Immo Palast

Blog personnel sur l'immobilier français

Catégorie : Crédit

Tout connaitre sur le crédit bancaire

Avant de contracter un prêt, il est essentiel de comprendre les options disponibles. Vous devez choisir le bon type de prêt, selon la façon dont vous prévoyez de l’utiliser. Lorsque vous prenez des prêts bancaires, faites vos recherches avant de prendre votre décision finale.

Continue reading

Fichage à la Banque Nationale : comment en arrive-t-on là ?

Etre inscrit dans la liste noire de la Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP) de la BNB est une triste situation pour un emprunteur. Cela signifie qu’il est étiqueté comme « mauvais payeur » et aura énormément de mal à obtenir de nouveaux crédits. De ce fait, il sera impératif de respecter ses engagements pour pouvoir sortir son nom de la CCP et emprunter à nouveau. 

Qu’entend-on par « fiché à la BNB » ?

Etre fiché à la BNB veut dire que les données d’un débiteur qui n’a pas payé ses dettes seront inscrites dans le fichier de la CCP. Son dossier inclura les éléments suivants :

  • des informations complètes sur son identité personnelle
  • les termes de son contrat de prêt
  • les détails concernant son défaut de paiement (arriéré, date d’échéance et date du solde débiteur restant dû)

Avant d’accorder un crédit, tous les établissements financiers doivent obligatoirement consulter la liste noire de la CCP. Si votre nom y figure, vous êtes mal parti pour ouvrir un nouveau crédit. Mais l’objectif n’est pas de vous pénaliser pour vos défauts de paiement mais de vous éviter de tomber dans une situation de surendettement en souscrivant d’autres crédits alors que vous avez des difficultés à rembourser vos emprunts en cours.

Comment se retrouve-t-on fiché à la CCP ?

Les conditions d’inscription dans la liste noire dépendent du type de crédit souscrit et des  impayés. Vous êtes automatiquement fiché négativement à la banque nationale de Belgique dans les cas suivants :

  • vous n’avez pas payé trois mensualités de crédit
  • une échéance trimestrielle n’a pas été respectée
  • un paiement immédiatement exigible n’a pas été effectué (par exemple si un ou plusieurs versements mensuels ont été manqués et que votre prêteur a été obligé d’en aviser la BNB, dans ce cas, il pourra exiger son remboursement immédiat du solde restant dû)

Ces critères d’enregistrement à la CCP sont valables pour tous : les crédits à tempérament, les ventes à tempérament (facilités de paiement auprès d’un vendeur), les crédits-bails et les prêts hypothécaires.

En ce qui concerne les cartes de crédit, les non-remboursements seront notifiés lorsque le montant à rembourser ne l’aura pas été dans le mois après la date du «zérotage ». Pour rappel : le crédit octroyé doit être nécessairement remboursé dans sa totalité tous les 36 mois.

Et pour ce qui est des découverts bancaires, ils seront enregistrés dès qu’ils auront duré plus de trois mois successifs.

Combien de temps dure l’enregistrement à la CCP pour défaut de paiement ?

Le délai d’inscription à la BNB est relatif. En clair, si vous régularisez votre situation au plus vite, vos données seront conservées pendant encore un an mais vous pourrez faire d’autres prêts. En revanche, si vous ne remboursez pas vos dettes, elles resteront à la CCP pendant encore 10 ans après la date du premier impayé.

Qu’est-ce que le fichier ENR ?

Encore peu connu, le fichier ENR est une autre catégorie de fichier administré par la BNB qui regroupe les crédits non remboursés. C’est le fichier des enregistrements non régis d’où son appellation : « ENR ». Le fichier ENR ne contient que les non-remboursements de prêts ou d’accords financiers non régis par le livre VII du  Code de droit économique et consentis à des fins privées ou professionnelles par des personnes physiques.

Comment obtenir mon crédit conso pas cher ?

Si vous avez besoin d’un financement pour la réalisation d’un projet (voyages, achat de véhicule…) un prêt à la consommation est surement le moyen le plus efficace pour y parvenir. Simple et efficace, vous pouvez aussi négocier pour avoir un emprunt avec les meilleures conditions possible. Dans l’article qui va suivre, vous retrouverez tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un crédit conso pas cher sur le marché. Suivez le guide.

Comment choisir le meilleur type de crédit conso pas cher ?

Rien de plus simple : l’astuce consiste à choisir un emprunt à la consommation avec un taux fixe et des délais de remboursement fixe. C’est le meilleur choix à faire comparer à celui du crédit renouvelable par exemple. En effet, ce dernier même s’il propose des périodes de remboursement modifiables ainsi que des taux variables peut vitre se révéler être un vrai gouffre financier si la prudence n’est pas de mise.

