services en plus

Les services fournis par les banques traditionnelles sont simplifiés et automatisés par les banques en ligne. En plus de ceci, ces dernières innovent. Par exemple, elles proposent l’enregistrement des chèques directement en ligne. Elles proposent également l’envoi de lettres d’informations par mail. Elles émettent aussi des alertes e-mails et/ou SMS dans certaines situations. C’est le cas lors d’un mouvement de capital ou lorsqu’un plafond est presque atteint.

Si vous avez des questions, vous pourrez toujours contacter un conseiller par visioconférence ou par chat.

Ce qu’il faut avoir avant d’investir dans une SCPI

Faire des placements auprès des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) se révèle être plus avantageux pour pallier au fonds euro de l’assurance-vie. Ceci est avéré que ce soit en matière de rendement ou en termes de risque encouru. Bon nombre d’éloges sont relatés par ceux qui ont choisi d’investir auprès de ces établissements financiers. En effet, les SCPI conservent leur place parmi les meilleures options en termes de performance parmi d’autres établissements de placement financier. Tour d’horizon des points à savoir avant d’investir dans une SCPI.

Continue reading

Patrimoine immobilier : quelle SCPI de rendement choisir ?

Comment choisir une SCPI de rendement ? Voilà encore une question qui mérite d’être éclairci. Rien qu’en France, sachez qu’il y a plus de 100 SCPI. Et soyez-en sûr, elles ne sont pas toutes performantes.  Pour vous aider à faire le bon choix, suivez le guide. Effectivement, contrairement à ce que tout le monde peut penser, le choix ne tient pas seulement au rendement servi. Plusieurs autres critères sont à prendre en considération. 

Continue reading

Investir dans l’immobilier locatif, toujours aussi rentable ?

Limmobilier locatif est lun des meilleurs investissements pour se construire un patrimoine solide et durable. Vous allez chaque mois recevoir un loyer de votre locataire, mais également bénéficier d’avantages fiscaux. Attention cependant à ne pas faire les choses n’importe comment, il faut veiller à choisir astucieusement le bien que vous allez acheter. 

Pourquoi investir dans l’immobilier locatif :

Investir dans l’immobilier a toujours été la méthode la plus rentable pour se constituer des revenus passifs et pouvoir devenir de plus en plus riche sans prendre de gros risques. Même avant l’arrivée d’internet et des nouvelles technologies l’immobilier était déjà présent. L’un des avantages de l’immobilier c’est le fait d’être constant.

Si vous achetez un bien immobilier, vous allez devoir le louer, et de préférence plus cher que le montant que vous devez à la banque chaque mois. Cela vous permet de profiter maintenant de votre investissement et non pas dans vingt ans. Certes vous en profiterez encore plus dans vingt ans, car le bien sera à vous, mais il est possible d’en profiter tout de suite, alors n’écoutez pas ceux qui vous propose ce genre d’offre.

L’avantage d’investir dans l’immobilier c’est surtout le fait d’acheter quelque chose sans vraiment le payer. Je m’explique, vous allez effectuer un prêt à la banque de 50 000 euros pour vingt ans. Pendant ces vingt ans vous allez recevoir votre loyer et rembourser le prêt que vous avez. 

Jamais vous n’allez dépenser de l’argent qui provient de votre poche, vous allez en quelque sorte jouer avec de l’argent virtuel. Au bout de vingt ans vous avez acquis un bien immobilier grâce à vos loyers et il est à vous. La seule contrainte est de tenir ce bien aux normes et de trouver un locataire.

Mais ne vous inquiétez pas, rien de très compliqué, si vous avez bien choisi l’emplacement de votre bien et que vous l’avez rénové afin d’augmenter sa valeur, ce n’est pas bien compliqué de trouver un locataire. Quoi qu’il en soit l’immobilier est encore rentable, et ce malgré toutes les lois pénalisantes qui sortent chaque année.