Avec un crédit à taux fixe, vous avez une vue claire et dégagée sur vos finances. Un peu plus cher que le crédit renouvelable, celui à taux fixe vous garantit une sérénité financière. Au contraire d’un crédit dont les intérêts vont augmenter d’une manière drastique pendant les remboursements (prêt renouvelable). Sachez aussi que les banques en ligne proposent des offres de crédit conso pas cher rapide fortes intéressantes.

Pourquoi il est donc déconseillé d’opter pour un crédit renouvelable ou un crédit revolving ? Tout simplement parce que si vous avez fait la souscription durant une période promotionnelle, une fois celle-ci terminée, le taux d’intérêt peut augmenter et même friser avec le taux d’usure. Pour rappel, le taux d’usure c’est le TAEG maximum légal que les enseignes financières sont autorisées à pratiquer dans le cadre d’un prêt.

Prêt affecté ou prêt personnel ?

A ce stade tout est dit donc, le crédit renouvelable est une prison dorée, onéreuse et risquée. C’est l’antithèse parfaite du crédit conso pas cher ! En lieu et place, vous pouvez choisir entre  deux formules plus abordables : le prêt affecté ainsi que le prêt personnel.

Un prêt affecté est une somme que vous pouvez obtenir pour le financement d’un projet précis (après discussion préalable avec la maison prêteuse). A contrario, le prêt personnel vous accorde une marge de manœuvre plus grande, car vous n’avez pas à justifier l’utilisation des fonds.

Un conseil : optez pour le crédit affecté même si le prêt personnel possède des arguments intéressants. En effet, vous aurez plus de chance d’avoir un prêt en choisissant la formule affectée, car dans ce cas la banque sait de quoi il retourne exactement et les risques qui vont avec.

Faire intervenir les concurrents en faisant des comparaisons de crédit ?

Excellente idée ! En faisant intervenir d’autres propositions dans vos discussions, vous avez des arguments à faire valoir pour avoir dans de bonnes dispositions un crédit rapide. Pour cela rien de bien compliqué, faites une comparaison des offres sur le marché à l’aide d’un comparateur.

Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez laisser le travail à un courtier en crédit pour qu’il fasse la comparaison pour vous. Sinon à l’instar du comparateur, vous avez un simulateur de crédit ! Un  programme en ligne qui peut vous aider à connaitre en amont les possibles couts d’un prêt.

Rachat de crédit, quand parle-t-on d’une offre intéressante ?

Faire un rachat de crédit est tentant quand les taux immobiliers sont en baisse. En effet, cette formule d’emprunt se présente comme un investissement rentable lorsqu’elle permet de revoir à la baisse ses mensualités ou de réduire la durée de son prêt. Pourtant, la durée d’un rachat de crédit ne dépendra pas uniquement du marché, mais aussi de certaines conjonctures.

C’est quoi un rachat de crédit ?

Le principe d’un regroupement de prêts est très simple : vous allez regrouper tous vos prêts en un seul et unique contrat. Cela vous permettra d’avoir une durée de remboursement plus longue et une mensualité unique pour les emprunts contractés.

Vous n’allez donc payer qu’un seul et même frais, peu importe la nature de vos crédits. Ce qui nous intéresse ici c’est de savoir quand il faut faire un rachat de crédit. Sachant que la consolidation de prêts permet d’anticiper une réduction du revenu et de rééquilibrer sa santé financière si cela est nécessaire.

Quels sont les éléments à prendre en compte avant un rachat de crédit ?

Avant d’entamer la procédure de rachat de crédit immobilier, il est nécessaire de prendre en compte les points suivants : regardez les conditions de votre offre de crédit. Les pénalités sur les remboursements anticipés par exemple et les frais de dossier. Ce sont des chiffres à prendre en compte, car le total peut alourdir ce qui est à payer pour un rachat.

Les frais annexes sont aussi des sommes qu’on fait passer en dernier et pourtant ils peuvent impacter considérablement sur le coût d’un rachat. Il peut s’agir par exemple des frais de transfert de dossier qui s’appliquent lorsque vous changez d’établissement prêteur ou bien des nouveaux tarifs pratiqués par la nouvelle enseigne.

Banque en ligne ou classique : que choisir ?

En général, les formules sont différentes en fonction de l’organisme prêteur. En effet, la durée de remboursement et le taux du crédit changent d’une enseigne à l’autre. De ce fait, faites jouer la concurrence pour obtenir la meilleure offre.

Si vous êtes un client 2.0 et que vous êtes un adepte des banques en ligne, faites des comparaisons en ligne ou des simulations de rachat.  Et ne vous inquiétez pas, faire une simulation est sans engagement et gratuit. Néanmoins, sachez que vous pouvez également passer par les banques classiques pour faire des simulations. Dans tous les cas, n’hésitez pas à négocier le taux de votre crédit immobilier avant de signer. Si vous ne vous sentez pas d’attaque, sollicitez un courtier. Principal avantage de cette stratégie : ce genre d’expert est très doué pour renégocier un emprunt avec un taux plus attractif. La plupart des courtiers procèdent en regroupant plusieurs dossiers de demande de rachat afin de pouvoir faire pencher la balance de leur côté lorsqu’ils effectuent des négociations avec les banques. En effet, en proposant une liste de clients prêts à signer à une banque, un courtier se donne la possibilité d’accéder à des formules réservées à des professionnels. Mais attention, si vous faites appel à un courtier, vous devrez payer une commission conséquente.

Comment fonctionne un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit ou encore le crédit revolving est une formule financière mise au point par les pays anglo-saxons. C’est une pratique bancaire qui commence à se faire de plus en plus courante depuis le début des années 2000. Il faut croire que rassembler ses crédits en un seul contrat a de quoi séduire.

Savez-vous ce que c’est un rachat de crédit ?

Le rachat ou le regroupement de crédit est une pratique financière qui consiste à rassembler tous vos crédits en un seul contrat de prêt. Et cela peut importe la nature des prêts (crédit immobilier, crédit consommation…). Un rachat de crédit vous donne donc une situation bien plus claire de l’état de vos finances et surtout une situation plus facile à surveiller. En ne réglant qu’une seule mensualité par mois à une seule enseigne financière, la gestion de votre compte se fait donc plus facilement.

C’est un recours légal que vous avez lorsque vous faites face à une situation d’endettement ou bien une situation financière délicate. En procédant ainsi, vous réduisez le taux de chaque crédit et bien évidemment vous en augmentez la durée. C’est une technique efficace pour se refaire un bon équilibre dans ses finances.

Avec moncreditenligne.net, renseignez-vous pour mettre toutes les chances de votre côté dans une demande de crédit.

Comment regrouper les crédits ?

Même si le rachat de crédit est une solution efficace, il est recommandé de ne pas regrouper tous les crédits ensemble. Cela vous évitera d’avoir à payer d’éventuelles pénalités de remboursements anticipés.

Généralement dans une procédure de rachat de crédit, les crédits immobiliers et les crédits à la consommation peuvent être regroupés. Le but étant d’avoir un taux fixe qui est beaucoup plus abordable. Ce taux est défini au moment ou vous allez poser votre signature sur le nouveau contrat de crédit. Mais attention, qui dit durée de remboursement plus long implique aussi une augmentation du cout total du prêt. Vous ne ferez pas  d’économie avec un regroupement de crédit.

Un rachat de crédit diminue aussi le cout des assurances : il est à rappeler que pour un prêt demandé vous devez fournir une assurance emprunt. Donc si vous avez souscrit à plusieurs crédits c’est autant d’assurance à régler.

Comment se passe un regroupement de crédit ?

Souscrire un rachat de crédit, c’est comme faire une nouvelle demande de crédit. Un dossier solide à monter ainsi que des arguments à préparer pour faciliter au maximum les négociations. En fonction de votre situation financière, professionnelle ou immobilière, la banque élaborera des formules adaptées à vos finances (taux d’intérêt, mensualités…)

Sachez aussi qu’il n’est pas nécessaire de se munir d’un dossier de surendettement pour demander un regroupement de crédit. Si vous ne vous en sortez pas dans l’administration des finances, il est tout à fait possible de louer les services d’un courtier en crédit immobilier et rachat de crédit pour plaider votre cause.

 En résumé, un rachat de crédit se destine avant tout aux personnes qui souhaitent réduire un maximum leurs remboursements de prêts. Si vous avez de nombreux crédits en cours donc, c’est la solution idéale pour profiter un peu plus de votre indépendance financière. C’est aussi un excellent moyen pour vous reconstituer une épargne.

Que faut-il faire pour bénéficier d’un crédit à la consommation sans justificatif ?

Le crédit à la consommation est devenu la formule à choisir pour financer un projet. Grâce à Internet, sa demande peut, désormais, être effectuée en ligne vous permettant d’acquérir rapidement des fonds. En effet, de nombreux établissements prêteurs proposent ce type d’offre actuellement. Pour en bénéficier, certains documents doivent être présentés. Focus sur les crédits à la consommation sans justificatif.

Continue reading

Comment obtenir un prêt personnel sans justificatif ?

Un prêt personnel sans justificatif est un crédit que vous pouvez utiliser comme bon vous semble. Effectivement que ce soit pour l’achat d’un bien immobilier ou d’un véhicule, c’est une option que vous devez envisager. Vous pouvez donc avoir un crédit sans devoir vous justifier.

Comment ça marche un prêt personnel sans justificatif ?