Maison, Immobilier, Bâtiment, Résidence, L'Architecture

Comment investir dans l’immobilier locatif :

Avant toute chose, ne vous lancez pas dans l’achat d’un bien avant d’avoir trouvé la perle rare. Prenez le temps de regarder chaque jour les annonces et attendez la bonne affaire. Rien ne presse, il ne faut pas choisir son bien immobilier à la légère, car il pourrait vous handicaper pour les vingt prochaines années.

Pour trouver un bien immobilier rentable, il faut éplucher les annonces, faire des visites et toujours se demander comment vous pouvez rentabiliser ce bien. Vous pouvez penser en fonction du prix, de lendroit, du montant des travaux, etc.

L’une des méthodes qui marchent le mieux consiste à acheter un vieux bien pas cher et à le rénover pour quelques milliers d’euros. Les personnes à qui appartiennent ce genre de bien ne connaissent souvent pas grand-chose à l’immobilier et veulent seulement s’en débarrasser. En rénovant le bien, vous pouvez ,soit le louer plus cher, soit tout simplement le revendre bien plus cher que vous ne l’avez acheté, tout dépend de vous.

L’une des autres méthodes qui rapporte consiste à acheter un bien immobilier proche dune école ou dun endroit ou il y a des jeunes, et de simplement créer une pièce à vivre commune avec plusieurs chambres. Vous pourrez alors louer ce bien à plusieurs personnes en même temps et gagner beaucoup plus d’argent.

Où doit être situé le bien :

De préférence dans une ville, ou dans un endroit où vous savez qu’il y a beaucoup de choses à faire. Vous pouvez aussi acheter un bien près de la frontière (Suisse, Luxembourg). Beaucoup de Français travaillent en Suisse et vivent en France ou travaillent au Luxembourg et vivent en France. Étant donné que le coût de la vie est bien plus cher là-bas, le coût de l’immobilier aux alentours l’est aussi, et c’est ici très intéressant pour les propriétaires de bien frontalier.

Avant d’acheter un bien dans un endroit en particulier, vérifiez s’il n’y a pas déjà beaucoup d’autres biens aux alentours, et surtout qu’il n’y ai pas beaucoup de bien non loué aux alentours. L’une des erreurs que beaucoup de personnes font c’est d’acheter un bien proche d’une zone commerciale ou d’une école.

Le problème c’est qu’ils ne vérifient pas s’il existe déjà beaucoup de location aux alentours, et souvent c’est le cas. Quand le locataire a le choix entre plusieurs biens dans un petit périmètre, il a l’avantage. En revanche si votre bien est l’un des seuls ce ne sera pas à vous de baisser le prix, mais aux locataires de sy adapter.

Pour conclure lorsque vous voulez procéder à l’acquisition d’un bien immobilier, réfléchissez toujours à toutes les options possibles et prenez le temps de choisir le bon bien, surtout lorsque cest votre premier achat immobilier. En effet, si la banque voit qu’elle vous à fait confiance, mais qu’au final vous n’arrivez pas à faire de bons investissements, il va être très compliqué voir impossible de bénéficier d’un nouveau prêt. 
En revanche si vous montrez que votre premier prêt est rentable, vous pouvez en faire d’autres et vous rapprocher de plus en plus de votre indépendance financière. N’oubliez pas de diversifier vos revenus et de ne pas tout miser sur l’immobilier locatif, faites aussi quelques investissements en bourse par exemple.

Les caractéristiques du prêt hypothécaire

Dans la grande famille des prêts bancaires, le crédit hypothécaire occupe une place à part… Facile d’accès, offrant plus de liquidités que ses confrères, il vous permet d’obtenir rapidement de fortes sommes d’argent. Désirez-vous construire un logement ? Investir dans l’immobilier ? Créer une entreprise ? Financer les études à l’étranger de vos enfants ? Dans toutes ces situations et bien plus, un prêt hypothécaire peut vous être d’un grand recours.

Pourquoi le crédit hypothécaire donne-t-il aussi bons résultats ?