Un organisme de prêt  peut si vous êtes solvable, vous donnez de l’argent sans demander ce que vous allez en faire. Effectivement comme tout autre type de crédit, vous devrez rembourser les mensualités. Le taux d’intérêt est assez abordable aussi.

Mais attention, un prêt personnel sans justificatif ne ressemble pas à un prêt sans justificatif de revenus.  Ce dernier est difficile à trouver et à obtenir, car généralement quand vous faites une demande de crédit, la banque demande à connaitre vos revenus. Avant de souscrire à un crédit, allez sur internet et comparez les différentes offres que vous pouvez trouver. L’autre avantage accordé par un comparateur, c’est que vous n’envoyez qu’un seul formulaire et qu’en retour vous recevrez de nombreuses formules. Sur ce site www.creditsansjustificatif.eu  sur le crédit sans justificatif, vous aurez toutes les réponses qu’il vous faut.

C’est l’avantage qu’on a avec internet. Pour avoir un prêt personnel sans justificatif, il suffit de se rendre sur la toile et de choisir parmi les nombreuses possibilités qu’on y trouve. Privilégier toujours les organismes de prêts reconnus ou ayant déjà une notoriété bien établie.

Ce type de crédit est fait pour les personnes ayant un besoin urgent de liquidité. Que ce soit pour un projet, une construction, il vous sera facile d’avoir de l’argent en optant pour ce prêt. Vous avez surtout l’avantage de la confidentialité et de la liberté d’utilisation. En effet, l’institution de prêt respectera votre vie privée. Ce crédit est sans obligation d’achat. En dernier lieu, c’est un crédit ultra rapide à avoir : comptez 48h pour en bénéficier.

Quels sont les critères d’éligibilité pour ce prêt donc ?

Si vous tenez à être éligible pour ce prêt, en premier lieu soyez solvable ! Montrez que vous avez une situation professionnelle stable et des revenus réguliers. En effet vous aurez plus de chance de bénéficier de ce crédit si vous avez un CDI et au moins un an d’ancienneté dans votre société. C’est un des points qui fera changer d’avis un préteur sur oui ou non vous donnez un crédit.

Ayez donc un dossier solide. Pour cela, faites en sorte d’avoir une bonne cote de crédit et vous aurez toutes les cartes en main. Nous ne le répèterons jamais assez, soyez solvable !! Soyez clean avec vos anciens prêts. Surtout, n’ayez aucun découvert sur votre compte en banque. Prenez le temps de bien préparer votre dossier en amont en réunissant tout document susceptible de servir votre cause auprès de la banque.

Sachez aussi que ce sont vos habitudes de consommation qui guideront le choix de votre prêt. Si vous avez réfléchi un long moment à un projet, optez pour ce prêt en toute quiétude. Même si elle s’obtient assez rapidement, n’essayez pas d’en abuser au risque de vous retrouver surendetté.

Pourquoi il est plus facile d’emprunter à deux ?

Il faut savoir que la demande de financement n’est pas toujours garantie. Il arrive que certaines de ces demandes soient confrontées à un refus de financement. Vu les conditions à remplir, les pièces à fournir, mais surtout la garantie que la banque exige, il est nécessaire de constituer un dossier en béton pour parvenir à avoir un avis favorable. Le prêt à deux donne plus de confiance auprès des établissements prêteurs. Nous allons découvrir les avantages de cette forme de prêt, et établirons par la suite les démarches à entreprendre pour que votre demande de prêts à deux se passe au mieux.

Les principaux avantages du prêt à deux

Les raisons qui poussent les emprunteurs à effectuer des prêts en couple sont plusieurs. Le cumul de deux revenus est largement supérieur à un revenu unique. Ce qui permet la possibilité de demander un financement plus conséquent. La capacité de remboursement et la capacité d’endettement s’en trouvent également améliorées. La banque ou établissement prêteur se base essentiellement sur ces deux faits. Leur objectif est d’assurer un remboursement sans incident. Cette forme de financement présente des bénéfices non négligeables pour les ménages, notamment lors du calcul du reste à vivre et du niveau d’endettement. Il est plus facile pour la banque d’établir les calculs relatifs aux deux revenus, même si un seul des deux contractants est en CDI. Ce profil leur donne plus d’assurance. Trouvez sur ce guide du rachat de crédit www.le-guide-du-rachat-de-credit.fr d’autres avantages obtenus en empruntant en couple.

D’autre part, une demande effectuée à deux a plus de chance d’aboutir à un financement. L’emprunt en couple est favorisé par les banques et obtient des taux d’intérêt préférentiels. Le nombre de produits financiers peut aussi constituer un bon argument avec l’emprunt en couple. Le couple peut alors domicilier les deux revenus sur différents comptes, avec un compte joint, mais il peut également posséder des livres d’épargnes. C’est le plus court moyen de jouir de plusieurs avantages lors des différentes négociations.

Quelles sont les conditions pour emprunter en couple ?

Cette offre présente plusieurs avantages, notamment la facilité d’obtention du financement. Il est néanmoins nécessaire de s’informer sur les modalités relatives. Les couples mariés avec le régime communautaire sont les plus privilégiés. En effet, les biens acquis avec le prêt en couple feront partie intégrante des biens communs. Mais le mariage ne représente pas une condition sine qua non pour le prêt en couple. Être de simples concubins, partenaires d’un pacs, ou simplement d’être en couple peut vous faire accéder à cette offre. Le bien ainsi obtenu reste alors indivis. L’emprunt en couple n’est cependant pas exempt de risque. Le prêt étant contracté ensemble, avec deux signataires et deux co-emprunteurs, les deux parties deviennent alors solidaires dans toutes les opérations en relation avec l’emprunt, notamment le remboursement. Les litiges peuvent survenir en cas de séparation ou bien en cas de défaillance financière d’une partie. Le crédit ne peut faire le sujet d’une annulation sans les deux contractants. Le code de consommateur a prévu un encadrement spécial à cet effet. Toutefois, l’emprunt en couple reste toujours un excellent moyen d’obtenir un prêt au meilleur taux, et pour cause plus de 60% des prêts se font en couple.

Mieux gérer son budget avec le rachat de crédit à la consommation, comment ?

Le remboursement de crédits à la consommation peut mettre à mal la situation financière d’un particulier. Sur le plan financier, le particulier peut se retrouver dans une situation précaire avec un minimum de reste à vivre pour affronter ses dépenses quotidiennes. Niveau gestion, il peut être difficile d’honorer plusieurs remboursements mensuels, plusieurs créanciers et autant d’interlocuteurs. Le rachat de crédit peut devenir la solution à tous ces désagréments. Voyons ce qu’est le rachat de crédit à la consommation et ses avantages avant de nous pencher sur les démarches à suivre pour accéder à cette offre.

Comment fonctionne le rachat de crédit à la consommation ?

Solution financière qui a le vent en poupe, le rachat de crédit à la consommation permet de regrouper en un prêt unique tous les crédits à la consommation en cours. Ces derniers sont rachetés par un établissement unique qui propose à la place un financement unique. Si le rachat de crédit à la consommation trouve actuellement un tel développement, c’est grâce à la baisse actuelle des taux. Le bénéficiaire peut alors bénéficier de ce taux qui est au plus bas pour remplacer les anciens. Avec cette opération, le particulier peut réaliser des économies pouvant aller jusqu’à des milliers d’euros. Le remboursement est alors calculé en fonction de la capacité de remboursement du bénéficiaire. Le rallongement de la durée de remboursement permet de réduire la mensualité.

Le procédé en question allège les charges du débiteur, le montant de ses échéances est réduit et le niveau d’endettement le suit dans cette diminution. Le montant du reste à vivre augmente en conséquence pour améliorer le pouvoir d’achat du bénéficiaire. Enfin, le rachat de crédit peut aussi devenir une source de financement pour les projets personnels. En effet, une trésorerie supplémentaire peut être demandée avec le financement du rachat. Elle ne détériore pas pour autant le taux d’endettement, puisque le remboursement est calculé avec ceux des crédits rachetés. En contrepartie de ce rallongement, le coût total de l’opération augmente. Pour bénéficier de tous les avantages inhérents à cette opération, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur www.meilleurrachatdecredit.org

Comment bénéficier de tous ces avantages ?

Avant d’effectuer la demande proprement dite, il faut être au fait de toutes les facettes de l’offre. Un dossier mal préparé ou une étude non approfondie peuvent devenir des obstacles majeurs dans l’obtention des avantages cités. Des études financières doivent être faites pour savoir si c’est le bon moment de regrouper ses crédits à la consommation ou non. Par exemple, vous ne gagnerez rien en incluant dans le rachat un crédit au bout de son échéance de remboursement. Bien entendu, comme toutes les opérations financières, le client peut passer par un comparateur et un simulateur en ligne pour l’aider. Néanmoins, le plus sûr moyen est de passer par les services d’un professionnel de la finance comme un courtier. En tant que professionnel, il est en mesure de conseiller, d’orienter et de soutenir tout au long de la transaction.

Crédit de consommation rapide, principe, avantages et procédures

Il existe plusieurs formules de prêt à la consommation que les emprunteurs peuvent souscrire pour financer leurs projets. Le prêt conso rapide, tel que son nom l’indique, est une formule de prêt que l’emprunteur peut obtenir dans un délai très court. L’emprunteur peut recevoir son prêt en moins de 48h, parfois même immédiatement.