En entrevue avec un banquier, un mot revient sans cesse en boucle : « garantie ». Après tout, l’établissement bancaire doit être sûr qu’il pourra rentrer dans ses fonds avant de faire quoique ce soit… Avec un crédit hypothécaire, franchissez l’obstacle de la garantie en un battement de cils. Y’a-t-il meilleure barrière de sécurité qu’un bien immobilier ? Probablement pas. Peu importe où se trouve votre patrimoine, sa valeur ne peut qu’aller crescendo au fil des années. Vous le savez et la banque aussi. C’est pourquoi en échange d’une hypothèque sur votre propriété, les banques consentissent aisément à vous avancer de l’argent. Elles ne prennent pas de risques et de votre côté, vous n’avez pas à vendre votre bien pour concrétiser votre projet.

Achat, Maison, Maison Achat, Immobilier, Transfert

3 choses à savoir avant d’envisager le recours à un crédit hypothécaire

1) L’âge du bien n’a pas d’importance Que vous soyez propriétaire d’un logement flambant neuf ou d’un manoir vieux de plusieurs siècles, votre demande de crédit hypothécaire sera acceptée. De même, cette offre n’est pas limitée aux lotissements à usage personnel… Il est possible d’utiliser des bureaux ou des immeubles professionnels comme garantie. 2) L’hypothèque ne peut être effectuée par le propriétaire En d’autres termes, le nom figurant sur le compte qui recevra les milliers d’Euros doit être le même que sur l’acte de propriété du bien concerné. Cette règle prévaut aussi dans le cas des SCI qui ne peuvent en aucun engager la responsabilité de leurs biens pour un tiers, fusse-t-il actionnaire.

3) Qu’en est-il des biens appartenant à plusieurs personnes ?

Dans ce cas, l’acceptation écrite de tous les propriétaires est nécessaire avant que la banque puisse considérer un possible prêt.

Quels sont les avantages et les inconvénients du crédit hypothécaire ?

Le principal avantage du crédit hypothécaire réside dans son accessibilité. Quand toutes les autres voies de financement ne sont pas envisageables, l’hypothèque est un recours qui donne d’excellents résultats. Désirez-vous acheter une maison en dépit de votre âge avancé ? Avec un crédit hypothécaire, c’est parfaitement possible du moment que le règlement de la dernière échéance est effectué avant vos 95 ans. En moyenne, la durée du crédit s’étale entre 5 et 35 ans. Cependant, quasiment toutes les banques offrent la possibilité d’un remboursement anticipé dénué de pénalités. Sachant que vous obtiendrez 50 à 70 % de la valeur de votre bien, pourquoi ne pas tenter le coup ? Attention cependant… Malgré toutes ses qualités, le crédit hypothécaire n’est pas exempt de défauts. Les plus notables sont les frais élevés de mise en hypothèque et une mainlevée qui n’est pas des plus abordables

Nos conseils pour alléger le coût de votre crédit

Globalement, depuis un certain temps, on constate une véritable chute des taux d’intérêt, ainsi qu’une souplesse apportée par rapport à la procédure de demande de crédit. Cependant, lorsqu’on y regarde de plus près, la situation n’est pas ce qu’elle parait. Le coût global dépend de nombreux facteurs, dont entre autres, les taux de crédit.

Les taux varient en fonction de l’établissement

La technique de marketing, ainsi que la politique de l’établissement seront fixées par chaque institution. Le pouvoir public met en place un taux de référence, mais il revient à chaque établissement bancaire de fixer par eux-mêmes leur taux.

Raison pour laquelle, il est très important de bien choisir l’institution financière. On s’intéresse à l’offre de la maison, aux modalités et aux taux d’intérêt qui y sont pratiqués. Le taux d’intérêt, pour la banque présente plusieurs intérêts, à la fois financiers et marketing. Il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence lors de votre souscription.

Vous pouvez passer voir ce lien https:/www.solupret.fr pour vous faire une idée.