Crédit conso rapide, un crédit sans justificatif

Le crédit conso rapide est un prêt flexible impliquant une démarche simplifiée. Aucun justificatif n’est exigé de l’emprunteur, ni facture, ni devis. Ce type de prêt peut être utilisé pour financer n’importe quel travaux, sans que l’emprunteur n’ait à justifier de l’utilisation de l’argent. Achat d’équipements de maison, vacances familiales, frais scolaires, l’emprunteur est entièrement libre de choisir la destination du prêt. Attention toutefois car il s’agit d’un prêt sans justificatif d’utilisation. Les emprunteurs devront tout de même un certain nombre de justificatif de solvabilité.

Déclinaisons du crédit à la consommation rapide

Le crédit à la consommation rapide connait deux déclinaisons, le prêt personnel et le crédit renouvelable. Le prêt personnel prévoit la mise à disposition d’une somme définie dans le contrat de crédit et que l’emprunteur peut utiliser selon ses besoins. Sans justificatif d’utilisation, seul le remboursement du prêt intéresse les établissements de crédit. Voyage, scolarité des enfants, achat de voiture, les fonds se destinent à n’importe quel projet.

D’autre part, le crédit renouvelable est une formule spécifique qui permet à l’emprunteur de disposer en permanence de liquidité. Renouvelable, le prêt se reconstitue à chaque fois qu’il est remboursé. L’emprunteur peut obtenir son prêt sans devoir déposer une nouvelle demande à chaque fois. C’est un crédit quasi-instantané. Flexible, le crédit renouvelable affiche toutefois des taux d’intérêt particulièrement élevés. Il est préférable de réserver le recours au crédit renouvelable aux situations d’urgence uniquement.

Conditions d’éligibilité au crédit rapide

Les offres de crédit rapide s’adressent à tout le monde. Néanmoins, banques et établissements de crédit imposent des conditions strictes pour trier les demandes de prêt sans justificatif. La solvabilité est la condition sine qua none pour l’obtention de ce type de prêt. Travail stable, revenu important, taux d’endettement raisonnable, les organismes de crédit évaluent de façon très méthodique le profil des emprunteurs. Ils privilégient surtout les personnes bénéficiant d’un contrat de travail à durée indéterminée et dont le salaire se trouve dans la moyenne haute.

Les banques s’attardent également sur la situation personnelle de l’emprunteur, nombre d’enfants à charge, importance des charges. Le taux d’endettement de l’emprunteur ne doit pas excéder 33%. Ce taux d’endettement prend en compte les charges fixes, loyer, factures, frais scolaires, mais également les crédits en cours. L’ensemble de ces charges ne doivent pas dépasser le tiers du revenu de l’emprunteur. Ce taux peut toutefois évoluer en fonction de certaines circonstances : revenu plus élevé, conjoint actif, etc.

Toute demande de prêt rapide s’accompagnent d’un certain nombre de justificatifs dont un justificatif de salaire, prévoir notamment trois bulletins de salaire ou le dernier avis d’imposition pour les travailleurs indépendants.

Où souscrire un crédit rapide ?

La plupart des établissements de crédit actuels proposent une offre de crédit rapide, soit sous la forme de crédit personnel soit sous la forme de crédit renouvelable. Afin de retrouver plus facilement les offres, recourez à un comparateur de crédit qui liste et trie les offres en fonction de vos critères. Vous pouvez ensuite réaliser une simulation afin d’obtenir le détail des offres. Le simulateur de crédit est un outil performant permettant d’évaluer plus sérieusement l’opportunité d’une offre. Il vous dévoile le coût global et réel de votre crédit en se basant sur le TAEG ou taux annuel effectif global.

En quoi la simulation de crédit est-elle nécessaire ?

Au moment de contracter un prêt bancaire, il est important de mesurer l’envergure de cet engagement. En effet, un crédit est un contrat qui vous lie à l’organisme prêteur pendant une période considérable. Une étude sérieuse s’impose avant de s’y lancer. Voici comment une simulation de crédit peut vous aider.

En quoi cela consiste-t-il ?

Une simulation de crédit est le fait de consulter les détails concernant le prêt que l’on va contracter. Il s’agit alors de définir les responsabilités induites par ce crédit. Que cela concerne une simulation de rachat de crédit ou la simulation d’une autre forme de prêt, elle doit inclure les critères de mesure développés ci-dessous.

D’abord, le montant dont vous avez besoin est considéré en premier, c’est le capital. Ensuite, la banque centrale aura fixé un taux d’intérêt avec une marge négociable selon les organismes de prêt. À cela viennent s’ajouter les frais annexes qui constituent les coûts de traitement du dossier et autres.

En prenant en compte ces trois paramètres, l’emprunteur est en mesure de situer les implications de ce prêt à court terme et à long terme. À noter que le capital peut faire l’objet d’un cumul des frais de notaire avec le montant net de l’achat à effectuer. Cela dépend évidemment du pourcentage de prêt escompté.

Les types de crédit concernés

Le motif de prêt le plus courant est le prêt immobilier. En effet, une simulation s’impose pour ce type de crédit, car il existe dans cette catégorie plusieurs formes de crédit impliquant différents engagements. L’on peut énumérer le prêt amortissable, le prêt in fine, le crédit relais, le prêt à paliers et les crédits complémentaires.

Quant au prêt à la consommation, il est calculé sur une base de taux annuel qui peut être fixe ou variable, en fonction du choix de l’emprunteur. En prenant en compte les projets de l’emprunteur et sa capacité de remboursement, le montant et le nombre de prêts contractés peuvent être négociés auprès du prêteur.

Il n’est pas rare qu’une personne possède plusieurs prêts à son actif. Elle peut alors décider de procéder à un regroupement de crédits ou rachat de crédit, afin de consolider ses crédits en un seul et payer une seule mensualité à un seul créditeur. À cette occasion, elle est en mesure de renégocier son prêt.

Indispensable ou non ?

La réponse évidente à cette question est oui ! La simulation de crédit est non seulement indispensable, mais elle est également obligatoire. En théorie, c’est l’organisme créditeur qui va proposer à son client de procéder à cette simulation pour s’assurer de la capacité d’emprunt de la personne.

De son côté, afin de mieux évaluer la tendance actualisée des emprunts, l’emprunteur a tout intérêt de simuler son prêt. Il est probable qu’après avoir simulé son emprunt, l’on se rende compte que l’on est capable de réaliser plus de 60 % d’économie sur son emprunt en préférant certaines formules à d’autres. Pour élargir les horizons, il est conseillé de se rendre sur des sites proposant les formules de différentes sociétés. Il est tout de même important de noter qu’une simulation doit être faite juste avant la souscription, car les taux varient énormément. Un prêt qui parait moins cher aujourd’hui peut revenir plus onéreux dans une semaine.

Demande de crédit immobilier : pourquoi il faut être patient ?

Le prêt immobilier permet aux particuliers de financer un projet spécifique. Il peut s’agir de l’achat d’un bien immobilier, du rachat d’un crédit immobilier ou encore d’un investissement locatif. La souscription à ce type d’emprunt tient compte de divers points et nécessite de la patience. En effet, votre dossier devra être analysé par votre organisme de prêt.

Quels sont les critères obligatoires pour l’obtention d’un prêt immobilier ?

Accepter une demande de crédit constitue pour l’organisme de crédit un risque. Par conséquent, il procédera à une étude approfondie de votre dossier selon le système bancaire actuellement.

Quelles sont les modalités pour obtenir un prêt immobilier ?

Pour que votre demande puisse être acceptée par votre organisme de crédit, vous devez répondre à différents types de critères. Quel que soit le montant de l’emprunt, la souscription à un crédit immobilier est soumise à plusieurs points. Le particulier devra constituer son dossier en rassemblant tous les éléments requis par le prêteur. La procédure se poursuivra ensuite par l’analyse des termes contractuels contenant les obligations réciproques des deux parties et du profil de l’emprunteur. Enfin, l’établissement prêteur prendra le temps de l’étudier avant d’émettre une décision finale.

Qu’en est-il des conditions liées au contrat de prêt ?

L’analyse du profil de l’emprunteur consiste à vérifier sa solvabilité. Le but est de savoir si le client dispose des moyens nécessaires pour effectuer ses règlements mensuels tout au long du contrat. Une fois sa capacité d’emprunt prouvée, la procédure de demande continue avec la vérification des garanties proposées par l’emprunteur. Elles sont en principes obligatoires. Souvent, le bénéficiaire se doit de présenter un apport personnel couvrant les différents frais annexes pour rassurer sa banque. Toutefois, il est possible pour un particulier de bénéficier d’un emprunt sans apport personnel. Pour plus de renseignements, découvrez ce qu’est un prêt sans apport sur pret-sans-apport.be!

Une demande d’emprunt immobilier : comment constituer son dossier ?

Cette démarche doit se faire préalablement à la quête de l’organisme de prêt. Elle permet de faire face à toutes les éventualités et d’apporter rapidement à votre dossier toute rectification nécessaire.

Quels sont les éléments que doit contenir un dossier ?

Pour que votre dossier soit complet, vous aurez à présenter vos deux derniers avis d’imposition. Vous devez également y inclure vos trois derniers relevés de compte bancaire pour prouver votre stabilité professionnelle et financière. Vous aurez aussi à présenter un justificatif de votre domicile actuel et de votre identité. N’hésitez pas à mettre dans votre dossier tous les éléments complémentaires permettant de renforcer votre dossier.