Les taux varient en fonction de la région

Le taux directeur de référence de la Banque centrale européenne décroisse tous les ans. En nous intéressant aux chiffres de ces dernières années, nous pouvons constater cette chute des taux au niveau régional, à l’échelle européenne. Mais ce n’est qu’un constat global, car la situation ne sera pas partagée par toutes les régions. Et c’est d’ailleurs le cas également dans le pays, pour chaque région, le marché comprend différentes données qui leur sont propres. C’est plus ou moins le même principe que dans le domaine de l’immobilier.

La raison est simple, le repli n’a pas eu les mêmes effets et ne s’est pas présenté de la même manière. Ainsi, certaines régions ont été favorisées, contrairement à d’autres. En d’autres termes, les taux peuvent également évoluer en fonction de la région.

La durée du contrat de prêt est à prendre en compte

Le principe en terme général est le suivant : plus la durée d’un crédit est longue, plus les taux seront élevés et plus le coût également va grimper. Le mieux, c’est toujours de vous appuyer sur des données chiffrées au lieu de simplement se contenter de données techniques. Nous envisageons là d’opérer un petit calcul de votre crédit immobilier. Vous devez sûrement vous demander comment ? La solution la plus simple est encore de recourir à un simulateur de crédit. Il pourra calculer et comparer à votre place les différentes durées et les conséquences qui vont s’en suivre.

Les obligations complémentaires pour réduire les coûts !

À côté du choix de l’établissement de crédit, des taux et de la durée du contrat, les obligations complémentaires sont tout aussi importantes dans le coût de votre emprunt. À titre de rappel, notez que l’assurance est obligatoire dans certains prêts. C’est un gage par rapport au risque que prend le prêteur en accordant un crédit.

Mais l’assurance n’est pas seule en jeu, l’offre peut également être assortie d’autres obligations. Il faut en prendre connaissance avant de souscrire. Par exemple, vous pourrez avoir besoin de l’intervention d’un expert dans le crédit hypothécaire, etc.

Sur quels critères évaluer la fiabilité d’une SCPI ?

En investissant dans une SCPI d’entreprise (Société Civile de Placement Immobilier), chaque investisseur acquiert des parts et devient donc un associé. Il peut alors recevoir des dividendes potentiels dont le calcul s’effectue en proportion des parts que l’associé détient et du montant des loyers perçus par la SCPI sur le patrimoine immobilier en location détenu. Comme cet investissement n’est pas sans risque, il importe de vérifier un certain nombre d’indicateurs avant d’investir.

Continue reading

Fichage à la Banque Nationale : comment en arrive-t-on là ?

Etre inscrit dans la liste noire de la Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP) de la BNB est une triste situation pour un emprunteur. Cela signifie qu’il est étiqueté comme « mauvais payeur » et aura énormément de mal à obtenir de nouveaux crédits. De ce fait, il sera impératif de respecter ses engagements pour pouvoir sortir son nom de la CCP et emprunter à nouveau. 

Qu’entend-on par « fiché à la BNB » ?

Etre fiché à la BNB veut dire que les données d’un débiteur qui n’a pas payé ses dettes seront inscrites dans le fichier de la CCP. Son dossier inclura les éléments suivants :

  • des informations complètes sur son identité personnelle
  • les termes de son contrat de prêt
  • les détails concernant son défaut de paiement (arriéré, date d’échéance et date du solde débiteur restant dû)

Avant d’accorder un crédit, tous les établissements financiers doivent obligatoirement consulter la liste noire de la CCP. Si votre nom y figure, vous êtes mal parti pour ouvrir un nouveau crédit. Mais l’objectif n’est pas de vous pénaliser pour vos défauts de paiement mais de vous éviter de tomber dans une situation de surendettement en souscrivant d’autres crédits alors que vous avez des difficultés à rembourser vos emprunts en cours.

Comment se retrouve-t-on fiché à la CCP ?

Les conditions d’inscription dans la liste noire dépendent du type de crédit souscrit et des  impayés. Vous êtes automatiquement fiché négativement à la banque nationale de Belgique dans les cas suivants :

  • vous n’avez pas payé trois mensualités de crédit
  • une échéance trimestrielle n’a pas été respectée
  • un paiement immédiatement exigible n’a pas été effectué (par exemple si un ou plusieurs versements mensuels ont été manqués et que votre prêteur a été obligé d’en aviser la BNB, dans ce cas, il pourra exiger son remboursement immédiat du solde restant dû)

Ces critères d’enregistrement à la CCP sont valables pour tous : les crédits à tempérament, les ventes à tempérament (facilités de paiement auprès d’un vendeur), les crédits-bails et les prêts hypothécaires.

En ce qui concerne les cartes de crédit, les non-remboursements seront notifiés lorsque le montant à rembourser ne l’aura pas été dans le mois après la date du «zérotage ». Pour rappel : le crédit octroyé doit être nécessairement remboursé dans sa totalité tous les 36 mois.

Et pour ce qui est des découverts bancaires, ils seront enregistrés dès qu’ils auront duré plus de trois mois successifs.

Combien de temps dure l’enregistrement à la CCP pour défaut de paiement ?

Le délai d’inscription à la BNB est relatif. En clair, si vous régularisez votre situation au plus vite, vos données seront conservées pendant encore un an mais vous pourrez faire d’autres prêts. En revanche, si vous ne remboursez pas vos dettes, elles resteront à la CCP pendant encore 10 ans après la date du premier impayé.

Qu’est-ce que le fichier ENR ?

Encore peu connu, le fichier ENR est une autre catégorie de fichier administré par la BNB qui regroupe les crédits non remboursés. C’est le fichier des enregistrements non régis d’où son appellation : « ENR ». Le fichier ENR ne contient que les non-remboursements de prêts ou d’accords financiers non régis par le livre VII du  Code de droit économique et consentis à des fins privées ou professionnelles par des personnes physiques.

Taux d’emprunts immobiliers : Une nouvelle remontée pour janvier 2020

De nouvelles hausses des taux de crédits immobiliers ont été observées sur le mois de janvier 2020, pour le troisième mois consécutif. Cette tendance ne pourrait être que temporaire, après les plafonds historiquement bas de l’année 2019.

La hausse des taux de crédits immobiliers se poursuit donc après les légères progressions constatées sur les mois de novembre et décembre. Ces dernières étant plus ou moins ciblées selon le profil des personnes qui empruntent et les durées de crédit. Il n’en est rien en janvier 2020 puisque la hausse des taux a été générale au moment de lire les premières grilles fournies par les courtiers.

Dans les faits, ces progressions s’étendent de 10 points de base pour l’ensemble des dossiers et vont jusqu’à 15 points pour d’autres catégories d’emprunteurs. Sur ce mois de janvier 2020, la moyenne se situe à 1,2 % sur 15 ans, 1,4 % sur 20 ans et 1,55 % sur 25 ans. Certaines offres peuvent toutefois passer sous la barre du % sur 20 ans en fonction des meilleurs profils.

Le présidence du courtier Emprunt Direct, Alban Lacondemine, observe toutefois que depuis le mois d’octobre 2019, « la plupart des taux ont repris entre 20 et 30 points de base. »

Une tendance qui peut encore changer

Le courtier Vousfinancer pense de son côté qu’il est encore tôt pour parler de hausse des taux étant donné que la tendance peut encore s’inverser mais cette information est essentielle à connaître si vous souhaitez investir dans un dispositif tel que la loi pinel. Celle-ci dépendra notamment de la conjoncture de ce début d’année 2020.

La porte-parole du courtier, Sandrine Allonier, précise pour sa part que les banques ont toujours des objectifs de production des crédits élevés pour ce début d’année. Il faut prendre en compte la diminution de ces objectifs par rapport à 2019, qui a toutefois été une année historique.