Quels sont les points à prendre en compte avant de signer ?

Avant la signature d’un contrat, prenez le temps de vous renseigner sur l’ampleur de l’engagement que vous vous apprêtez à prendre. C’est pourquoi il serait plus sage d’effectuer préalablement au dépôt de dossier une simulation de crédit. Vous pourrez ainsi voir l’étendue de vos responsabilités selon le type de taux d’intérêt, la durée et le mode de remboursement et que vous avez choisi.

Après la simulation, vous pourrez facilement comparer les différentes offres et sélectionner votre organisme de crédit.

Comment bien préparer sa demande de prêt hypothécaire ?

Autrement appelé prêt hypothécaire, crédit immobilier ou encore crédit logement, Il vous accorde le droit de devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement très facilement. Si vous disposez de revenus stables et que vous souhaitez avoir une maison, un crédit immobilier est ce qu’il vous faut. Ce type de prêt vous permet également de financer des chantiers ou des travaux de rénovation.

Connaissez-vous le principe de l’hypothèque ?

Quand vous souscrivez à un crédit hypothécaire, cela sous-entend que votre nouvelle acquisition sera la garantie que vous devez fournir auprès de la banque. Donc en cas de défaut de paiement, l’organisme de prêt est autorisé à saisir votre bien à tout moment. Pour faire simple : votre  maison sera un gage pour la banque durant toute la durée de votre crédit.

Concrètement donc, dès votre achat, la banque met une hypothèque dessus. Les enseignes ne refusent jamais un crédit hypothécaire, car elles en sortent toujours gagnantes. En effet même si votre dossier sera minutieusement étudié pour connaitre votre capacité d’absorption de fond et de solvabilité, vous aurez généralement toujours un aval positif.

Quels sont le montant et la durée conseillée pour un prêt hypothécaire ?

Quand vous allez demander un crédit immobilier, réfléchissez en premier lieu à vos finances. Comment vous allez rembourser le prêt ? Quelle mensualité pouvez-vous payer sans vous ruiner ? Quelle est la valeur du bien que vous allez mettre en situation d’hypothèque ? Autant de questions cruciales avant de commencer les démarches administratives.

La première étape consiste donc à faire une simulation de votre prêt. Aujourd’hui il est tout à fait possible de simuler un crédit sur internet. Les offres y sont très nombreuses  et dans tous les cas ce sont des crédits rapides et immédiats. Durant votre simulation il est préférable que votre mensualité ne dépasse pas le tiers de votre revenu. C’est déjà un signe que vous êtes stable financièrement et que vous êtes un client solvable.

Cliquez pour une simulation de prêt immobilier en Belgique. La somme que vous pouvez obtenir dépendra des revenus qui sont à votre disposition. Salaires, investissements, compte épargnes Faites jouer toutes les ressources en votre possession. Ensuite, jetez un œil à vos dépenses : les charges fixes comme l’électricité, un prêt en cours ou autre…

Au moment d’examiner votre requête, la banque fera estimer votre bien par un expert immobilier. Que cela soit une nouvelle construction ou un projet de rénovation, l’avis de l’expert sera toujours important. Ils feront aussi attention aux mêmes facteurs cités précédemment. En dernier lieu, une longue durée du prêt vous assure d’avoir un prêt plus conséquent et un taux de remboursement relativement bas.

Choisir un crédit à taux fixe ou variable ?

Le taux de remboursement, parlons-en. On parle d’un taux fixe, car il est décidé dès la signature de votre contrat de  crédit et il ne changera plus jusqu’à la fin de celui-ci. Un taux est variable lorsqu’il sera augmenté ou réduit à certaines périodes de la durée du prêt.

Un taux fixe est intéressant quand les formules vous proposent des taux d’intérêt bas. Cela vous assure un confort financier et une sécurité quand vous ne connaissez pas le montant exact de vos remboursements.

Le taux variable par contre sera ajusté en fonction de votre santé financière et celle du marché jusqu’à échéance de votre contrat de prêt hypothécaire. La variation se fera suivant une fourchette prédéfinie. Si elle est revue à la hausse, elle ne devrait pas dépasser le double du taux initial. Un conseil ? Choisissez en fonction de la nature de votre prêt immobilier.  En effet le crédit hypothécaire peut se présenter sous différentes formes. La formule la plus courante est le crédit hypothécaire avec amortissement du capital. Avec des mensualités fixes, vous remboursez une partie du capital en sus des intérêts sur le restant de la somme à payer. Au tout début des intérêts importants vous imposent de payer une faible partie du capital. Mais au fur et à mesure des paiements, les intérêts deviennent de plus en plus réduits. Par conséquent vous pouvez payer une plus grande partie du capital.

© 2020 Immo Palast

Theme by Anders NorenUp ↑