Elle précise que les durées de traitement des dossiers restent étendues et que certains établissements bancaires rehaussent leur taux « à la fois pour apurer leur stock de dossier et pour dégager davantage de rentabilité ». Avant de poursuivre : « Pour les profils les plus convoités, ces hausses de ne s’appliquent pas toujours et il existe toujours des possibilités de négociation sur certains taux, malgré le fait qu’elles soient plus restreintes que par rapport au milieu de l’année 2019. »

Le Direct Général Adjoint de Cafpi, Philippe Taboret, observe d’ailleurs une tendance pour les mois qui viennent : « Lorsque les banques se seront jaugées et que les objectifs pour 2020 auront été définis, celles-ci pourraient de nouveau diminuer leurs taux afin de récupérer de la clientèle. »

Des conditions d’octroi de crédits plus restreintes

Il est aussi compliqué de ne pas voir un impact des dernières recommandations du HCSF (Haut Conseil de stabilité financière), dans la récente remontée des taux.

Vousfinancer note que cette légère augmentation observée depuis plusieurs semaines « devrait permettre aux établissements bancaires de réédifier leur marge pour permettre une couverture plus approprié des coûts et risques, en accord avec les recommandations du HCSF. Les différents courtiers planchent également sur une restriction des conditions de délivrement des crédits de la part des banques. Les prêts sans apport seraient les plus impactés par cette tendance.

Les avantages de recourir à une entreprise de vide-maison lors d’une succession

Vider une maison après succession relève d’un parcours du combattant. Il s’agit en effet d’une tâche laborieuse qui nécessite beaucoup d’efforts et de temps. Pour de nombreuses raisons, il est préférable de confier ce travail à une équipe professionnelle qualifiée. Il suffit de trouver une entreprise spécialisée dans le domaine du vide-maison pour se simplifier la vie.

La possibilité d’évaluer la valeur de certains objets

Afin de faciliter la gestion d’une succession, il est envisageable de recourir aux services d’une société de vide-maison. L’équipe envoyée sur place s’occupera de l’évacuation des objets ayant appartenu au défunt. Elle dispose de tout le matériel nécessaire pour mener à bien cette mission. Le respect, l’efficacité et la discrétion sont les principales qualités d’une entreprise de vide-maison. En clair, elle peut vider n’importe quelle pièce d’une habitation dans le respect des normes établies en matière de succession. Les risques de dégâts matériels sont inexistants. Les entreprises de vide-maison les plus sollicitées par les clients peuvent intervenir dans diverses zones à la fois. De plus, elles proposent différentes prestations de qualité.

À noter que l’évaluation des objets de valeur est l’un des services offerts par un spécialiste du vide-maison. Il peut aider les héritiers à estimer le juste prix des biens du défunt. En vendant les objets de valeur au lieu de les jeter, il est possible de faire quelques profits. Il est envisageable d’organiser un vide-grenier pour se débarrasser de certaines affaires. Il existe également une autre alternative à cela, et elle consiste à vendre les objets de valeur sur un site marchand. Dans cette optique, il est indispensable d’effectuer des démarches administratives. Donc, le processus de vente des objets évalués sera plus long. La raison est simple, il n’est pas facile de trouver des acheteurs potentiels sur la toile.

Bénéficier d’une expertise en logistique et immobilière

Il n’est pas facile de trier et de stocker les objets du défunt lors d’une succession. Afin d’éviter toute mauvaise surprise, il vaut mieux faire appel à une entreprise de vide-maison comme par exemple https://respectea-services.be. Grâce à son expertise en logistique, le logement sera vidé efficacement et rapidement. Bien entendu, les meilleurs prestataires sont à privilégier. Ils proposent toujours des solutions de stockage des objets précieux à leurs clients. Si c’est le cas, il convient de comparer les tarifs avant toute prise de décision. L’expertise immobilière est d’ailleurs l’une des qualités d’une entreprise de vide-maison. Elle a pour mission de valoriser au mieux les biens immobiliers de ses clients.

Donc, un spécialiste du vide-maison peut apporter une solution conjointe de vide-maison et d’agent immobilier. Il peut aussi proposer un service de vide-grenier. L’entité choisie enverra une équipe composée de professionnels qualifiés pour s’occuper de la tâche. Comme il a été déjà mentionné, elle peut évaluer la juste valeur des objets précieux du défunt en cas de succession. Si les nouveaux propriétaires souhaitent en conserver certains, le recours à une société de vide-maison est conseillé. Effectivement, elle peut proposer des services de stockage de meubles et d’objets (utiles ou inutiles). Non seulement elle va vider la maison, mais elle peut aussi s’occuper de sa mise en vente ou en location.

Comment obtenir mon crédit conso pas cher ?

Si vous avez besoin d’un financement pour la réalisation d’un projet (voyages, achat de véhicule…) un prêt à la consommation est surement le moyen le plus efficace pour y parvenir. Simple et efficace, vous pouvez aussi négocier pour avoir un emprunt avec les meilleures conditions possible. Dans l’article qui va suivre, vous retrouverez tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un crédit conso pas cher sur le marché. Suivez le guide.

Comment choisir le meilleur type de crédit conso pas cher ?

Rien de plus simple : l’astuce consiste à choisir un emprunt à la consommation avec un taux fixe et des délais de remboursement fixe. C’est le meilleur choix à faire comparer à celui du crédit renouvelable par exemple. En effet, ce dernier même s’il propose des périodes de remboursement modifiables ainsi que des taux variables peut vitre se révéler être un vrai gouffre financier si la prudence n’est pas de mise.

Avec un crédit à taux fixe, vous avez une vue claire et dégagée sur vos finances. Un peu plus cher que le crédit renouvelable, celui à taux fixe vous garantit une sérénité financière. Au contraire d’un crédit dont les intérêts vont augmenter d’une manière drastique pendant les remboursements (prêt renouvelable). Sachez aussi que les banques en ligne proposent des offres de crédit conso pas cher rapide fortes intéressantes.

Pourquoi il est donc déconseillé d’opter pour un crédit renouvelable ou un crédit revolving ? Tout simplement parce que si vous avez fait la souscription durant une période promotionnelle, une fois celle-ci terminée, le taux d’intérêt peut augmenter et même friser avec le taux d’usure. Pour rappel, le taux d’usure c’est le TAEG maximum légal que les enseignes financières sont autorisées à pratiquer dans le cadre d’un prêt.

Prêt affecté ou prêt personnel ?

A ce stade tout est dit donc, le crédit renouvelable est une prison dorée, onéreuse et risquée. C’est l’antithèse parfaite du crédit conso pas cher ! En lieu et place, vous pouvez choisir entre  deux formules plus abordables : le prêt affecté ainsi que le prêt personnel.

Un prêt affecté est une somme que vous pouvez obtenir pour le financement d’un projet précis (après discussion préalable avec la maison prêteuse). A contrario, le prêt personnel vous accorde une marge de manœuvre plus grande, car vous n’avez pas à justifier l’utilisation des fonds.

Un conseil : optez pour le crédit affecté même si le prêt personnel possède des arguments intéressants. En effet, vous aurez plus de chance d’avoir un prêt en choisissant la formule affectée, car dans ce cas la banque sait de quoi il retourne exactement et les risques qui vont avec.

Faire intervenir les concurrents en faisant des comparaisons de crédit ?

Excellente idée ! En faisant intervenir d’autres propositions dans vos discussions, vous avez des arguments à faire valoir pour avoir dans de bonnes dispositions un crédit rapide. Pour cela rien de bien compliqué, faites une comparaison des offres sur le marché à l’aide d’un comparateur.

Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez laisser le travail à un courtier en crédit pour qu’il fasse la comparaison pour vous. Sinon à l’instar du comparateur, vous avez un simulateur de crédit ! Un  programme en ligne qui peut vous aider à connaitre en amont les possibles couts d’un prêt.

« Older posts

© 2021 Immo Palast

Theme by Anders NorenUp ↑